Prépa ECT : Comment aborder les mathématiques en deuxième année ?

Les mathématiques sont l’une des matières les plus redoutées par les préparationnaires en ECT : on parle d’un coefficient oscillant entre 4 et 8 pour la plupart des écoles. Pourtant, certaines personnes abandonnent dès les premiers mois sous prétexte d’un niveau trop élevé, ou bien de certaines attentes jugées comme étant trop exigeantes. Par conséquent, un phénomène en prépa ECT émerge : la présence d’un certain niveau hétérogène. En effet, selon le rapport de jury de l’épreuve de maths ESCP 2020, l’écart de niveau est trop important entre les étudiants de ECT en mathématiques. En réalité, un obstacle se crée entre ceux qui travaillent, et ceux qui abandonnent.

Je peux vous assurer que les mathématiques, en ECT, n’est pas la matière la plus difficile. Il est inutile de se mettre des obstacles. Il y aura, certes, des étudiants avec plus de facilités, mais, avec du travail, je peux vous assurer une note plus que correcte. La seule recette pour exceller en mathématiques est la rigueur, l’organisation, et la patience (ou plutôt le combo : compréhension, entraînement et affermissement).

Petite anecdote personnelle pour vous le prouver : j’ai commencé avec 6/20 en mathématiques en première année, puis j’ai fini avec 18,4 à ECRICOME et 16 en maths ESCP. La seule clé était le travail et l’organisation, et non pas le talent ou les facilités.

 

SUJETS ECRICOME ET BSB

De manière générale, les sujets sont parfois très similaires, notamment à ECRICOME et à BSB. Par conséquent, les mêmes questions reviennent tout le temps. En l’espèce, seuls la rigueur et le travail vous permettront de récupérer ces points. Donc, le conseil que j’ai à donner est celui-ci : prenez un petit carnet de mathématiques dédiées aux questions que vous relirez avant chaque DS, contenant un type d’exercice et sa réponse. Puis, refaites souvent les mêmes questions afin de ne pas oublier la méthode le jour J. De plus, il y a très peu de pièges dans ces sujets de mathématiques. Les exercices de suites et de matrices sont très similaires, donc refaites-en un maximum pour décrocher les meilleures notes.

 

SUJETS ESCP

En termes de niveau, le niveau attendu n’est pas le même et les attentes diffèrent des autres épreuves. Puis, il y arrive qu’il y ait certains petits pièges, mais c’est assez rare. De manière générale, les premières fois où l’on s’exerce là-dedans, cela fait peur. Peur, puisque nous n’avons pas l’habitude d’aller aussi loin ou bien puisque cela demande prise de recul plus grande. Néanmoins, n’ayez pas peur, et faites face à cela. Confrontez-vous à l’épreuve, et refaites-la jusqu’à temps que ce soit parfait. Entraînez-vous d’abord sur les sujets type ECRICOME/BSB avant de vous attaquer aux sujets type ESCP. Il n’y a pas de recette magique : encore une fois, seuls la rigueur et le sérieux vous permettront de vous améliorer dans ce type d’épreuve.

 

D’AUTRES CONSEILS PLUS PERSONNELS…

Personnellement, je pense m’être améliorer en écoutant les conseils de mon professeur en mathématiques. Il me répétait souvent de ne pas foncer tête baissée sur une seule question (chose que je faisais en première année) et me recommandait vivement de prendre du recul et lire le cheminement des questions pour comprendre les attentes du sujet. Evitez de commencer par les sujets les plus compliqués : passez d’abord par la compréhension du cours, et exercez-vous d’abord sur des sujets moins délicats. Cela permettra de consolider vos connaissances en passant par les bases. Ensuite, le soin et la manière d’écrire vous permettront de vous distinguer des autres. Donc, essayez d’être claire et évitez les ratures. Il faut que vote copie donne envie au correcteur. Evitez le bluff lors d’une question incomprise : les correcteurs détestent cela. Enfin, essayez de diversifier les chapitres. Cela permettra d’identifier les chapitres où tu as le plus de difficulté. Par la suite, tu comprends qu’il sera nécessaire de refaire plusieurs exercices dans ces mêmes chapitres. Personnellement, j’avais tendance à me lancer dans un exercice de matrice le lundi, un exercice d’intégrale le mardi et mercredi, un exercice de suite le jeudi et, enfin, un exercice de probabilité le vendredi.

Ensuite, le conseil tant attendu : la question sur la consécration du travail en mathématiques. Selon moi, elle diffère selon le type d’étudiant. Il faudra certes consacrer beaucoup de temps car elle est, selon moi, la matière demandant le plus de temps personnel. Mais, les étudiants ayant plus de difficultés devront plus miser sur cette matière que les autres. Par ailleurs, ceux avec plus de facilités devront peut-être s’attaquer sur d’autres matières jugées plus délicates pour eux : management, philosophie, éco-droit, langues etc…

Elies Dahmani

Étudiant en première année à GEM et ancien élève au lycée Gaston Berger à Lille, j'ai pour objectif d'aider les élèves de prépa du mieux que je peux !

Vous pourriez aussi aimer