Comment gérer une mauvaise ambiance de classe ?

Comment gérer une mauvaise ambiance de classe ?

Beaucoup parmi vous nous ont confié évoluer dans une ambiance de classe pesante, à la limite même du supportable parfois. Pourtant, une ambiance saine est une des clés pour vivre sa prépa de manière paisible et épanouie.

Mais comment faire lorsque l’on ressent clairement un climat de compétition néfaste, et ce, au quotidien ?

 

La prépa : entre concurrence et solidarité 

Premièrement, gardez toujours en tête que vous n’êtes pas en concurrence avec vos camarades de classe. Au concours, les copies seront récupérées, regroupées puis brassées à l’unité. Il y a donc une probabilité infime que votre copie finisse dans le même paquet de copies à corriger que celles de vos camarades de classe. Le concours n’est donc pas local, ni régional mais bel et bien national !

Malgré cela persisteront toujours certains profils qui ont la compétition acharnée dans le sang, et qui ne jureront que par les classements au sein même de votre classe. Comment faire alors ?

La clé en prépa est de trouver un petit groupe de camarades avec lesquels vous avez des affinités, qui sont dans la même optique que vous et qui partagent votre vision du travail et des concours. Une fois que cela est fait, mettez-vous dans votre bulle tout en gardant des relations cordiales avec le reste de votre classe. Restez toujours bienveillants envers vos camarades. Vos années de classe préparatoire ne doivent en aucun cas se transformer en une course à l’égo, mais bien plutôt représenter pour vous un cursus d’épanouissement humain.

Ce petit groupe de camarades que vous aurez choisi sera votre valeur sûre. Ces personnes vous remonteront le moral en cas de mauvaises notes (et il y en aura pour sûr !) et vous encourageront en cas de performance satisfaisante, tout en vous rappelant de continuer à vous remettre en question de manière récurrente pour progresser davantage.

 

Prenez du recul : il n’y a pas que la prépa dans la vie !

Lorsque l’on est en prépa, on ne jure plus que par cela. C’est à la fois bon et mauvais signe. Bon signe car cela révèle que vous êtes maintenant un pur préparationnaire, et que vous placez les concours au centre de votre vie. Mauvais signe en même temps car cela peut vite rendre fou et révéler en vous certains traits de caractères jusqu’alors insoupçonnés (esprit de concurrence néfaste, orgueil, perte de confiance en soi etc).

Comme toujours, le bon compromis réside dans le juste milieu. Certes, la prépa est une formation exigeante, un long chemin menant à un concours de haut niveau où les candidats sont concurrents entre eux. Mais tout ne se résume pas à cela. Il est bon de lâcher du lest, faire des activités en dehors du cadre de la prépa, revoir même vos amis de lycée qui sont partis dans des formations différentes. Cela vous permettra de voir que tout ne tourne pas toujours autour de vos concours et que le monde extérieur est aussi rempli de bonnes choses lorsque l’on s’ouvre un peu à lui. Eloignez vous donc des personnes qui vous rappellent que votre vie entière va se jouer en fin de deuxième année, ce n’est pas le cas, et nous vous le montrerons au fur et à mesure par divers témoignages et interviews.

Enfin, relativisez. Vos notes ne sont qu’un révélateur de votre niveau à un moment donné. Votre classement au sein de votre classe, au final, importe peu, surtout en deuxième année. Comprenez donc qu’il n’y a aucune fierté spécifique à avoir lorsque l’on est parmi les premiers, de la même manière qu’il n’y a absolument aucune honte à ressentir lorsque l’on se situe parmi les derniers de la classe. Après tout, tout n’est qu’indicateur, la vérité n’éclatera que lors de vos épreuves de concours.

Si nous devions vous donner un seul conseil pour gérer une mauvaise ambiance de classe : favorisez un dialogue bienveillant envers vos camarades tout en vous créant un petit groupe de personnes de confiance qui vous tireront vers le haut quoi qu’il advienne.

Benjamin Hautin

Etudiant à emlyon et fondateur du média, je m'occupe principalement des relations avec les Grandes Ecoles et du contenu en culture générale. Mon mot d'ordre : que chacun d'entre vous puisse viser les écoles de ses rêves, peu importe son lycée d'origine !

Vous pourriez aussi aimer :
Comme vous le savez sûrement déjà, les maths sont LA matière des concours. On vous donne toutes les clés pour…