Prépa ECG : l’importance du sommeil et comment le gérer

Vous avez déjà dû l’entendre mille fous depuis votre rentrée en prépa : l’hygiène de vie est extrêmement importante et représente un pilier certain de votre réussite. Imaginez-vous réellement que les grands champions se couchent à point d’heure ? Enchainent-ils les grasses matinées ? Oseriez-vous avancer que la majeure partie d’entre eux ne prêtent aucune attention à leurs heures de sommeil ? Pensez-vous vraiment que leur mode de vie relève du simple hasard ? Évidemment que non. Les personnes ambitieuses se donner les moyens de réussir, et c’est en ce sens qu’il faut comprendre l’expression « hygiène de vie » : un ensemble de réglages qui viennent façonner votre mode de vie au quotidien en vue d’atteindre vos objectifs personnels : Nul ne peut espérer tenir le rythme intense de la prépa sans bénéficier d’un sommeil de qualité. On entend par là trouver son rythme et faire de bonnes nuits réparatrices. Il est donc impératif pour vous, si vous voulez durer sur le long terme de connaître le seuil minimal d’heures de sommeil en dessous duquel vous ne pouvez pas tenir. Issam passé par des études de médecine, connaît très bien la question et vous fait un point sur son expérience personnel au sujet de l’importance du sommeil. Interview ! 

 

Lire plus : L’importance de la nutrition en prépa

 

Les mauvaises habitudes qui nous font mal dormir en prépa ECG

J’ai toujours eu du mal à dormir quand j’étais en première année de médecine, ce qui a vite été assez difficile à vivre.

Entre les cours qui commençaient à 8h, les concours blancs, les rumeurs des étudiants
à propos de la sévérité des exams… Je vous avoue que j’avais du mal avec tout ça d’autant que la pression est constante.

J’avais pour habitude de mettre au lit mon téléphone pour consulter Facebook à ne plus finir parce que j’avais besoin d’évacuer (je me disais que le sport me faisait perdre du temps pour mes révisions et donc je n’en faisais pas, grave erreur au passage). Plus tard, j’ai su que je passais complètement à côté de ce sommeil réparateur qui aurait été un atout pour moi ! Alors parlons-en de ce sommeil !

 

Lire plus : Quel sport en classe prépa ?

 

Prépa ECG : le sommeil comme meilleur moyen de récupération 

En fait, j’ai su que le sommeil était l’un des meilleurs moyens de récupérer (avec le sport d’ailleurs) d’une longue journée de révision, de mémoriser les cours que j’avais appris de la journée et d’être en forme pour poursuivre le fameux marathon qu’était la PACES jour après jour. Mais attention : le sommeil c’est plutôt la nuit qu’il faut le rechercher ! Les journées sont composées du jour et de la nuit, ce n’est pas pour rien… Le corps est naturellement programmé selon cette horloge biologique. Je tiens à rappeler cela car trop de gens penses que travailler la nuit très tard leur fera gagner du temps… Que nenni ! À la tombée de la nuit, le cerveau sécrète de la mélatonine qui favorise l’endormissement et permet un sommeil réparateur alors que le jour est plutôt consacré à la synthèse de toutes les hormones nécessaires à son bon fonctionnement (comme le cortisol par exemple) : il faut donc respecter cette « horloge biologique » pendant les études, vous aurez beaucoup plus de chances de réussir !

 

Les cycles de sommeil 

@Harmonie-Prevention.fr

L’importance de s’éloigner des écrans en CPGE

Comme je vous en parlais au début, mon moment préféré durant cette période était lorsque je me glissais dans mon lit avec mon téléphone à la main pour passer en revue l’actualité de Facebook… En fait ce que j’étais en train de faire avec un écran proche de mes yeux, c’était de communiquer à mon cerveau qu’il faisait encore jour. Résultat, je m’endormais vers 1h du matin avec un réveil très difficile à 7h pour attaquer le cours magistral de 8h, ce qui ne correspondait pas du tout à mes besoins biologiques ! D’autant plus que le manque de sommeil me donnait un mal de crâne horrible, je n’étais pas du tout concentré et je n’avais qu’une envie : rentrer dormir !

 

Lire plus : Comment optimiser son temps en classe prépa ?

 

Prépa ECG : pensez long terme notamment pour votre corps 

Les nuits de 6h (voire 4h30 selon certains auteurs) sont tout à fait faisables à condition de faire des siestes : une sieste de 20min après le repas vous permet de remettre les choses en ordre et d’avoir le punch d’attaquer sereinement l’après-midi. Trouver votre propre cycle et calez votre planning là-dessus ! Pour la durée du sommeil, franchement, cela dépend de chacun ! Il y a ceux qui dorment 8h, d’autres 6h, d’autres 4h : mais peu importe. La durée de sommeil est un caractère hérité de nos parents dont vous n’êtes pas du tout responsables ! En tout cas, il faut vous reposer selon ce que votre corps réclame pour être en forme. C’est d’ailleurs tout l’enjeu des premiers mois en prépa : apprendre à se connaître, savoir repérer les moments de productivité optimale et ceux durant lesquels il est nécessaire de passer en mode « off », de donner à votre corps son droit et de recharger les batteries.

 

Lire plus : Bien se connaître pour progresser efficacement !

 

Bref, quiconque ambitionne de faire des études ambitieuses, se doit d’adapter son sommeil en conséquence !

Dorian Zerroudi

Rédacteur chez Mister Prépa, j'ai à coeur d'accompagner un maximum d'étudiants vers la réussite !

Vous pourriez aussi aimer