JURYS AUX ORAUX : LES REMARQUES ESSENTIELLES

LES REMARQUES RÉCURRENTES DES JURYS

Cette année, Mister Prépa a composé un jury d’admission pendant la période des oraux. Juste après l’entretien vient un moment de débriefing où l’ensemble des membres du jury échangent sur ce qu’ils ont pensé du candidat. En fait, ce sont souvent les mêmes remarques qui reviennent. En voici un récapitulatif qui vous sera précieux pour la suite de vos épreuves 

 

1. Le côté naturel

C’est clairement ce qui prime et ce qui a fait la différence entre les bons et les très bons candidats, entre ceux qui seront admis sans hésitation et ceux qui le seront probablement. Ayez donc ce côté naturel, spontané et enjoué qui nous séduit tant ! Un discours trop formel et trop préparé est pénalisé.

 

2. Si un projet professionnel est évoqué, il faut le creuser et aller au bout

Certains candidats nous disent clairement à l’oral qu’ils n’ont pas encore de projet professionnel bien défini, et c’est ok, en réalité ça ne pose pas de soucis, vraiment ! Tant que vous savez au moins ce qui vous intéresse et ce qui vous intéresse moins. Par contre … certains candidats se sentent obligés de s’inventer un projet professionnel de dernière minute pour en parler à l’oral. Pourquoi pas… mais à condition que celui-ci soit poussé ! Nous avons eu devant nous des candidats dont le projet professionnel n’était pas assez creusé, trop flou (on pense par exemple à quelqu’un qui dit vouloir faire de l’entrepreneuriat mais qui n’a aucune idée du secteur dans lequel il aimerait s’insérer ou qui, après des échanges un peu plus poussés, n’a en fait aucun réel intérêt pour ce monde là…)

Bref, si vous évoquez un projet professionnel, c’est une très bonne chose, mais sachez quand même défendre votre projet et apprenez à nous en parler de manière convaincante ! 

 

3. Du dynamisme

C’est une expression qui revenait souvent pendant les débriefing : “il/elle est dynamique”. N’oubliez pas que vous avez en face de vous des jurys qui sont aussi des êtres humains et qui peuvent (vite) s’ennuyer si le candidat en face semble passif. Dégagez donc une attitude active, bougez, utilisez vos mains etc. Faites vivre cet oral ! 

 

4. La connaissance de l’école 

Même si vous n’êtes pas censés être des spécialistes de l’école, il faut arriver à l’oral avec un minimum de connaissances sur celle-ci. Cela passe tout d’abord par bien connaître le nom de l’école (BSB et non BBS, Audencia Business School et non Audencia School of Business etc). Cela peut paraître un détail mais ça peut donner un avis négatif au jury pour peu que celui-ci soit fortement attaché au nom de l’école (il arrive que des Directeurs comm de l’école soit dans la team jury !).

Egalement, ayez une idée de quel parcours vous intéresse : “Dans votre école j’ai déjà repéré tel Master et telle spécialisation en telle année car j’aurai besoin de ça et ça pour mon projet”. Nous avons eu des candidats qui au contraire ne nous ont pas cité de cours en particulier, ni de parcours un minimum réfléchi et nous les avons pénalisé pour cela.

 

5. Savoir parler de ses expériences personnelles 

Ceci est important pour les jury dans le sens où nous souhaitons du concret. Nous souhaitons savoir clairement comment vous pouvez illustrer telle qualité, tel défaut, telle passion dans le monde réel ! Donc à chaque fois que vous nous parlez de vous, accompagnez cela d’une expérience personnelle, c’est fortement valorisé. Exemple : j’ai à coeur de développer un projet entrepreneurial dans le secteur du fitness car j’ai toujours baigné dedans et j’en suis passionné. Par exemple, je cours énormément. L’an dernier j’ai participé au Trail de XXXX et à la fin de la course j’ai remarqué que …. et c’est ainsi que m’est venue cette idée ! Toujours relier vos passions à vos projets,  à vos expériences concrètes.

 

6. Cuber = une vraie preuve de courage et de détermination

Les candidats qui cubent et qui savent le justifier à l’oral sont extrêmement bien perçus par les jurys. Lorsqu’un candidat nous fait comprendre qu’il est déjà venu passer son oral l’an dernier, mais qu’il n’a pas été retenu et que suite à cela il a pris le risque de quitter sa prépa d’origine, son confort et de partir étudier ailleurs pendant une autre année très intensive, on ne peut que s’incliner devant sa détermination sans faille. Et c’est clairement valorisé. Amis cubes, gardez donc cela en tête et mettez cette initiative en avant !

 

7. Dialogue et échanges avec le jury = un critère MAJEUR

L’entretien est avant tout un échange, et surtout pas un monologue ! En tant que jury, nous venons aussi pour passer un bon moment, et en général les jurys aiment discuter et sont bienveillants ! Restez donc ouverts au dialogue, ne répondez jamais par oui ou par non sans enchaîner derrière avec quelques mots ! Faites vivre l’échange. On ne veut donc pas de candidats qui parlent sans cesse, ni de candidats à qui il faut sans cesse tirer les verres du nez ! Soyez toujours dans le juste milieu.

 

8. L’importance de l’honnêteté

C’est aussi une expression qui revient souvent lors des débriefings : “Je l’ai senti très honnête”. L’honnêteté est extrêmement valorisée car elle en dit long sur votre personnalité. Il y a des candidats qui nous disent très clairement, avec le plus grand calme du monde qu’ils n’ont pas encore d’idée précise de projet professionnel ou encore qu’ils sont passionnés de culture arabo-musulmane sans forcément être des experts de tous les ouvrages d’Ibn Rochd car ils n’ont pas eu le temps nécessaire pour approfondir comme ils l’auraient souhaité, et c’est normal ! Il faut simplement avoir l’honnêteté de le reconnaître et si l’on ressent que vous êtes honnêtes envers vous-même et envers nous, alors c’est (presque) dans la poche !

N’ayez donc pas peur non plus d’évoquer un de vos défaut de manière CASH. Pendant un entretien, la fameuse question de la fin est tombée : “Y aurait-il une dernière chose que vous souhaiteriez nous dire ?, et la candidate de répondre, tranquillement : “Alors oui, je ne vous l’ai pas dit mais de base je suis assez susceptible et cela se retrouve facilement dans ma vie de tous les jours. Je repense par exemple à une compétition de XXXX au cours de laquelle on m’avait fait une remarque …”. BINGO. On a bien accroché sur cette dernière parole car on a clairement trouvé cela osé et courageux à la fois de balancer ce défaut en toute fin d’entretien. C’est clairement le genre de comportement qui peut impressionner un jury. 

Pour plus de conseils au quotidien, retrouvez-nous sur Snapchat : mister_prepa

Benjamin Hautin

Etudiant à emlyon et fondateur du média, je m'occupe principalement des relations avec les Grandes Ecoles et du contenu en culture générale. Mon mot d'ordre : que chacun d'entre vous puisse viser les écoles de ses rêves, peu importe son lycée d'origine !

Vous pourriez aussi aimer :
Nous avons rencontré Célia, étudiante en 3ème année spécialité Luxury Marketing à Neoma campus de Reims, qui nous livre son…