Pays développés, pays émergents : définitions, situations et perspectives

Les termes « pays développés » et « pays émergents » sont couramment utilisés pour classifier les économies mondiales en fonction de leur niveau de développement économique, social et politique. Ces classifications jouent un rôle crucial dans la compréhension des disparités économiques mondiales et l’élaboration de politiques de développement.

Les définitions

Pays développés 

Selon les données de la Banque mondiale, un pays développé est généralement défini comme une économie avancée, caractérisée par un haut niveau de revenu par habitant, des infrastructures développées, un système éducatif avancé, une espérance de vie élevée et un niveau de technologie avancé. Ces pays ont souvent des industries diversifiées, une forte base institutionnelle et une gouvernance stable. Les exemples classiques de pays développés incluent les États-Unis, le Canada, le Japon et divers pays européens comme l’Allemagne, la France et le Royaume-Uni.

Pays émergents

De même, les pays émergents, en revanche, sont caractérisés par une économie en transition, affichant une croissance économique rapide et des changements structurels significatifs. Bien qu’ils aient un niveau de revenu par habitant inférieur à celui des pays développés, les pays émergents présentent souvent un potentiel de croissance économique élevé en raison de ressources abondantes, d’une main-d’œuvre bon marché, et parfois d’une position géopolitique stratégique. Les exemples de pays émergents incluent les BRICS à savoir le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud, mais aussi plusieurs pays d’Europe de l’Est et d’Asie du Sud-Est.

Lire plus : Des BRICS aux BRICS+ : tout savoir sur ce groupe 

Les situations actuelles

Pays développés

Les pays développés jouissent généralement d’une stabilité économique et politique relative, bien que des défis tels que les inégalités économiques, le chômage structurel et le vieillissement de la population puissent persister. Ces économies sont souvent axées sur les services, la technologie et l’innovation, avec des industries développées dans des secteurs, tels que la finance, la santé, les technologies de l’information et la production manufacturière de haute technologie.

Cependant, les pays développés font face à une série de défis majeurs qui menacent leur stabilité économique et sociale. Tout d’abord, la montée du protectionnisme représente un obstacle majeur à la libre circulation des biens et des services à l’échelle internationale. Avec l’adoption de mesures restrictives telles que les droits de douane et les quotas, ces pays risquent de voir leurs relations commerciales se détériorer, entraînant ainsi une augmentation des prix pour les consommateurs, une perte de compétitivité pour les entreprises et une stagnation économique généralisée.

Ensuite, les changements démographiques exacerbent les pressions sur les économies des pays développés. Avec une population vieillissante et un taux de natalité en baisse, ces nations sont confrontées à une diminution de la main-d’œuvre disponible, une augmentation des charges sociales liées aux soins de santé et aux retraites, ainsi qu’un ralentissement de la croissance économique. Ces tendances démographiques posent également des défis en termes d’adaptation des infrastructures et des services publics pour répondre aux besoins changeants de la population.

Par ailleurs, les défis environnementaux constituent une préoccupation croissante pour les pays développés. En tant que principaux émetteurs de gaz à effet de serre et responsables de la pollution généralisée, ces nations doivent intensifier leurs efforts pour lutter contre le changement climatique, protéger l’environnement et préserver la biodiversité. Cela nécessite des investissements considérables dans des technologies propres, des initiatives de transition énergétique et des politiques de conservation de l’environnement, afin de réduire leur impact sur la planète et promouvoir un développement durable à long terme.

Pays émergents 

Les pays émergents ont connu une croissance économique spectaculaire au cours des dernières décennies, transformant de nombreuses économies et soulevant des centaines de millions de personnes hors de la pauvreté. 

Cependant, les économies émergentes sont confrontées à une série de défis complexes qui entravent leur développement et leur stabilité. Tout d’abord, la corruption est un fléau répandu dans de nombreuses de ces nations, sapant la confiance des citoyens dans les institutions et détournant les ressources des services publics. Les pratiques telles que le pot-de-vin, le népotisme et la fraude alimentent l’injustice sociale et entravent la croissance économique en créant des barrières à l’investissement et l’innovation.

