Quelle hygiène de vie en prépa ?

     

Quelle hygiène de vie en prépa ?

 

Vous avez déjà du l’entendre mille fois depuis votre rentrée en prépa : l’hygiène de vie est extrêmement importante et représente un pilier certain de votre réussite.

Imaginez-vous réellement que les grands champions dans leurs disciplines respectives se couchent à point d’heure ? Enchaînent-ils les grasses matinées ? Oseriez-vous avancer que la majeure partie d’entre eux ne prêtent aucune attention à ce qu’ils mangent ? Pensez-vous vraiment que leur mode de vie relève du simple hasard ?  Evidemment que non. Les personnes ambitieuses se donnent les moyens de réussir, et c’est en ce sens qu’il faut comprendre l’expression “hygiène de vie” : un ensemble de réglages qui viennent façonner votre mode de vie au quotidien en vue d’atteindre vos objectifs personnels.

Mais encore faut-il savoir de quoi on parle concrètement…

 

Un sommeil de qualité

Nul ne peut espérer tenir le rythme intense de la prépa sans bénéficier d’un sommeil de qualité. On entend par là trouver son rythme et faire de bonnes nuits réparatrices. Il est donc impératif pour vous, si vous voulez durer sur le long terme, de connaître le seuil minimal d’heures de sommeil en dessous duquel vous ne pouvez pas tenir. Privilégez un rythme de couche-tôt/lève-tôt. 

Fixez-vous ensuite une heure bien précise à ne JAMAIS dépasser, même si vous n’avez pas fini la préparation de votre colle du lendemain : la prépa est une histoire de long terme, non pas de court terme.

A titre d’exemple, vous pouvez travailler de 18h à 22h (temps de repas et de douche compris) et tout stopper à 22h, quoi qu’il arrive. Prenez vous ensuite 1h de chill et au lit à 23h (variable selon les personnes bien évidemment).

Bref, à vous de trouver votre propre rythme mais gardez toujours en tête que sans un sommeil de qualité, vous ne tiendrez jamais sur le long terme ! 

 

L’alimentation 

Un point sensible pour tant d’entre vous. Si l’intensité de votre journée aurait tendance à vous pousser à ne vous alimenter que de pâtes, tacos et autres mets préparés en un rien de temps, il ne faut en aucun cas faire de ce genre d’alimentation une habitude !

Pour cause, l’alimentation joue un rôle crucial sur l’état de votre mémoire, votre concentration et votre capacité à mener des raisonnements poussés. Prenez donc le temps de cuisiner, tout simplement. Et si votre coeur n’est pas serein à l’idée de “perdre du temps” en cuisine, on vous conseille alors de le faire sur un fond de podcast d’économie, géopolitique ou de philosophie (faisons d’une pierre deux coups).

Pour stimuler votre mémoire et votre concentration, privilégiez des aliments riches en nutriments et pauvres en lipides et sucres de mauvaise qualité (les sucres artificiels). Voici une liste non exhaustive du genre d’aliments à consommer sans modération : céréales et pains complets, fruits entiers, oeufs, yaourts, lait, pommes de terre, épinards, haricots verts et noirs, courgettes, saumon, truite, thon, maquereau, huile de noix, avocat etc.

Et a fortiori, évitez autant que possible les aliments suivants : viandes grasses, charcuterie, crème, fromage, beurre, friture, viennoiseries, alcool, tabac, produits industriels et gâteaux industriels.

Enfin, prévoyez toujours une collation entre deux repas : un fruit et une bouteille d’eau font largement l’affaire. S’hydrater tout au long de la journée est aussi crucial pour votre corps.

Bref, le but n’est pas non plus de vous confectionner un menu fitness, mais vous aurez compris le principe : mangez équilibré pour favoriser au maximum vos capacités de réflexion et de mémorisation. 

 

Le sport

On ne cessera de le répéter, encore et encore : la prépa ne doit en aucun cas vous couper d’une activité physique régulière ! Bien au contraire, c’est en fait pendant la prépa que vous avez le plus besoin de ce genre d’activité.

Nous vous conseillons donc de pratiquer du sport entre 2 et 3 fois par semaine. Le must pour votre bien-être est de partir courir ne serait-ce que 30 min le matin, à jeûn (directement après votre réveil). Rentrez ensuite chez vous pour vous préparer, prendre votre petit déjeuner et enchaînez avec une belle journée de cours. Gardez toujours en tête que votre journée sera généralement à l’image de votre réveil : si il est lent, et dur, la journée risque d’être de même. A l’inverse, si vous vous réveillez reposé, plein d’énergie et que vous débutez votre matinée par une activité sportive, cela installera une certaine habitude 100% saine dans votre semaine et sera bénéfique tant pour le corps que pour l’esprit.

Si faire du sport le matin s’avère vraiment impossible pour vous, alors faites en en fin de journée, entre votre journée de cours et vos révisions du soir.

Le week-end, accordez vous une bonne séance bien intensive afin d’évacuer tout le stress accumulé la semaine. Le dimanche matin est parfait pour cela.

A chacun son organisation au final, l’essentiel étant de compléter vos bonnes habitudes en termes d’alimentation et de sommeil par une pratique sportive régulière. 

 

Les loisirs 

Amis non sportifs, n’ayez crainte ! Si le sport n’est pas du tout votre tasse de thé, vous pouvez (et vous devez) bien évidemment vous détendre par d’autres moyens.

Bloquez vous donc des créneaux bien précis dans la semaine pour libérer la pression que vous ressentez jour après jour. Cinéma, bowling, repas entre amis, tout est bon pour sortir un peu de la spirale métro-boulot-dodo dans laquelle vous pouvez parfois tomber. Les loisirs ont toute leur place dans ce qu’on peut appeler “l’hygiène de vie en prépa” étant donné qu’ils viennent apporter un équilibre à votre quotidien. Ils sont donc non négligeables.

Nous vous conseillons simplement de profiter de ces moments-là pour couper avec cet univers de la prépa : parlez donc d’autres choses ! Voyez si possible vos amis du lycée partis dans d’autres filières, bref : DÉCONNECTEZ un instant.

Pour plus de conseils au quotidien, retrouvez-nous sur Snapchat : mister_prepa

Benjamin Hautin

Etudiant à emlyon et fondateur du média, je m'occupe principalement des relations avec les Grandes Ecoles et du contenu en culture générale. Mon mot d'ordre : que chacun d'entre vous puisse viser les écoles de ses rêves, peu importe son lycée d'origine !

Vous pourriez aussi aimer :
Après deux années de classe prépa ECE, Flavie a intégré emlyon, où elle travaille sur ses projets.