Réussir les langues EDHEC avec le nouveau format

Si l’annonce du changement de format pour les épreuves de langues à l’EDHEC a pu en déconcerter plus d’un, nous tentons dans cet article de vous donner les clés pour aborder correctement cette épreuve inédite! 

 

Les modalités

En mai dernier, l’EDHEC annonçait un changement dans le format des oraux (Lis donc cet article pour être informé de toutes les modalités : « Oraux 2021 : l’EDHEC adapte le format de ses épreuves« . À partir du 17 juin 2021, les candidats admissibles à l’EDHEC devront se rendre sur le campus lillois pour faire face à des épreuves de langues inédites. Finis les textes, les vidéos ou les audios que vous avez pu rencontrer lors de vos colles durant vos deux ou trois années de prépa. Désormais, il vous faudra préparer pendant 5 minutes une problématique donnée par le jury et portant sur les cultures et les civilisations de la langue étudiée, pour ensuite échanger avec le jury durant 15 minutes.

Tout d’abord, il s’agit d’entendre le terme « problématique » au sens de questionnement. Ainsi, le candidat doit inévitablement proposer une réponse structurée, avec une introduction, un développement argumenté et exemplifié et enfin une conclusion rapide.

Si le format des épreuves change, les sujets abordés resteront globalement les mêmes. Tout comme les articles proposés aux oraux traditionnellement, les sujets étudiés évoqueront l’actualité et/ou des questions centrales et récurrentes dans les régions ou pays concernés, et seront très probablement d’ordre économique, politique, social, technologique ou environnemental.

A l’aide des exemples de problématique donnés par l’EDHEC, nous pourrions facilement imaginer quelques problématiques susceptibles de tomber aux oraux de l’école lilloise pour ce nouveau format :

 

Anglais :

Every law-abiding citizen should be allowed to own a firearm. Discuss (exemple donné par l’EDHEC)

D’autres problématiques probables :

Has the time come for an automatized world?

Is it the end of the environmental skepticism?

Is the American dream still alive?

 

Espagnol :

¿Salud? o ¿Seguridad? ¿Puede la salud anular la protección de datos ? (exemple donné par l’EDHEC)

¿Se acerca España a una muerte de su monarquía?

La monarquía española: ¿muerta o futuro?

La democracia en América Latina: ¿realidad o espejismo?

¿Es la corrupción endémica a América Latina?

¿Qué opina usted?: ¿Es el medioambiente un desafío secundario en América Latina?

 

Allemand :

Welchen sozialen Wert schaffen Unternehmen für unsere Gesellschaft – und wo vernichten Sie vielleicht auch Werte oder richten Schaden an? (exemple donné par l’EDHEC)

Par ailleurs, il faudra également vous attendre à échanger librement avec le jury après votre présentation : si vous pouvez être interrogé sur votre prise de position et vos arguments, vous pourriez également être questionné sur d’autres problématiques civilisationnelles en lien avec le sujet ou bien sur des sujets plus libres, en rapport ou non avec la problématique donnée.

Enfin, afin d’exceller le jour J, du début jusqu’à la fin, ayez toujours en tête ce sur quoi vous êtes noté (bien que le format change, les critères d’évaluation restent globalement identiques) :

  • La compréhension de la problématique, de ses enjeux et des questions du jury
  • La justesse et la richesse de la langue : grammaire, lexique et phonétique
  • La qualité de la présentation, des propos et de la réflexion
  • Les connaissances civilisationnelles

 

Comment vous y préparez ?

Si les oraux de langues de l’EDHEC sont modifiés, votre préparation, elle, reste la même. Cependant, vous ne pourrez cette fois vous permettre aucune impasse car il ne sera pas possible de s’appuyer sur un document pour en tirer des informations. Ce changement de modalité entraîne donc la nécessité de connaissances plus profondes et plus larges en termes d’actualité et de civilisation de la langue étudiée. Par conséquent, travaillez l’actualité ayant rythmé l’année et les thèmes centraux de la civilisation du pays dont vous étudiez la langue. Au-delà de ces connaissances transversales à propos des grands évènements et thématiques, assurez-vous également de vous approprier la situation politique actuelle des pays en question (nom et parti politique du dirigeant, date des prochaines élections, …).

De plus, pour briller le jour J, il est nécessaire de montrer une certaine aisance orale, c’est-à-dire, parler de manière fluide, sans fautes majeures, tout en diversifiant son vocabulaire. Pour cela, à l’approche des oraux, il est important d’écouter et de parler anglais (et son autre langue) autant que possible : ainsi, regardez des séries, écoutez des podcasts (pour l’espagnol par exemple : TED en español, Las noticias de el País) et la télévision locale (BBC, RTVE (espagnol)) ou bien lisez à voix haute des articles, des paroles de chanson, et enfin faîtes des colles entre amis afin de vous entraîner le plus possible.

Ensuite, aidez-vous des rapports de jury pour saisir les attentes des examinateurs et comprendre les erreurs à absolument éviter à l’image des barbarismes par exemple. Enfin, continuez de vous informer jusqu’au jour des épreuves orales car un fait de dernière minute pourrait faire écho à la problématique posée et témoignera d’une certaine rigueur dans votre suivi de l’actualité, vous permettant alors de vous distinguer des autres !

Enfin, malgré le changement de format, le plus important est d’aborder cette épreuve avec confiance! Il est possible que vous soyez déstabilisé par la problématique, par le manque de temps, par le jury ou leurs questions, mais gardez bien en tête les nombreuses colles de langues réalisées et toute l’expérience que vous avez accumulée grâce à ces dernières, donc croyez-en vous et vos capacités !

Elisa De Figueiredo

Actuellement à l'EDHEC après deux ans de prépa ECE au Lycée Marcelin Berthelot, j'ai à cœur d'aider les étudiants en langues!

Vous pourriez aussi aimer