Bien choisir ses fournitures en prépa

Les fournitures en prépa

 
Comment gérer ses cours ?

Le cahier a l’avantage d’éviter de perdre ses cours. Mais il reste peu commode en prépa, et cela pour plusieurs raisons :

1/ il vous en faudra des milliers

2/ vous verrez qu’au fur et à mesure de l’année voire des deux années, les chapitres d’un même thème vont être éparpillés. Il peut devenir difficile de s’y retrouver. Des feuilles volantes bien rangées et triées dans un classeur avec des intercalaires permettent de mieux s’y retrouver et réunir ces chapitres les uns à la suite des autres pour faciliter vos révisions, ce que ne vous permettra pas à un cahier.

Cependant pour les TD, les cahiers sont intéressants. Il est utile d’en avoir 2 : un pour votre travail personnel de recherche des exercices sur lequel vous noterez la correction des exercices, et un sur lequel vous réviserez avec les exercices au propre et parfaitement rédiger. Ce second cahier constituera un outil essentiel de révisions.

 

Le classeur et les feuilles volantes restent l’option la plus pratique à condition d’être bien organisé. Il vous suffit d’avoir sur vous un organisateur avec un bloc de feuilles en réserve pour la journée ou un trieur, et de tout vider le soir même. La prise de note à la main est un outil d’écoute, de compréhension immédiate et une première forme d’apprentissage du cours, en particulier pour ceux dotés d’une mémoire visuelle et auditive.

 

L’ordinateur n’est pas pratique dans certaines matières, en particulier dans les matières scientifiques car écrire 3 tableaux de formules sur un logiciel de traitement de texte, c’est compliqué. En revanche pour toutes les matières plutôt littéraires (culture générale, langues, économie, géopolitique), son usage est largement apprécié. Mais attention ! Ce ne sont pas tous les enseignants qui acceptent que les étudiants aient un ordinateur, et pour plusieurs raisons :

  • c’est un outil de distraction trop important. Et pour l’avoir vu faire, beaucoup d’étudiants finissent par faire autre chose sur leur ordinateur, au lieu de suivre le cours de philo.

  • l’ordinateur perturbe certains enseignants qui ont l’impression de parler à des machines plutôt qu’à des personnes

  • le fait de taper à l’ordinateur met votre cerveau en « mode scribe ». Vous êtes moins attentifs à ce que le professeur raconte, et perdez la mémorisation immédiate de la moitié des informations. Or, en prépa, vous n’avez pas de temps à perdre !

  •  

 
Quels sont les meilleurs outils de révisions ?
 

Pour réviser, libre à vous de choisir votre matériel : fiches si vous avez le temps de les faire, post-its sur vos notes de cours propres contenant les informations que voulez y faire figurer (questions pour vérifier que vous connaissez la page que vous êtes en train de lire, notions les plus importantes, etc.), flash cards,… les 4 éléments qui vous seront indispensables seront 

– des surligneurs (qui se comptent par centaines)

– des livres de révisions (cours, exercices, méthodologie)

– un ordinateur vous permettant de rechercher facilement et rapidement des informations manquantes et des notions que vous souhaitez approfondir, faire des fiches de révisions, etc.

– un tableau : en khôlle, vous serez face à un tableau. Alors quoi de mieux qu’avoir son propre tableau dans sa chambre (à feutre ou à craie) pour s’entraîner à s’organiser et à s’exprimer à l’oral ? Il nécessitera un petit investissement, mais un bon investissement, pour sûr ! 

 

Et pour un devoir surveillé ?

 

Pour les DS, tout dépend de la matière : crayons de couleur (géopolitique), stylo à plume (conseillé pour les concours), stabilo pour bien aller droit au but sur vos brouillons, petit en-cas éventuellement… La calculette en revanche ne vous sera plus utile, inutile donc de rentrer vos formules dedans ! . Et bien sûr l’indispensable : une montre, un correcteur, des copies doubles et du brouillon (feuilles/crayon ou ardoise/feutre si vous avez la fibre écolo) !

 

Pour plus de conseils au quotidien, retrouvez-nous sur Snapchat : mister_prepa

Benjamin Hautin

Etudiant à emlyon et fondateur du média, je m'occupe principalement des relations avec les Grandes Ecoles et du contenu en culture générale. Mon mot d'ordre : que chacun d'entre vous puisse viser les écoles de ses rêves, peu importe son lycée d'origine !

Vous pourriez aussi aimer :
En quoi consiste l'épreuve de culture générale au concours ? La réponse dans cet article avec en prime un exemple…