Bien se vendre quand on n’a pas d’expérience professionnelle

L’heure des oraux approche et avec eux les entretiens de personnalité. On réfléchit à ses ambitions, ses passions, ses réussites et ses échecs et surtout à comment paraître le plus intéressant possible aux yeux du jury.

Et pour ça malheureusement, une expérience professionnelle récente paraît bien pratique. Pourtant lorsque l’on sort de prepa, on n’a pas forcément eu le temps d’en avoir… Que faire alors pour se vendre au mieux auprès du jury ?

 

Parlez de vos compétences et de comment vous les avez acquises.

Nous avons tous des compétences, même si ce sont seulement des « soft skills » ce sont des qualités qui nous sont propres et qui ont été développées dans des situations précises où nous nous sommes retrouvés. Alors réfléchissez-y, listez les, demandez à vos proches quelles sont vos compétences selon eux et prenez du recul : comment êtes-vous devenus ainsi?

 Vous êtes éloquent? Peut-être avez-vous fait du théâtre, ou pris des cours dans le cadre d’un concours d’éloquence, ou alors avez-vous eu des occasions multiples de parler en public. Quoiqu’il en soit, c’est l’occasion de vous mettre en valeur et de prouver que même si vous ne l’avez jamais utilisé dans un cadre professionnel vous pourriez.

Vous parlez une autre langue couramment? Même chose. Avez-vous des origines étrangères? Avez-vous fait des séjours linguistiques long-terme? Avez-vous étudié intensément la langue dans votre temps libre? Quoiqu’il arrive c’est un atout certain qui vous servira autant voire plus qu’une expérience professionnelle.

Vous comprenez l’idée : en entretien de personnalité, il faut se mettre en valeur. Pourquoi êtes-vous le meilleur atout? Parce que vous savez un tas de choses différentes et avez de nombreuses qualités. Oui, une expérience professionnelle aide à le prouver au jury mais l’absence d’expérience ne change rien : l’objectif est simplement de leur montrer toutes vos qualités.

 

Lire plus: Pourquoi faut-il être honnête en entretien de personnalité ?

 

Parlez de votre expérience extra-professionnelle 

Maintenant que vous avez réfléchi à toutes vos qualités et à comment les défendre, vous vous demandez peut-être comment répondre aux questions sur vos actions ou sur les obstacles ou encore les mises en situation.

Rien de plus simple. Certes vous n’avez pas d’expérience professionnelles, mais vous n’êtes pas arrivés ici sans expérience. Tout peut servir d’expérience. Même le fait d’avoir gardé vos petits frères et sœurs depuis votre plus jeune âge peut vous avoir apporté des leçons de vie qui vous ont forgé. Mais plus sérieusement, réfléchissez. Avez-vous déjà été leader d’un projet ou d’un groupe dans vos activités extra scolaires? Avez-vous déjà créé un projet quel qu’il soit et quelle que soit la raison? Avez-vous déjà travaillé avec une association? 

Avoir tenu une brocante ou avoir participé régulièrement à des maraudes ou à des compétitions dans un sport peuvent être des expériences tout aussi intéressantes si elles sont bien expliquées que le stage d’un mois de la personne passée avant vous.

 

Montrez votre motivation

L’entretien de personnalité juge aussi votre motivation à intégrer l’école. Alors si vraiment votre manque d’expérience devient voyant, misez sur le futur. Expliquez que c’est justement ce que vous cherchez dans cette école puisque malheureusement jusqu’ici votre cursus ne vous a pas permis de vous professionnaliser.

L’école de commerce n’est-elle pas faite pour se professionnaliser? En montrant que vous avez réfléchi à ce qu’offre cette école en particulier en terme de spécialité, d’alternance ou d’année de césure, de conférences ou de partenariats, vous montrerez aussi que votre absence de professionnalisation n’est pas lié à un manque de volonté. Rappelez-vous, vous êtes ambitieux et vous savez où vous allez. Alors oui, pour l’instant niveau professionnel le temps a manqué, mais cela sera largement rattrapé par tout ce que vous allez pouvoir faire à l’école. 

 

Parlez de vos projets

Le meilleur moyen de montrer qu’on est conscient de son manque d’expérience est aussi d’avouer que vous-même auriez aimé en avoir davantage. Mais ne le faites pas dans le vide, sinon vous risquez d’avoir l’air de vous déprécier ce qui n’est pas le but. Faites le en parlant de vos projets post-prépa. Expliquez alors les expériences que vous comptez faire cet été ou pendant votre année de pré master. Mais expliquez aussi quelles associations vous intéressent et dites que vous avez hâte de pouvoir vous y consacrer en montrant que vous connaissez ce qui y est fait. Sachez ce que vous aimeriez faire pour professionnaliser votre parcours et n’hésitez pas à en parler.

 

Conclusion

En somme, vous avez du le comprendre, le mot clé de cet article est « se vendre ». Avoir multiplié les expériences professionnelles si elles sont mal expliquées et reliées n’aura pas beaucoup plus d’impact que d’avoir été délégué au collège. Réfléchissez, faites une introspection et faites de toutes vos expériences passées un atout. Même une passion pratiquée seule peut appuyer votre discours si elle est décrite de la bonne manière. Travaillez-y en réfléchissant à tout ce que vous a apporté tout ce que vous avez fait et renseignez-vous même sur les choses que vous faites sans passion. Vous avez fait beaucoup de danse? Renseignez-vous sur ce sport pour être capable d’expliquer pourquoi vous pensez que ce sport vous a beaucoup appris et vous a fait devenir meilleur. N’hésitez pas, toute expérience est bonne à prendre.

Vous pourriez aussi aimer