Pouvons-nous connaître le Monde?

Le 25 novembre 1915, le physicien Albert Einstein soumet ses travaux sur la théorie de la relativité générale à l’Académie royale des sciences de Prusse, qui les publient le 2 décembre. Il s’agit d’une théorie décrivant le monde au niveau macroscopique. Cela fut une révolution pour l’univers des sciences car elle déconstruit l’idée de Newton d’un monde figé et rigide. Avec Einstein tout est relationnel, presque au sens de Leibniz (Monadologie), selon lui la matière dit à l’espace comment se courber et en retour l’espace courbe dit à la matière comment se mouvoir ce qui permet par exemple d’expliquer le mouvement des planètes autour du soleil. Il s’agit là du principe de courbure de l’Espace-temps.

Ainsi, Einstein met en lumière une explication scientifique du monde afin de le connaître davantage. Néanmoins, la science n’est qu’un outil parmi d’autre pour connaître le monde que les grecs nommaient «Cosmos», en effet au cours de l’histoire les religions polythéistes et par la suite monothéistes ont eu une place centrale pour expliquer les phénomènes inhérents à notre monde. Toutefois, on observe que la science aujourd’hui supplante la religion quant à l’explication du monde or, est-elle plus pertinente que cette dernière?

Les explications religieuses du monde

Dans la mythologie grecque, selon la Théogonie d’Hésiode, à l’aube des temps le monde était vide, rien n’existait à part le Chaos qui était un élément primordial, vinrent ensuite Gaïa (la Terre) et Ouranos (le Ciel) qui eurent pour enfants les Titans dont le plus célèbre fut Chronos. Ce dernier détrôna son père Ouranos avant d’être lui-même vaincu par son fils Zeus lors de la Titanomachie qui fut la guerre entre les Titans et les Dieux.

À l’issue de ce conflit, Zeus s’imposa comme étant le maître absolu dans le ciel et sur la Terre. Ainsi, telle était la vision des grecques et des romains du monde, il était régi par les divinités de l’Olympe qu’ils vénéraient et craignaient.

Cependant d’un point de vue religieux, se sont davantage les trois monothéismes (Judaïsme, Christianisme et Islam) qui influencèrent la vision des hommes sur le monde. Selon ces trois religions, Dieu créa le monde en six jours et se reposa au septième. Dans le monothéisme il n’existe qu’un seul Dieu omnipotent et omniscient qui façonne et gouverne notre monde. Dieu engendra les premiers hommes Adam et Eve qui vécurent dans le jardin d’Éden avant d’en être chassé pour avoir commis le péché originel. Adam et Eve eurent deux premiers fils, Caïn et Abel. L’aîné était jaloux de son cadet et le tua, face à ce meurtre Dieu le condamna à l’exil.

Adam et Eve eurent un troisième enfant du nom de Seth et c’est par ce dernier que se perpétua leur lignée, il eut des illustres descendants comme Noé, Abraham, Moise ou encore Jésus.

Parmi les trois monothéismes c’est le Christianisme qui eu le plus d’impact en Occident, il commença à se rependre avec les apôtres de Jésus au premier siècle mais ce n’est qu’avec la conversion de l’empereur Constantin au 4ème siècle qu’elle devint politique et se diffusa à grande échelle. De fait, le Christianisme est la religion qui nervure notre culture Occidentale depuis des siècles mais elle commença à s’effacer au profit de la science au fur et à mesure des grandes découvertes.

Les explications scientifiques du Monde

Aujourd’hui les scientifiques s’accordent à dire que notre univers a 13,8 milliards d’années et qu’il est né du Big Bang néanmoins, les visions scientifiques du monde ont évolué au cours du temps.

En effet, dans l’Antiquité grecque les hommes partageaient la vision de Ptolémée selon laquelle la Terre se trouvait au centre de l’univers, on appelait ce modèle physique le géocentrisme. Cette vision du monde a perduré jusqu’au 16ème siècle avant de passer à l’héliocentrisme avec la Révolution Copernicienne. On parle de révolution pour parler des travaux de Nicolas Copernic car ce fut un renversement de notre représentation du monde, selon cette vision c’est le Soleil qui est au centre de l’univers et la Terre tourne autour de ce dernier.

Ce modèle héliocentrique défendu par Copernic sera par la suite amélioré par Kepler, Galilée et Newton. Aujourd’hui le soleil n’est plus considéré comme au centre de l’univers mais simplement au centre du système solaire.

C’est au 20ème siècle que furent inventées deux des plus grandes théories de l’histoire de la physique, la relativité générale qui décrit le monde au niveau macroscopique et la mécanique quantique qui le décrit au niveau microscopique. Par ailleurs, depuis les années 1960 les scientifiques tentent de faire converger ces deux théories pour créer une théorie du tout qui soit en mesure de décrire les phénomènes du monde dans sa globalité, la plus connue à ce jour est la Théorie des Cordes.

Les limites de la connaissance du Monde

Le monde est vaste, mystérieux et insondable de ce fait, il demeure l’objet de multiples questionnements dans l’esprit des hommes, c’est la raison pour laquelle au cours de l’histoire ces derniers ont tenté d’en saisir les mystères, que cela soit par des explications religieuses ou par la science.

Toutefois, il semble très peu probable que les hommes puissent un jour connaître le monde dans sa globalité. Ce dernier est en effet trop complexe, de plus, la finitude de notre esprit demeurera toujours une limite à laquelle se confronter en revanche, cela ne doit en rien couper toutes velléités à comprendre et connaître notre monde.

Vous pourriez aussi aimer