Misterprepa

Tout ce qu’il faut savoir sur la concurrence pure et parfaite

Sommaire

La science économique a vu émerger des mouvements de pensée dont le courant néoclassique, ces derniers ont axé leurs réflexions sur la question du prix. La théorie de la concurrence pure et parfaite (CPP) est une théorie de référence chez les néoclassiques (XIX). Ce modèle de structure de marché idéal, composé d’êtres complètement rationnels dit d’Homo Economicus, permettrait d’atteindre l’équilibre général des marchés au sens de Walras puis d’obtenir un optimum de Pareto. C’est une situation dans laquelle la position d’un agent économique ne peut pas être plus améliorée sans causer un préjudice, un désavantage à un autre. La connaissance de cette théorie est nécessaire pour comprendre et assimiler la pensée néoclassique en classe préparatoire. Voici les 5 conditions d’existence de la concurrence pure et parfaite (CPP).

 

Lire plus: les courants de la pensée économique.

 

1- Les 3 conditions pures de la CPP

  • L’atomicité de l’offre et de la demande est la condition selon laquelle il existe une multitude de producteurs (offreurs) et de demandeurs de façon à ce qu’aucun ne puisse agir sur le prix ou sur le marché en sa faveur.
  • L’homogénéité des produits suppose que les offreurs ne cherchent pas à user de stratégie de différenciation car les biens ou services présentent des caractéristiques identiques à ceux des autres offreurs. De plus, les demandeurs ne sont pas influencés par les marques car seul le prix est un critère de recherche puisque les produits sont substituables.
  • La fluidité du marché admet la libre entrée et sortie afin que le marché soit le plus concurrentiel possible sans qu’il existe de barrières qui pourraient compromettre les choix d’entrée ou de sortie des offreurs ou demandeurs.
 

2- Les 2 conditions parfaites de la CPP

  • La transparence du marché correspond à une information parfaite, elle rejoint la condition d’homogénéité des produits car tous les produits présentent les mêmes caractéristiques. L’offreur est transparent sur les caractéristiques et le prix du produit, l’information est disponible de manière immédiate sans contrepartie monétaire.
  • La parfaite mobilité des facteurs de production (capital (K) et travail (L)) signifie que les facteurs de production peuvent se mouvoir librement vers des opportunités plus profitables. Pour le travail cela signifie que les travailleurs se déplaceront là où on leur proposera la plus grande rémunération y compris au-delà des frontières nationales. Pour le capital cela signifie que les détendeurs de capitaux peuvent investir ou placer leurs fonds où ils le souhaitent en vue de le faire croître.

En réalité, le modèle de la concurrence pure et parfaite n’entend pas coller à la réalité mais seulement d’exposer les conditions nécessaires au fonctionnement parfait des marchés comme le prévoit l’équilibre général de Walras puis de Arrow et Debreu dans le but d’atteindre l’optimum de Pareto.

 

Limite de la concurrence pure et parfaite :

Cette structure de marché idéaliste sera critiquée par les économistes et ces derniers s’accorderont à dire que la concurrence est imparfaite dès lors qu’elle ne respecte pas au moins l’une des 5 conditions de la concurrence pure et parfaite sachant qu’en outre la rationalité des agents économiques ne peut pas être vérifiable.

Pour chaque condition de la concurrence pure et parfaite il existe des contre-exemples qui prouvent l’existence d’une concurrence imparfaite :

  • La condition de l’atomicité du marché peut être contrée par l’existence d’autres structures de marché, Stackelberg identifie entre autres le monopole et l’oligopole.
  • L’homogénéité des produits est une condition contestée par Chamberlin avec la concurrence monopolistique qui est une structure de marché dans laquelle les producteurs tentent de différencier leurs produits.
  • La fluidité du marché (libre entrée et sortie) est une condition qui peut être desservie à cause de l’intervention de l’État (mise en place de protectionnisme par exemple) ou plus simplement par des comportements anticoncurrentiels.
  • La condition de transparence du marché est contrée par le fait que l’acheteur n’est pas toujours bien informé sur les caractéristiques des produits ou sur la façon dont le prix a été fixé.
  • La parfaite mobilité des facteurs de production (travail et capital) est une condition qui peut être rejetée. Tout d’abord, la mobilité du facteur capital peut être empêchée lorsque certains pays sont visés par des sanctions économiques. Ainsi, les capitaux ne sont pas libres d’être investis ou placés où le détendeur le souhaite. Puis, la mobilité du facteur travail peut parfois être compliquée, en effet, les ménages peuvent être réticents à l’idée de changer de lieux de travail.

Lire plus: le protectionnisme est-il pertinent ?

Newsletter
Picture of Dorian Zerroudi
Dorian Zerroudi
Co-fondateur d'elevenact (Mister Prépa, Planète Grandes Ecoles...), j'ai à coeur d'accompagner un maximum d'étudiants vers la réussite !
Vous pourriez aussi amer