Misterprepa

Langues : Quand faut-il changer sa LV1 ?

Sommaire

L’anglais est évidemment la LV1 la plus choisie par les préparationnaires. Cependant, il est possible, jusqu’au moment de l’inscription aux concours, de choisir de faire de l’anglais sa LV2 et d’une autre langue proposée sa LV1.

Si ce changement de LV1 ne concerne pas la majorité des candidats, il peut toutefois être judicieux de s’interroger sur le choix de sa LV1 pour maximiser ses notes aux épreuves de langues. En effet, la première langue étant fortement coefficientée et demandant un travail rigoureux, il est stratégique de choisir la langue dans laquelle vous vous sentez le plus à l’aise.

Ainsi, quelle stratégie adopter face au choix de sa LV1 ?

 

Quels profils peuvent être concernés par un changement de LV1 ?

La question principale à laquelle il faut songer est la suivante : dans quelle langue vous sentez-vous le plus à l’aise ? Il faut en effet raisonner principalement en termes de coefficients et donc analyser son aisance et fluidité orale, ses connaissances grammaticales, civilisationnelles, lexicales ou encore l’accent dans la langue en question. Cependant, la première langue demandant un travail plus intense que la deuxième, il est aussi important de raisonner en termes de préférence : sur quelle matière préférez-vous passer le plus de temps ? Laquelle vous apparaît comme la plus agréable (ou la moins désagréable) à travailler ?

Tout d’abord, les natifs, bilingues ou les personnes ayant des origines ou des liens très proches avec le pays dont ils étudient la langue, ont tout intérêt à se questionner sur ce changement de LV1. À moins d’être bien plus à l’aise en anglais, vous n’avez aucune raison de ne pas profiter de l’avantage comparatif qui vous est offert. Cette proximité avec la langue vous permet en effet d’avoir des automatismes que les autres préparationnaires ne possèdent pas, ce qui peut faire clairement faire la différence lors des traductions, des essais ou des oraux.

 

Louise, étudiante à l’ESCP depuis 2020, s’est justement retrouvée dans ce cas de figure :

Je suis d’origine allemande et donc naturellement je me suis tournée vers la LV1 Allemand. Le fait de parler et d’écouter régulièrement la langue fait que vous avez une façon différente d’appréhender la langue et donc les épreuves associées. Je pense que si l’on se sent à l’aise dans son autre langue que l’anglais, on a de grandes chances de se démarquer au concours. En revanche, si vous décidez de faire de votre LV1 une autre langue que l’anglais et qu’il n’y a pas de professeur d’allemand LV1 par exemple ou que le/la professeur ne s’adapte pas à votre cas de LV1, il faut être réellement déterminé et travailler de son côté.

Ensuite, les personnes ayant un niveau plutôt fragile en anglais (sans pour autant avoir un excellent niveau dans l’autre langue étudiée) sont également concernés par la question. En effet, lorsque les notes obtenues en traduction ou en essai sont trop faibles, et que ces dernières peinent à augmenter malgré un travail acharné, il peut être stratégique de ne pas choisir l’anglais en LV1, afin de limiter la casse aux concours.

Enfin, les étudiants possédant à la fois un niveau correct ou un (très) bon niveau en anglais et dans l’autre langue étudiée, mais se sentant plus à l’aise avec cette dernière, ont aussi intérêt à interroger la possibilité de changer de LV1. Parmi eux, certains peuvent également penser que le nombre de préparationnaires dont la LV1 est l’anglais étant largement plus important, se démarquer des autres candidats avec un niveau moyen (ou un niveau pas excellent) en LV1 anglais se présente comme une tâche difficile. A cette question d’aisance, il convient toujours de souligner les préférences dans l’apprentissage et l’approfondissement de telle ou telle langue.

 

C’est d’ailleurs mon cas : j’étais plutôt à l’aise en anglais mais j’ai décidé de faire de l’espagnol ma LV1 à la fin de la première année car j’appréciais bien plus travailler l’espagnol, donc passer plus de temps à travailler l’espagnol que l’anglais, et surtout car je sentais que je pouvais davantage faire la différence en espagnol qu’en anglais. Selon moi, je n’avais pas un niveau suffisamment bon pour me démarquer et obtenir une très bonne note en anglais LV1 face aux préparationnaires qui possèdent réellement un très bon niveau (étant assez nombreux à mes yeux). De plus, en ayant un bon niveau en anglais, je pouvais espérer avoir une assez bonne en LV2 où le niveau me paraissait moins élevé. Cette stratégie s’est avérée payante puisque j’ai eu 17.8 à la BCE et 20 à Ecricome en espagnol LV1, et 17,1 et 19 à Ecricome en anglais.

