Isabelle : Avoir 20/20 à l’épreuve du Triptyque d’HEC Paris (conseils et astuces)

Rencontrez Isabelle, une étudiante ambitieuse de HEC Paris, qui partage son expérience après deux ans de CPGE ECG à Janson de Sailly. De quoi vous inspirer à quelques semaines des concours ! 

 

Présente-toi en quelques mots

Je m’appelle Isabelle, je suis actuellement à HEC après deux années de prépa ECG à Janson de Sailly.

Lire plus : Le parcours de Katy : de classe prépa ECT à Casablanca à l’ESSEC !

 

Comment as-tu entendu parler de la prépa ECG au lycée ? Pourquoi avoir choisi d’en rejoindre une ?

Avant la terminale je ne connaissais pas la prépa, mes parents n’ayant pas fait d’études, j’étais peu renseignée sur cette formation.

C’est mon professeur de SES qui m’a parlé de la prépa en me conseillant fortement d’y aller. Cependant, cela ne concordait pas avec mes objectifs puisque je jouais au football au PARIS FC et j’avais des entraînements presque tous les jours, ce qui est incompatible avec la prépa. J’ai changé d’avis lorsque je n’ai pas réussi à intégrer l’équipe U19nat du PARIS FC. J’ai en effet décidé de tenter la prépa (un peu à contrecœur) et finalement, je m’y suis épanouie et je ne regrette pas du tout ce choix !

 

Quelles étaient tes matières fortes ? Et pourquoi ?

Au début de la prépa, je n’avais pas de matière forte, j’étais moyenne partout. J’ai donc décidé de concentrer mes efforts sur les maths car c’est une matière qui me plaisait et c’est celle qui me paraissait la plus rentable à travailler. Je me suis donc mise à énormément travailler les maths si bien que c’est devenu ma matière forte qui m’a permis de performer aux concours.

 

Retrouve-nous aux JPO d’HEC Paris le samedi 16 mars prochain ! Clique sur l’image pour t’y inscrire ! 

 

Comment organisais-tu ton planning de travail en 2A ? Quelles écoles visais-tu ?

Je passais quotidiennement 1h30 par jour dans les transports, j’ai donc organisé mon planning en prenant en compte cette contrainte. Dans les transports, je travaillais les langues et la géopolitique en lisant des articles, en écoutant des podcasts et en utilisant Quizlet. Une fois chez moi, je me concentrais sur les mathématiques, j’effectuais un exercice d’annale EDHEC par jour. En début de 1A, je visais le top10 mais au vu de ma progression en 2e année, je me suis mise à viser le top 5, puis l’ESCP.

 

Des conseils pour les matières principales ?

Pour les mathématiques appliquées, je conseille de ne pas négliger l’informatique. Cela ne demande pas beaucoup d’heures de travail et permet de gagner de précieux points aux concours. Je recommande aussi l’utilisation d’un carnet pour y écrire des erreurs que vous faites fréquemment (de rédaction par exemple) et recopier des questions classiques.

 

Lire plus : Zaineb, une remontada exceptionnelle aux oraux d’HEC Paris

 

Parle-nous du jour de tes résultats d’admissibilité (le plus en détail possible)

Les premiers résultats d’admissibilité étaient ceux d’HEC. Ce jour-là je suis allée jouer au foot avec un ami et en rentrant j’apprends à ma grande surprise que je suis admissible. Je ne m’y attendais vraiment pas, je ne savais pas comment réagir. J’étais à la fois très heureuse et stressée car je n’étais pas très bien classée (599e) et je ne m’étais pas bien préparée aux oraux. Le lendemain j’apprends que je ne suis pas admissible à l’ESSEC. Je suis alors déterminée à tout donner pour HEC et me mets à préparer intensément les épreuves.

 

Raconte-nous ton Tour de France !

J’ai commencé mon tour de France par Skema, cela m’a permis de me mettre en confiance car les jurys étaient très bienveillants. Je suis ensuite allée à l’EDHEC, j’ai adoré mes oraux la-bas notamment grâce à l’accueil admissible. J’ai ensuite passé l’ESCP, je garde un mauvais souvenir des oraux car ils étaient très stressants, c’est l’école dont je rêvais pendant la prépa et j’avais le sentiment de ne pas avoir réussi mes oraux. J’ai ensuite fini par HEC. Les oraux étaient intenses et j’avais du mal à juger ma performance après chaque épreuve.

 

PREPA+ PLATEFORME GRATUITE

Rejoins les 6 000 étudiants déjà inscrits sur Prépa+, la plateforme de référence 100% gratuite des mathématiques en prépa EC ! Clique sur l’image pour découvrir ! 

 

Comment as-tu préparé les oraux d’HEC ?

Avant les admissibilités, je n’avais pas préparé les épreuves spécifiques à HEC comme le triptyque ou la CSH. J’ai donc dû m’y mettre efficacement lorsque j’ai appris que j’étais admissible.

En mathématiques, j’ai fait quelques sujets des années précédentes mais j’ai surtout revu mon cours, et en particulier les nouveaux chapitres en maths appliquées comme les équations différentielles.

