Organiser son temps en B/L

Que tu passes les concours des écoles des grandes écoles de commerce ou de l’ENS la prépa B/L a sa spécificité, chaque matière compte. A contrario de la CPGE ECS qui accorde une forte importance aux mathématiques, il faut en B/L, être bon dans chaque matière. Mais alors comment s’organiser pour pouvoir tout travailler ? Voici les 9 commandements qui t’aideront à ne pas te perdre.

 

Ne pas faire d’impasse

La tentation est grande surtout lorsqu’on a peu d’appétence pour une matière. Pourtant, que ce soit aux concours des écoles de commerce ou des ENS, toutes les matières ont relativement les mêmes coefficients. De plus, si tu présentes plusieurs écoles, il y a de fortes chances pour que chaque matière soit à gros coefficient au moins dans une école. Tu dois donc prendre le temps de travailler chaque matière de manière assez équitable. 

 

Avoir une vision claire de ses objectifs

Il faut que tu puisses à chaque moment savoir ce que tu as fait, ce que tu dois faire mais surtout ce qu’il te reste à faire. Tu ne peux pas te laisser surprendre par un DM, une khôlle ou un DS deux jours avant la date butoir. Si besoin, aide-toi des calendriers Mister Prépa : ils te permettent d’avoir une vision à court et moyen terme. Tu peux aussi faire des plannings. De cette manière, tu sais d’avance que chaque matière aura son moment dédié sans t’inquiéter d’oublier quelque chose.

 

Être organisé

Il faut que tu ranges tes cours, et ton espace de travail au fur et à mesure. Tu n’as pas le droit de perdre du temps à chercher tes cours, tes anciens DS ou autres. Si tu travailles sur papier et que tu utilises des classeurs, pense à ranger l’ensemble de ce que ton professeur peut te donner (DS, compte rendu de khôlle, polycopié) à un endroit spécifique pour que tu n’aies pas à le chercher 10 minutes quand tu en auras besoin. Le temps est une ressource précieuse en prépa et tu ne peux pas t’en permettre d’en perdre pour chercher une feuille. Si tu travailles sur ordinateur, pense à créer des dossiers (voire beaucoup de dossiers). L’idée est que tu saches toujours où tu peux retrouver tel cours sans que tu aies besoin de réfléchir. 

 

Être régulier

Les cours d’un mois sur l’autre, ou d’une année sur l’autre sont toujours utiles pour traiter un sujet, c’est pour cela que tu te dois (autant que faire se peut) d’être à jour sur les cours que tu as déjà vu. Essaye de placer dans ton emploi du temps un moment où tu revoies tes cours. Cela peut être sous plusieurs formes : revoir des khôlles, des DS ou relire ton cours. Si tu le fais assez régulièrement, tu auras beaucoup moins de travail lors de tes concours blancs et de tes DS ce qui te permettra d’être moins stressé. 

 

Ne pas en rester au cours

Pour pouvoir être le meilleur, il faut pouvoir être original mais aussi avoir une approche la plus globale du sujet possible. Pour cela, il faut lire des articles sur les points plus précis du cours qui t’intéressent ou alors lire sur des sujets divers et variés pour avoir un stock d’exemples et ouvrir ton champ de réflexion. Un cours, aussi long soit-il, ne sera jamais exhaustif, certaines parties peuvent même être moins utiles que d’autres. A toi de faire ta sélection et de faire tes propres ajouts. De plus, si tu fais toi-même tes recherches tu te rappelleras mieux de ce que tu ajoutes toi-même à ton cours. 

Lire plus : Interview de Judith, étudiante à ENS-Paris-Saclay après une prépa B/L

 

Savoir décompresser

Travailler c’est bien, être efficace c’est mieux. Tu dois voir la prépa comme un marathon et non pas comme un sprint. Le repos te permettra d’avoir un esprit clair ce qui mène forcément à plus d’efficacité. Le mieux est de te sortir totalement l’esprit de ton travail pour y revenir avec l’esprit plus clair. Tu peux donc jouer de la musique, lire un livre, aller te promener.. Même s’il faut savoir se forcer à travailler, il faut aussi pouvoir profiter de moment libre. 

Allier plaisir et travail

Avant même d’arriver en prépa, tu sais que tu vas devoir travailler dur et de longues heures pour pouvoir réussir à progresser. Le but est de rendre ces heures moins pesantes voire même plaisantes. Visionner un documentaire sur la crise de 1929 en prenant des notes est sûrement plus agréable que de relire inlassablement le même cours afin de le mémoriser. Je t’invite à lire cet article qui traite de ce sujet plus en profondeur. 

 

Savoir s’évaluer

Pour que ton travail soit efficace, il ne s’agit pas seulement d’apprendre et d’appliquer les méthodologies vues en cours. Il faut que tu comprennes pourquoi tu as perdu des points. Quoi de mieux pour cela que de reprendre ses copies et de les analyser avec les commentaires de ton professeur. Ce n’est pas toujours agréable, surtout quand on a pas eu la note que l’on espérait mais c’est pourtant essentiel. Tu peux aussi lire la copie d’une personne qui a eu une meilleure note que toi. Le but n’est pas d’en faire un modèle mais de comprendre pourquoi son raisonnement a été valorisé. 

 

Gérer les khôlles ET les DS

Tous les conseils précédents sont finalement des astuces pour pouvoir atteindre plus facilement cet objectif : allier un travail long de révision pour les DS, à des révisions d’une semaine pour l’autre avec les khôlles. En effet, c’est l’entraînement à ces exercices qui va réellement te donner les clés de la réussite à ces concours. Tu ne dois pas voir ces évaluations comme des épreuves mais comme des entraînements qui te permettent, suite à une relecture post-correction, de comprendre tes erreurs et de ne pas les refaire !

Lire plus : Tout savoir sur la prépa B/L

Vous pourriez aussi aimer