Une question agricole toujours autant d’actualité

Bienvenue aux courageux carrés et cubes pour qui il s’agit désormais la dernière ligne droite avant les concours BCE et ECRICOME 2022 ! Bon courage aux bizuths qui se retrouvent au cœur de l’hiver dans l’une des périodes les plus décourageantes qu’ils connaîtront durant toute leur prépa. Dans tous les cas, vous devez être stressés (c’est normal), paniquer pour un rien toutes les trente secondes (encore plus normal).

Bref, la période n’est pas à la joie. Pour vous rassurer et entrer sereinement dans cette nouvelle année, un moyen très simple : s’attaquer aux annales des années passées. Pour vous aider dans cette démarche, voici le vingt-et-unième numéro d’une vaste série de reprise d’annales destinée à vous proposer une piste de réflexion sur les nombreux sujets déjà tombés aux concours. Attention : l’idée n’est pas ici d’avoir la prétention de fournir un corrigé parfait, mais simplement de vous guider dans votre réflexion ! Bon courage à vous et bonne lecture ! Aujourd’hui au programme, une nouvelle petite pause dans les sujets déjà tombés présent dans les annales des années passées des concours d’HGGMC, pour faire l’étude d’un nouveau sujet sur l’agriculture, thème qui est encore et toujours central dans les programmes d’HGGMC.

Sujet : Une question agricole toujours d’actualité

Définition des termes du sujet 

  • La question : ici on entend plus derrière le mot « question » les termes de « problématique » ou de « défi » (attention recourir à des synonymes ne fait pas office de définition, ne l’oubliez jamais !!!) Si il y a une réelle question (à l’échelle mondiale, le sujet n’imposant pas de délimitations géographiques, il faut donc en mener une étude globale sans oublier les éventuelles spécificités régionales) liée à l’agriculture, c’est que celle-ci pose encore aujourd’hui des problèmes quels qu’ils puissent être.
  • Agricole : qui est lié à l’agriculture qui désigne l’ensemble des moyens et des personnes qui prennent part à la production et ensuite à la transformation de matières premières visant à être consommées, ou à devenir des produits propres à être consommés par l’homme
  • Toujours : ce mot implique une continuité et signifie que la situation reste inchangée au cours du temps, continue d’exister et n’a pas subi de modifications majeures. Cela signifie donc que la question agricole persiste dans une situation que l’on va décrire juste après dans la fin du sujet. Il nous donne également une forte indication concernant les repères chronologiques du sujet. En effet, celui-ci devra prendre en compte à cause de ce « toujours » des éléments du passés afin de montrer une continuité certaine avec l’époque actuelle.
  • Autant : ici on voit que le phénomène décrit que nous découvrirons juste après, en plus de connaître une continuité certaine dans le temps en concernant son intensité, connaîtra également une continuité au niveau de son intensité au cours du temps. Il ne décline pas mais reste au contraire profondément actif.
  • D’actualité : ici on interroge en fait l’intensité avec laquelle la question agricole demeure profondément ancrée aujourd’hui dans la liste des problématiques que connaissent les états dans le monde. Ici il faudra bien sûr se demander si elle reste « uniformément » d’actualité partout dans le monde ou si au contraire les situations sont plus contrastées selon les régions. Il faudra donc obligatoirement à un moment dans le devoir se demander si le modèle agricole est uniforme partout dans le monde ou si au contraire on ne doit pas parler d’un système agricole mais au contraire de plusieurs systèmes agricoles. Bref, le sujet sous son apparence simplicité due à son énoncé court est en fait très complexe.

Proposition de plan

I- L’agriculture mondial semblait avoir pris la mesure des mutations et des défis du XXème siècle ?

  • Un énorme bouleversement pour l’agriculture du XXème siècle, modernisée, avec de nouveaux modes de production
  • De l’agriculture du petit paysan à une agriculture de grandes FTN intégrée dans la mondialisation
  • La réduction des famines et une baisse de la sous-alimentation malgré une augmentation de la demande qui au cours du XXème siècle a été multipliée par 6

II- Néanmoins de nouveaux défis semblent toucher aujourd’hui le milieu agricole

  • La financiarisation de l’agriculture et son entrée de la mondialisation tend à causer de graves dérives dans certains cas et à augmenter les inégalités
  • L’augmentation exponentielle de la population couplée à une baisse des territoires agricoles multifactorielle, l’agriculture internationale va encore devoir redoubler d’efforts… et nous peut être alléger la pression sur elle
  • Une agriculture plus verte est aujourd’hui nécessaire mais les solutions sont encore inabouties

III- Typologie des milieux agricoles à l’aube du XXIème siècle et des défis qui attendent chacun deux

  • Systèmes agricoles modernes, intensifs et mécanisés, agriculture à portée commerciale
  • Systèmes agricoles duaux, avec une agriculture mi vivrière mi intensive
  • Système agricoles vivriers, encore très rustiques et archaïques dans certains cas

 

Lire aussi: L’agriculture européenne dans la mondialisation

Julien Vacherot

Étudiant en seconde année à HEC Paris et rédacteur géopolitique, j'ai pour but de vous faire partager ma passion et de vous aider dans cette matière et partout où c'est possible

Vous pourriez aussi aimer