Pour le triptyque, je n’ai eu l’occasion de ne faire qu’un seul entraînement, j’ai donc lu les rapports de jury pour bien comprendre les attendus de l’épreuve.

Je n’ai pas travaillé la CSH car au vu du peu de temps qu’il me restait, j’ai préféré consacrer ce temps à la géopolitique et aux maths.

Néanmoins, je ne recommande pas ce que j’ai fait car je suis arrivée aux oraux avec le sentiment de ne pas être suffisamment préparée. Il faut absolument préparer les oraux de HEC avant les admissibilités pour ne rien regretter.

 

Parle-nous de tes oraux à HEC : déroulé, épreuves, anecdotes.

Mon premier oral était le triptyque. Parmi mon jury, il y avait le concepteur de l’épreuve. C’est une épreuve qui me stressait beaucoup car je n’avais fait qu’un seul entraînement mais finalement ça s’est bien passé, ce qui m’a mise en confiance pour la suite.

L’oral de mathématiques s’est mal passé alors que c’est la matière sur laquelle je comptais le plus pour avoir une bonne note. La question sans préparation était un moment particulièrement douloureux puisque je n’ai rien fait, je n’avais vraiment aucune piste. Je suis sortie de l’épreuve en pensant avoir une note catastrophique mais j’ai finalement eu une note correcte (11). Comme quoi il est vraiment difficile de juger sa propre performance !

Dans l’ensemble, les oraux de HEC sont intenses mais ne sont pas insurmontables. L’important est de ne jamais rien lâcher même après une épreuve qui s’est mal passée car on peut avoir de bonnes surprises.

 

Tu as eu la note de 20/20 au tryptique… Qu’est-ce qui a fait mouche selon toi ?

Je savais que j’avais réussi l’épreuve mais je ne m’attendais vraiment pas à avoir 20. Je pense que ce qui a fait la différence est l’originalité de mes arguments lorsque j’étais convaincante, ma capacité d’écoute et ma coopération en tant que répondante et ma sincérité lorsque j’étais observatrice. En effet, je n’ai pas hésité à dire qu’un candidat avait très bien réussi et qu’un autre était passé complètement à côté du sujet. Il ne faut pas être dans la nuance et dire vraiment ce que l’on pense.

Je pense aussi que pour cette épreuve, il n’est pas utile d’enchaîner les entraînements même si je ne conseille pas de n’en faire qu’un seul comme moi car je n’étais vraiment pas confiante en arrivant… Le plus important est de bien comprendre les attendus de l’épreuve, c’est pourquoi j’ai préparé le triptyque en lisant attentivement des rapports de jury. Un conseil qui m’a bien aidé est de voir le triptyque comme l’équivalent d’un entretien de personnalité : il faut montrer ses qualités lors de l’échange et rester soi-même.

 

Parle-nous du jour où tu découvres… admise à HEC !

J’attendais avec impatience le jour du résultat des admissions à HEC. Je savais déjà que j’étais admise à l’ESCP car les résultats étaient tombés avant et j’avais un bon classement, j’étais donc déjà très heureuse car l’ESCP était mon école de rêve pendant la prépa. J’avais un léger espoir pour HEC car les oraux ne s’étaient pas si mal passé, mais mon classement aux écrits me semblait difficile à remonter. Lorsque les résultats sont finalement tombés, j’ai pleuré de joie en découvrant que j’ai remonté 400 places aux oraux ! Je n’y croyais pas et je craignais même que ce soit une erreur. C’était vraiment inattendu surtout que deux ans auparavant je n’envisageais pas du tout de faire une classe prépa !

 

Quelles notes as-tu eues aux écrits et aux oraux ?

Ecrit

  • Synthèse: 10/20
  • Anglais LVA : 14.1/20
  • Espagnol LVB : 13.9/20
  • CG ESSEC : 10 /20
  • CG HEC : 16/20
  • Maths I : 18.4/20
  • Maths II : 18.73/20
  • Maths EM LYON : 20/20
  • Maths EDHEC : 19.8/20
  • HGG ESCP : 11/20
  • HGG ESSEC : 13/20

Oraux

  • CSH : 15/20
  • Triptyque : 20/20
  • Anglais : 9/20
  • Espagnol: 15/20
  • Maths : 11/20
  • HGG : 12/20

 

Ta première année à HEC Paris

C’est une année très enrichissante où j’ai pu reprendre le foot et découvrir la vie de campus. J’ai la chance d’être actuellement en échange universitaire à Hong Kong. J’ai parfois du mal à réaliser qu’il y a seulement quelques mois j’étais encore en train de préparer les concours.

 

Tes futurs projets à HEC Paris ?

HEC offre tant d’opportunités qu’il est encore difficile de choisir. Je compte profiter de la césure pour effectuer des stages dans des domaines différents afin de découvrir ce qui me plaît.

Lire plus : Sébastien : intégrer ESCP après une prépa de province !

Vous pourriez aussi aimer