 

A l’inverse, pour les langues rares, le changement de langue peut apparaître comme plus risqué étant donné que, souvent, les personnes étant en LV1 dans ces langues sont natives ou bilingues. Ainsi, sans être natif ou bilingue, il peut être compliqué de faire la différence face à ces préparationnaires.

 

Comment et quand opérer ce changement ?

Après avoir réalisé ce questionnement, il est également important de se tourner vers vos professeurs de langue afin d’avoir leurs avis et leurs ressentis sur le sujet. En effet, connaissant les exigences du concours ainsi que votre niveau en langue et votre potentielle capacité de progression, vos professeurs seront à mêmes de vous aiguiller dans ce choix.Demandez également à ces professeurs de vous tester sur les épreuves en fonction du format LV1 et LV2, et comparez ensuite vos performances. Pour avoir le temps de réaliser cette analyse et d’en discuter au préalable avec vos professeurs, il est évidemment indispensable d’y réfléchir avant l’inscription des concours écrits, date limite à laquelle vous devez indiquer votre choix de première et deuxième langue pour les concours. Il serait en effet risqué d’opérer un changement de LV1 au dernier moment, sans avoir eu l’occasion d’être évalué auparavant sur ce changement de langue. Souvent, le passage entre la première et la deuxième année est un bon moment pour prendre du recul sur son évolution en LV1 en première année, pour se projeter dans une autre LV1, mais cette période laisse en effet du temps pour s’évaluer sur une nouvelle LV1 (toute la deuxième année).

Enfin, un dernier critère doit également rentrer en compte dans votre décision. Y a-t-il dans votre prépa un professeur différent pour la LV1 et la LV2 d’une même langue ou bien tous les élèves sont mélangés, qu’ils soient LV1 ou LV2 de la langue en question ? Les exigences étant différentes entre la LV1 et la LV2 d’une même langue, il est donc pertinent de s’assurer que votre professeur prendra en compte cette différence dans la notation, dans ses attentes ou encore dans le travail et les connaissances demandés. Avoir un professeur dédié uniquement à une première ou une deuxième langue permet par exemple de se concentrer pleinement sur les exigences et les enjeux qui vous correspondent. Par ailleurs, interrogez-vous également sur vos professeurs : aimez-vous la façon de travailler de votre professeur en LV1 et LV2 ? Leurs méthodes vous correspondent-elles ? Ces professeurs vous font ils progresser ? En effet, un professeur excellent et passionné vous faisant progresser rapidement peut influer sur un potentiel changement de LV1.

 

Personnellement, j’ai décidé de faire de l’espagnol ma LV1 principalement car j’ai énormément progressé en première année en espagnol grâce à ma professeure que j’ai trouvée excellente et passionnante, à l’inverse de l’anglais où j’ai davantage stagné et appris moins de choses avec mon professeur.

 

Aussi, y a-t-il une différence d’effectif entre la LV1 et la LV2 d’une même langue ? Évoluer avec un petit nombre d’étudiants dans la classe permet pour certains de bénéficier d’une marge de progression rapide. Tous ces éléments propres à votre prépa et à vos professeurs doivent ainsi peser dans la balance au moment de faire votre choix de LV1.

 

Conclusion 

Finalement, il est important de ne pas considérer l’anglais comme la LV1 par défaut. Il s’agit plutôt de nourrir une réflexion stratégique sur la langue qui vous plaît le plus et qui pourrait vous rapporter le plus de points aux concours afin de marquer réellement sa différence par rapport aux autres.

Newsletter
Picture of Elisa De Figueiredo
Elisa De Figueiredo
Actuellement à l'EDHEC après deux ans de prépa ECE au Lycée Marcelin Berthelot, j'ai à cœur d'aider les étudiants en langues!
Vous pourriez aussi amer