Pourquoi et comment rester concentré pendant une longue durée en prépa ECG ?

L’objectif en prépa est de rendre son temps de travail le plus long possible tout en veillant à ce qu’il reste efficace.

 

Pourquoi travailler sur de longues périodes ?

Les longues périodes de travail permettent d’être plus efficace. En effet, une fois les temps de pauses supprimés, le temps passé à travailler sera plus long et la quantité de travail effectué sera plus importante. De même, le temps de mise au travail nécessaire après chaque pause sera alors inexistant et le temps de travail effectif sera plus conséquent.

En effet, le temps de reconcentration nécessaire à la remise au travail après une pause est d’environ quinze minutes. Cependant, sur une heure de travail, cela représente un quart du temps de travail, alors que sur une plage de deux heures, cela représente un huitième du temps. Ainsi, travailler deux fois une heure sera moins rentable que de travailler une fois deux heures.

 

Se concentrer sur de longues tâches

Un autre avantage est de pouvoir effectuer une longue tâche d’un coup. En effet, rédiger une dissertation, ou ficher un chapitre entier est long et fastidieux. Découper ce travail peut démotiver alors que l’effectuer d’un coup permet non seulement de perdre moins de temps et d’en finir rapidement mais aussi de prendre le rythme pour les épreuves de concours qui seront, elles aussi, très longues et fatigantes.

En effet, les épreuves de concours sont bien souvent plus longues que celles qui ont déjà été rencontrées. Il est donc important de s’entraîner à rester efficace sur une longue durée avant d’arriver au concours pour ne pas se laisser déstabiliser par la longueur de l’épreuve.

 

De plus, effectuer un vrai travail bien mené et long permettra de s’octroyer un vrai temps de pause qui sera réparateur. Une longue pause d’une heure sera plus appréciable au bout de quatre heures de travail qu’une pause de quinze minutes toutes les heures.

Enfin, travailler longtemps permet d’être plus efficace sur la durée car la fatigue et la lassitude arrivent toujours en fin de période de travail, que celle-ci ai duré trente minutes ou deux heures. Si le cerveau est préparé à travailler deux heures, il n’aura aucun mal à rester concentré pendant une heure Quarante-cinq. (C’est un exemple, peut être le rythme sera-t-il différent selon chacun)

 

Comment travailler longtemps sans se fatiguer ?

Il est donc important de travailler sur une longue durée. Mais cet exercice n’est pas facile et prend de temps à se mettre en place. Il est donc possible d’augmenter la durée de travail par paliers. Si on est habitué à travailler au maximum trente minutes à la suite, il sera impossible de commencer directement à travailler quatre heures de suite.

On peut ainsi commencer par travailler une heure, puis deux. La transition sera moins difficile.

Pour réussir à travailler plusieurs heures à la suite, il peut être utile de se fixer les objectifs à réaliser avant de commencer à travailler. En effet, sur une plage longue de travail, le travail à effectuer peut paraître flou et il est difficile de se rendre compte du temps à allouer pour chaque tache, surtout si on n’est pas encore habitué à travailler aussi longtemps. Ainsi, en se fixant des tâches à réaliser, aucune question ne se pose et l’objectif est simplement de cocher le nombre maximum de cases sur la to do list.

 

Se fixer un planning de travail 

Dans la même logique, se fixer un planning de travail qui reste le même chaque semaine. Par exemple, si on sait que le mardi à 18h, on travaille l’anglais, cela évitera de se poser trop de questions. Cela permettra aussi de se forcer à respecter la plage horaire définie, qui peut être de longue durée.

 

Lire plus : Planning de travail deuxième année : Vacances de la toussaint 

 

Le pire ennemi de la concentration, et encore plus de la concentration sur une longue durée, est le téléphone portable. En effet, le téléphone peut capter l’attention à la moindre notification, et ainsi déconcentrer. C’est pourquoi il est primordial de le laisser de côté et de ne pas l’utiliser. Le meilleur moyen de ne pas l’utiliser est de ne pas l’avoir sur son bureau. Même si l’on pense qu’il ne nous distrait pas, une notification peut donner lieu à un rapide coup d’œil, qui ne prend pas plus de deux ou trois secondes dans l’absolu, mais fait perdre en concentration. Si les notifications sont trop nombreuses, la concentration en sera grandement altérée. Ainsi, pour réussir à travailler sur une longue période sans pauses, il est très important de réussir à se détacher de son téléphone, et à le poser très loin de l’endroit ou l’on travail, afin de ne pas être tenté.

 

Lire plus : Les réseaux sociaux en prépa : ami ou ennemi ? 

 

La fin du travail constituera aussi une belle récompense puisque le travail ayant été plus long, la pause peut l’être aussi. Ainsi, travailler plus longtemps n’est une technique évidente à mettre en place mais une fois le rythme enclenché, l’efficacité sera décuplée !

Comment rester concentré en prépa ?

Eteignez votre téléphone, prévoyez-vous des temps de pause fixes et un exercice / temps de révision précis afin de savoir où vous allez et ne pas vous perdre en cours de route, ce qui favorise la déconcentration.

Comment travailler longtemps en prépa ?

Travailler plus longtemps permet d’être plus efficace. Privilégiez donc 2 séances de travail longues à 4 séances courtes. Ce faisant, la fin de la séance est une vraie récompense puisque vous avez vraiment avancé et été efficace, ce qui permet de rester motivé.
Vous pourriez aussi aimer