Revista de prensa – Octobre 2021 1/4

Suivre globalement l’actualité en langue est essentiel pour comprendre les questions qui vous seront posées le jour des concours. Annotez régulièrement les gros titres de presse par pays et par thème vous permettra d’avoir toujours des exemples pertinents à placer lors des essais. En parallèle, fichez le vocabulaire de presse que vous retrouverez dans les thèmes et versions. En plus, tu y trouveras des éléments culturels qui te permettront de mieux saisir le contexte de chaque actu.

Voici les principales actualités hispaniques à ne pas manquer en ce mois d’Octobre. Assure-toi de les maîtriser ! Retiens ce qui a été mis en évidence en gras pour faciliter tes révisions et les placer stratégiquement dans tes copies. 

Le conflit armé en Colombie qui secoue le pays depuis six décennies

Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Karim Khan, a parlé. Ce dernier a mis fin aux enquêtes menées depuis 2004 en ce qui concerne les crimes de guerre et ceux contre l’humanité. Selon lui, le pays remplirait toutes les obligations internationales ce qui aurait permis de fermer convenablement la brèche de l’impunité. Suite à cela, un « accord de coopération » a été signé avec le gouvernement afin de « soutenir les efforts nationaux en faveur de la justice transitionnelle ». Enfin, il a tenu à souligner le glorifier l’importance des actions de la Justice spéciale pour la paix (JEP). Cette dernière avait été constituée suite à l’Accord de paix historique de 2016 signé entre le gouvernement et l’ex guérilla des forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC).

 

La capture d’ « Otaniel » : le narcotrafiquant le plus puissant de Colombie

C’est un fait qui a marqué dernièrement l’esprit de tous les colombiens. Communément connu sous le surnom « Otaniel » et dont le vrai nom est Dairo Antonio Usuga David, fut capturé en ce 23 Octobre 2021. Il s’agit du chef du puissant cartel du « Clan del Golfo ». Il fut extradié aux Etats-Unis peu de temps après. S’ensuit par le meurtre de trois militaires « en représailles à la capture du trafiquant de drogue le plus recherché par els autorités mondiales et colombiennes ».

 

Luis Alfredo Ramos, ancien président du Sénat, condamné pour connivence avec des paramilitaires d’extrême droite

La Cour suprême de justice (CSJ) a condamné l’ex gouverneur à sept ans de prison. Il aurait entretenu des liens étroits entre 2001 et 2007 avec les paramilitaires de haut rang afin de recevoir un soutien électoral et financier. Ce dernier a été reconnu « responsable du crime d’association de malfaiteurs dans le but de promouvoir des groupes armés illégaux ».

Pour le point culture, les groupes paramilitaires ont faire leur apparition dans les années 90 afin de lutter contre les guérillas d’extrême gauche. Ils se sont déclarés responsables de massacres et crimes. Beaucoup d’entre eux, suites aux accords de paix, on décider de se consacrer au trafic de drogue.

 

L’Equateur affaibli : un pays endeuillé par le Covid et désormais sujet à des manifestations populaires

Le peuple est révolté. Le peuple a protesté. Le président équatorien, Guillermo Lasso, doit gérer la levée de manifestations dans le pays qui a surgit suite à l’annonce de la nouvelle hausse du pétrole hauteur de 70%. Le président dénonce les acteurs de protestations qu’ils surnomment les « putschistes ».

Pour le point culture, la situation du pays se fragilise et dans l’Histoire dans l’Amérique Latine, plusieurs pays sont « tombés » en raison de la hausse du prix de carburant. En 2019, l’Equateur avait déjà été lourdement paralysé par un mouvement similaire.

Pour comprendre mieux le contexte : l’Equateur a vécu une lourde récession de 7,1% en 2020 et on a assisté à un basculement important de classes moyennes vers les couches populaires, car la population s’est appauvrie.

 

Le président équatorien accuse l’opposition du blocage de son plan gouvernemental et défend une atteinte à la démocratie

La révélation de l’affaire « Panama Papers » dans laquelle Guillermo Lasso est accusé de fraude fiscale, n’arrange en rien les tensions vécues au sein du pays. Son image en a pris pour son garde. Il déclare être victime de conspiration et dénonce une tentative de « putsch contre la démocratie ». Une enquête parlementaire est ouverte.

 

La prison de Guayaquil fait l’objet du pire massacre de l’histoire carcérale du continent

Le malaise en Équateur est de plus en plus croissant. En effet, au sein de cette prison, des affrontements ont eu lieu et sont attribués à des rivalités entre gangs reliés aux cartels mexicains de la drogue. Le 1er octobre 118 détenus et 86 blessés ont trouvé la mort. La police a désormais repris le contrôle de la prison.

Lire plus : Revista de prensa – Octobre 2021   2/4

Lire plus : Revista de prensa – Octobre 2021  4/4

Manon Durand

Actuellement en master entrepreneuriat de Kedge BS, c'est un plaisir d'aider à mon tour les élèves préparationnaires dans leur réussite.

Vous pourriez aussi aimer