Nos Prépas ont un incroyable talent – Ep.01 – Maxime, footballeur au Clermont Foot Auvergne

Nos prépas ont un incroyable talent
EP.01 - Maxime, footballeur au Clermont Foot Auvergne 63

Dans cette nouvelle série d’articles, nous choisissons de mettre en avant certains parcours atypiques, des étudiants de classe préparatoire qui ont choisi de garder une activité poussée en parallèle d’un quotidien rythmé par le travail et l’exigence. Des profils qui, nous l’espérons, vous feront comprendre que tout est possible en prépa pour qui sait s’organiser correctement ! Rencontre aujourd’hui avec Maxime, qui en parallèle de sa prépa ECE, est au centre de formation du Clermont Foot Auvergne 63.

Bonjour ! Présente toi en quelques mots

Bonjour Mister Prépa ! Je m’appelle Maxime Da Silva, 19 ans, en deuxième année de prépa ECE à Saint Alyre (Clermont Ferrand). En parallèle, je suis joueur de l’équipe réserve du Clermont Foot Auvergne (N3).

Comment as tu vécu la transition lycée-prépa ?

Un peu compliqué ! C’est un vrai changement d’environnement avec une grosse charge de travail. En première année, on pense que le concours est loin, donc on n’a pas cet effet d’urgence qui pousse à travailler très rapidement de manière intense. J’ai mis quelques semaines à trouver une place entre le travail et la vie étudiante (qu’on a beaucoup moins). Je me suis fait des amis facilement, je suis de base assez sociable ! À Saint Alyre, on sent vraiment qu’on est tous dans le même bateau, il y a un bon esprit de classe et une bonne entente ! Je pense vraiment qu’on restera amis après la prépa ! 

Comment se passe ta 2ème année ? 

En 1A je n’étais pas très motivé, ni dans une vraie optique travail, le concours paraissait loin.. En 2A, tout devient plus concret ! On réagit mieux à cette dose de travail et on met obligatoirement en place une organisation. Désormais je suis vraiment dans une optique où je donne tout, sans forcément me mettre une pression monstrueuse ! Donc le mot serait : positif !

Tu es en parallèle au centre de formation du Clemont Foot Auvergne… Comment réussis-tu à conjuguer tes études en prépa et le sport de haut niveau ? 

L’année dernière j’étais déjà au Clermont Foot, en DH : 3 entraînements par semaine (autour de 18h30) + 1 match par semaine. Un de mes carrés était aussi au Clermont Foot avec moi donc on allait à l’entraînement ensemble, c’est d’ailleurs lui qui m’a parlé de la prépa à l’époque où j’étais au lycée !

Entre la première et la deuxième année de prépa, j’ai signé une convention de formation avec le centre de formation de Clermont Foot Auvergne pour intégrer l’équipe réserve. J’ai repris le foot le 15 Juillet avec 2 entraînements par jour ! Dès la rentrée, j’ai négocié avec les coach pour ne faire qu’un entrainement par jour (au lieu de 2) les lundi, mercredi, jeudi et vendredi + le match le week end. Je faisais régulièrement sauter l’entrainement du mardi ! En centre de formation, la plupart des joueurs ne font plus trop d’études donc les joueurs comme les éducateurs n’ont pas vraiment l’habitude d’être confrontés à ces problématiques là.

Les entraînements de la semaine sont à 16h. Je quittais le lycée à 15h donc je loupais les 2 dernières heures de cours. Directement en sortant du centre, à 18h30, direction la BU pour rattraper les cours ratés et avancer dans mes révisions personnelles.. Le plus difficile, c’était le mercredi : nous avions concours Blanc tous les mercredi jusqu’à 17h, mais généralement je partais avant. Donc je faisais mon concours blanc dans une salle le matin au lieu de le faire l’après-midi pour pouvoir partir à l’heure pour l’entraînement. Ou alors je commençais le concours blanc plus tôt que ma classe, à 11h, et je mangeais pendant l’épreuve pour rentabiliser mon temps et être à l’heure pour l’entraînement.

Le samedi, j’allais à la BU jusqu’à l’heure de rendez-vous au stade. Puis nous partions avec l’équipe en déplacement pour le rituel habituel d’avant match : balade en équipe, échauffement, causerie et enfin, le match, aux alentours de 19h. 

Pendant les vacances scolaires, je ne pouvais pas faire des journées BU car j’avais 2 entrainements par jour que je ne ratais pas ! 

Bref, une vraie organisation pour conjuguer ces 2 mondes là !

Caresses-tu encore l’espoir de faire carrière dans le football ?

Bien sûr ! C’est un rêve et il faut y croire jusqu’au bout ! En parallèle des études bien sûr, mais cela me semble toujours possible !

Comment comptes-tu conjuguer le football et ta vie en école de commerce ? 

Je trouverai une organisation qui me permettra de pouvoir continuer à m’entraîner et à jouer au meilleur niveau possible tout en me spécialisant dans le secteur professionnel qui me plaira le plus ! J’ai toujours réussi jusqu’à maintenant donc je me dis que si je réussis à le faire en étant en prépa, alors il n’y a pas de raison de ne pas y arriver en étant en école !

 

As-tu déjà des écoles en tête ? 

Oui, Grenoble Ecole de Management qui est très réputée pour son programme de Sportifs de Haut Niveau et emlyon business school qui est prestigieuse et qui développe cela de plus en plus ! D’ailleurs GEM a un concours spécifique pour les sportifs de haut niveau. La première sélection se fait sur dossier : il faut prouver qu’on a le statut de sportif de haut niveau (en centre de formation ou statut professionnel) + leur transmettre nos bulletins et lettres de motivation. Pour préparer l’oral, on nous de demande de remplir un dossier de 5 pages sur un fait d’actualité économique (type ESH) et de faire un diaporama en résumant ce dossier (j’ai pris la zone monétaire européenne) et sélectionner 3 articles qui lancent le sujet. 3 jury nous questionnent sur des questions qui touchent au sujet. En deuxième partie, on est interrogé sur notre parcours : pourquoi la prépa, pourquoi Grenoble EM, pourquoi le football… On nous demande aussi de faire des tests de langue pour nous attribuer une classe en cas d’admission l’an prochain. 

Selon toi est-il possible de conjuguer nos passions et notre vie en prépa ? 

On a tous une passion ! Et il ne faut pas la mettre de côté en prépa ! C’est au contraire ce qui te permet d’être heureux et positif ! Ça demande une vraie organisation mais personnellement le football m’aide à rester optimiste en prépa et à relâcher la pression justement, à me dire que tout ne tourne pas autour de la prépa, des classements et des notes. Il faut être discipliné et motivé, c’est sûr mais chacun peut trouver les moyens de le faire ! L’organisation permet de tout faire ! Organiser sa vie, c’est un des grands enseignements de la prépa ! 

Pour plus de conseils au quotidien, retrouvez-nous sur Snapchat : mister_prepa

Benjamin Hautin

Etudiant à emlyon et fondateur du média, je m'occupe principalement des relations avec les Grandes Ecoles et du contenu en culture générale. Mon mot d'ordre : que chacun d'entre vous puisse viser les écoles de ses rêves, peu importe son lycée d'origine !

Vous pourriez aussi aimer :
Présentation du dispositif mis en place par la Grande Ecole grenobloise pour vous accompagner jusqu'au SIGEM 2020 !