Ensuite, les inégalités croissantes constituent un autre défi majeur pour les économies émergentes, avec des disparités de revenus et de richesses de plus en plus importantes. Ces inégalités peuvent engendrer des tensions sociales et politiques, menaçant la cohésion nationale et ralentissant la croissance économique. Des accès inégaux à l’éducation, aux soins de santé et aux opportunités économiques contribuent à perpétuer ces inégalités, tout comme la concentration de la richesse entre les mains d’une élite.

Par ailleurs, les problèmes environnementaux posent des défis urgents aux économies émergentes, avec une pollution généralisée de l’air et de l’eau, une déforestation rapide et une perte alarmante de biodiversité. Ces défis ont un impact direct sur la santé humaine et la qualité de vie, tout en freinant la croissance économique et le développement durable à long terme.

De plus, les économies émergentes sont souvent vulnérables aux chocs financiers, tels que les crises économiques mondiales ou les fluctuations des prix des matières premières. Cette vulnérabilité est exacerbée par un endettement élevé, un système financier fragile et une dépendance aux flux de capitaux étrangers, ce qui peut entraîner une instabilité économique et sociale.

Enfin, la dépendance à l’égard des exportations de matières premières représente un défi persistant pour de nombreux pays émergents, exposant leur croissance économique à la volatilité des prix mondiaux des produits de base. Cette dépendance limite la diversification économique et entrave le développement durable, en mettant en évidence la nécessité pour ces nations de rechercher des stratégies de croissance plus résiliantes et diversifiées.

Les perspectives futures

Pays développés 

Dans le domaine de l’innovation technologique et du progrès économique, les pays développés, comme les États-Unis et le Japon, maintiennent leur avance, notamment dans des secteurs clés tels que l’intelligence artificielle, la biotechnologie et la robotique.

Cependant, ces nations font face à des défis importants, notamment la polarisation croissante des revenus, le changement climatique et la nécessité de s’adapter à une économie mondiale en mutation. Par exemple, l’Union européenne s’est engagée à atteindre la neutralité climatique d’ici 2050, mais la transition vers une économie à faible émission de carbone nécessite des investissements massifs et une reconversion des travailleurs touchés.

De plus, la concurrence accrue des pays émergents menace certains secteurs d’activité, ce qui oblige les pays développés à mettre en place des politiques de soutien à la compétitivité et à l’innovation. Malgré ces défis, des exemples tels que les politiques sociales et fiscales des pays scandinaves démontrent qu’une croissance économique inclusive et la réduction des inégalités sont réalisables.

Pays émergents 

Les pays émergents, tels que la Chine et l’Inde, continuent de présenter des perspectives de croissance économique continue, avec des taux de croissance annuels élevés. Cependant, ils doivent relever plusieurs défis pour maintenir cette trajectoire positive.

Investir dans l’éducation, l’infrastructure et l’innovation est crucial pour stimuler la croissance économique à long terme. Par exemple, le Brésil a réalisé des progrès significatifs en investissant massivement dans ces domaines.

Néanmoins, la gouvernance, la corruption et la durabilité environnementale restent des défis majeurs. La lutte contre la corruption est essentielle pour favoriser l’investissement et la croissance économique, tandis que la gestion durable des ressources naturelles est cruciale pour prévenir les effets néfastes du changement climatique et de la pollution.

 

Lire plus : Zoom sur les pays émergents 

 

En conclusion, les distinctions entre les pays développés et les pays émergents fournissent un cadre utile pour analyser les disparités économiques mondiales et les tendances de développement. Alors que les pays développés jouissent généralement d’une stabilité économique et politique, les pays émergents offrent des opportunités de croissance dynamique mais sont également confrontés à des défis importants. Pour favoriser un développement économique et social durable à l’échelle mondiale, il est essentiel que les pays développés et émergents collaborent pour relever les défis communs et exploiter les opportunités de croissance économique inclusive.

Vous pourriez aussi aimer