Qu’est-ce-que la prépa A/L et quels sont ses débouchés ?

Tu ne sais pas encore si la prépa littéraire A/L est faite pour toi ? Tu hésites à confirmer tes vœux en A/L de Parcours sup ? Tu te demandes quels sont les débouchés de cette prépa ? Cet article est fait pour toi !

 

La prépa A/L, une classe préparatoire littéraire accessible depuis toutes les filières et spécialités.

La classe préparatoire littéraire A/L est appelée « hypokhâgne » la première année, et « khâgne » la deuxième année. Contrairement aux idées reçues, c’est une classe préparatoire assez pluri-disciplinaire. L’hypokhâgne est donc accessible après n’importe quelle doublette d’enseignements de spécialités pris en terminal, même si tu étudiais plutôt des matières scientifiques.

Certes, les élèves qui ont fait des spécialités plus littéraires seront plus à l’aise au début. Mais en réalité, les cours repartent à partir de bases et de notions fondamentales, qui ne favorisent pas forcément plus des élèves ayant fait une spécialité littéraire. Pas d’inquiétude à avoir si tu n’as pas choisi une doublette littéraire ! Mais si tu veux te préparer au mieux et te rassurer, il reste préférable de choisir des matières qui seront de nouveau étudiées en hypokhâgne.

 

Quels sont les matières étudiées en A/L ?

La première année : l’hypokhâgne

La première année d’A/L est généraliste, et est la même pour tous les élèves. 

Elle est composée des matières suivantes : français, philosophie, histoire, LV1, LV2 (pas toujours obligatoire selon les prépas), géographie et langue ancienne.

Et oui, le latin ou le grec ancien est obligatoire en première année ! Mais les étudiants sont repartis par groupes de niveau : quelqu’un qui n’a jamais fait de langue ancienne de sa vie sera dans un groupe de débutant, alors qu’un reprenant ou un confirmé sera dans un autre groupe. Ce n’est donc pas grave si tu n’as jamais fait de latin ou de grec de ta vie avant la prépa A/L. Il est d’ailleurs possible de suivre à la fois les cours de latin et de grec, quel que soit le niveau de chaque cours ; par exemple, latin débutant et grec confirmé, ou latin débutant et grec débutant, et ainsi de suite.

De plus, l’histoire et la géographie sont deux matières à part en prépa A/L. L’histoire est assez générale et reprend toute l’histoire de France depuis les premiers siècles après Jésus-Christ jusqu’au XXe siècle. La géographie aussi est assez généraliste et reprend les bases de la géographie de France et du monde, tout en initiant à la cartographie.

Le français et la philosophie restent également très larges en hypokhâgne, car il n’y a pas de programme fixé, et chaque professeur peut choisir de faire étudier ce qu’il souhaite. Mais en général, on étudie les connaissances fondamentales et la méthodologie de la dissertation et du commentaire de texte.

Quant aux langues vivantes, elles sont axées sur la version (traduction d’un texte anglais en français), le thème (traduction d’un texte français en anglais), et l’étude de textes littéraires. La première année est également l’occasion d’approfondir sa connaissance du vocabulaire et de la grammaire de telle ou telle langue.

Pour finir, tu peux choisir de suivre des enseignements en option, proposés selon les lycées : cinéma, théâtre, histoire de la musique, etc. Pour cela, n’hésite pas à te renseigner directement auprès des lycées auxquels tu veux candidater.

 

La deuxième année : la khâgne

Tu dois choisir un enseignement de spécialité en khâgne, selon l’ENS que tu souhaites passer en fin d’année (certains passent l’ENS Ulm, d’autres Lyon ou Paris-Saclay, certains même les trois). Ces spécialités sont vraiment nombreuses et varient selon les lycées : langues, philosophie, lettres classiques (latin et grec ancien), lettres modernes, histoire-géographie, théâtre, cinéma, et ainsi de suite.

Cette spécialité se rajoute au tronc commun : histoire, philosophie, français, LV1, géographie (pour l’ENS Lyon) ou latin/grec ancien (pour l’ENS Ulm).

La khâgne est beaucoup plus intense car elle prépare au programme du concours. Ce programme est fixé par les ENS et varie chaque année.

 

Quels sont les débouchés de la prépa A/L ?

La classe préparatoire A/L mène à une multitude de débouchés encore trop peu connus !

Pour commencer, la khâgne prépare au concours de la BEL : Banque d’épreuves littéraires. C’est le concours de l’ENS (École normale supérieure), qui est gratuit. Tu peux choisir de passer l’ENS Ulm (c’est celle de Paris), l’ENS de Lyon ou l’ENS Paris-Saclay.

Mais de nombreuses autres écoles recrutent sur ce même concours, pas que les ENS !

Le Celsa recrute pour des études de communication ou de journalisme. Les Sciences po Aix, Lyon et Lille recrutent également, ainsi que l’Ismapp, des écoles de sciences politiques. De plus, tu peux également tenter d’intégrer Saint-Cyr pour faire une carrière militaire. Et des écoles de traduction et de management international sont présentes également ; l’ESIT et l’ISIT. Enfin, si tu es plus intéressé.e par les arts, tu peux passer l’École du Louvre ou l’École nationale des Chartes.

Et d’autres banques d’épreuves sont accessibles aux A/L grâce à des aménagements spéciaux, la BCE et Ecricome. Ces concours te permettent d’accéder à toutes les écoles de commerce. Pour plus d’informationS, tu peux consulter cet article qui explique les procédures à suivre.

Enfin, tu ne perdras jamais d’année à faire une classe prépa A/L, et aura des équivalences pour aller à l’université après ton hypokhâgne, ta khâgne ou ta khûbe, directement en licence 2, 3 ou en Master. 

 

En résumé, la classe prépa A/L est intense mais passionante si tu es intéressé.e par les matières littéraires et les langues. Si tuas des questions supplémentaires, tu peux nous contacter et nous y répondrons avec plaisir. 

 

 

 

Vous pourriez aussi aimer
Vous pourriez aussi aimer :
Nous co-organisons avec BSB une venue sur campus pour vous préparer aux oraux des écoles ! Tous les frais seront…