Prépa ENS

Au même titre que les prépas HEC, littéraires ou scientifiques, la prépa ENS ou CPGE ENS fait partie des Classes Préparatoires aux Grandes Écoles (CPGE). Se subdivisant en deux départements : la prépa ENS D1 et la prépa ENS D2, ce type de classe préparatoire est souvent moins connu que les premières dans le paysage de l’enseignement supérieur, mais elle offre pourtant un parcours tout aussi prestigieux, avec à la clé des connaissances et des méthodes de travail complémentaires qui ouvrent à de nombreux débouchés !

En effet, la prépa ENS est un parcours hybride, un bi-cursus permettant d’allier la prépa à un cursus universitaire. En d’autres termes, la plus grande particularité de ces filières réside dans le fait qu’en plus des cours de prépa délivrés dans un lycée, les étudiants vont également dans une université partenaire pour suivre une licence d’économie ou de droit. L’objectif est alors de se préparer en deux ans au concours pour intégrer l’École Normale Supérieure.

Suivre un cursus CPGE ENS nécessite par conséquent une réelle capacité de travail, d’adaptation et d’organisation. Sans oublier une certaine autonomie pour suivre des cours en amphithéâtre. Une assez lourde charge de travail, mais un véritable parcours d’excellence ! Mister Prépa vous fait un zoom complet sur la prépa ENS à travers cet article.

La prépa ENS est ouverte principalement aux bacheliers ES et S, mais aussi quelques L et beaucoup plus rarement des STMG, ainsi avec la refonte du bac et la suppression des filières, les combinaisons sont multiples pour prétendre à intégrer une prépa ENS. Comme son nom l’indique, cette classe préparatoire prépare bien évidemment à intégrer une École Normale Supérieure : Saclay ou Rennes. Ces dernières mènent principalement à une carrière d’enseignant ou de chercheur en sciences et techniques économiques ou aux concours de la Fonction publique. Chaque année, le concours reste souvent très sélectif, seuls 17 étudiants sont pris provenant de prépa ENS D1 et moins d’une quarantaine de prépa ENS D2.

Toutefois, il existe toujours les autres alternatives à l’ENS, des débouchés qui restent tout aussi de référence après un cursus CPGE ENS. Un élève en prépa admissible à l’ENS Rennes est aussi par exemple admissible dans certaines écoles de commerce comme l’EM Lyon. Il peut également passer par les admissions parallèles de niveau bac+2 tels que les concours Tremplin ou Passerelle afin d’augmenter ses chances d’intégration. De même, une admissibilité à l’ENS Rennes vaut également pour le CELSA (école de communication). À l’issu d’une prépa ENS, l’élève peut aussi s’orienter vers une filière sélective en Université comme des Magistères en droit (une place lui est d’ailleurs réservée généralement dans l’université où il a validé ses deux premières années) ou encore un Institut d’Études Politiques (IEP).

La prépa ENS D1

La prépa ENS D1 est une classe préparatoire qui offre une spécialisation complète en droit avec un approfondissement en économie. L’objectif principal est alors de se préparer en deux ans au concours pour intégrer le département « Droit, Économie et Gestion » de l’ENS Rennes.

Elle s’adresse aux élèves motivés et voulant allier le droit et l’économie. La sélection se fait à partir du dossier et des notes du bac, les élèves de filière générale sont tout de même privilégiés . Cette CPGE ENS est aussi une excellente formation pour les étudiants qui souhaiteraient découvrir le droit tout en se réservant la possibilité de choisir d’autres débouchés (Instituts d’études politiques, écoles de commerce, etc.).

En France, une vingtaine de lycées proposent cette formation, comme l’ENC Bessières et le lycée Turgot à Paris, le lycée Gustave Eiffel à Bordeaux, le lycée Juliette Récamier à Lyon, le lycée Jean Perrin à Marseille, ou encore le lycée Ozenne à Toulouse. À Lille, le lycée Marcq Institution s’est allié à la fac de droit de l’Université Catholique de Lille afin d’ouvrir la première prépa D1 des Hauts-de-France pour la rentrée 2020.

Les matières en prépa ENS D1 sont alors :

  • Droit civil
  • En option : droit public ou mathématiques
  • Droit commercial
  • Économie
  • Culture générale et méthodologie
  • LV1 et LV2

Les étudiants en prépa ENS D1 passent environ trois jours par semaine à l’université, en licence de droit (pour des cours de droit constitutionnel, droit commercial, droit privé ou encore droit international) ou plus rarement en licence AES (Administration économique et sociale). À cela s’ajoute une interrogation orale (“colle”) et un devoir sur table (DST) par semaine, comme pour la plupart des classes préparatoires, bien sûr.

La prépa ENS D2

Tout comme pour la D1, la prépa ENS D2, également appelée la prépa Economie-Gestion, est une classe prépa un peu particulière puisque l’étudiant est inscrit à la fois en prépa dans un lycée et à l’université en licence d’Économie ou MIASHS (Mathématiques et Informatique). La prépa ENS D2 s’adresse avant tout aux bons lycéens de filières S et ES qui ont pour projet d’étudier l’économie. C’est une filière très exigeante du fait du double cursus (classe préparatoire et université). Il faut arriver avec de solides bases afin de ne pas être rapidement perdu.

Une vingtaine de lycées français proposent ce type de prépa ENS, comme le lycée Gustave Eiffel à Bordeaux, le lycée Juliette Récamier à Lyon, le lycée Jean Perrin à Marseille, le lycée Ozenne à Toulouse, ou encore l’ENC Bessières et le lycée Turgot à Paris. Pour cette filière, c’est l’ENS Paris-Saclay, qui est le débouché premier, la D2 prépare en priorité ce concours d’entrée pour le département Économie et Gestion. Environ 26 étudiants sont admis chaque année. Et autant pour la prépa ENS D1 que pour la D2, on peut toujours s’orienter vers de nombreux autres types d’écoles : IEP, École de commerce, CELSA, etc.

Par son approche mathématique de l’économie, on distingue cette prépa des prépas ECE (économique et commerciale). Les matières en prépa ENS D2 sont alors :

Microéconomie Macroéconomie Mathématiques et statistiques Méthodologie et culture générale LV 1 et LV 2 Histoire des faits économiques GestionSouvent, le rythme hebdomadaire est de 3 jours en prépa et 2 jours à l’Université, et à cela s’ajoutent une interrogation orale (“colle”) et un devoir sur table (DST).