Tout ce qu’il faut savoir sur l’analyse fonctionnelle du bilan

La partie GESTION/FINANCE de l’épreuve de management reste le dossier très redouté pour la plupart des étudiants en ECT. C’est un dossier complet regroupant plusieurs calculs financiers clés à maitriser et très discriminant car c’est la seule partie qui requiert des calculs ce qui pousse certains candidats à ne pas jeter le moindre coup d’oeil à ce dossier et laissant ainsi de côté une première catégorie de candidats qui ne sait pas faire les calculs élémentaires. De plus, cela permet au correcteur de faire le tri entre ceux qui ont la capacité de faire les calculs, de leur donner une signification pertinente lié au contexte de l’entreprise et de proposer des solutions/explications adaptées et adéquates à la bonne ou mauvaise situation financière et économique de l’entreprise et ceux qui ne sont pas capables d’aller au-delà de l’aspect calcul. Ne soyez pas apeuré par ce dossier financier : en effet, avec de nombreux entraînements à travers vos kholles ou même via des vidéos YOUTUBE (pour ceux qui sont à l’aise en format vidéo) vous pourrez réussir ce dossier. Je peux vous assurer qu’il n’y a aucune raison de ne pas être capable de le réussir tout en sachant qu’il s’agit du dossier qui peut vous permettre de vous différencier aux yeux du correcteur et d’avoir donc une très bonne note en management. La clé se trouve dans l’entraînement : faire, faire et refaire des exercices régulièrement (Je vous conseille de vous entrainer sur les sujets BCE) tout en apprenant vos formules. Il n’y a aucun secret !

  1) Le Bilan Fonctionnel

 Il s’agit du bilan qui revient régulièrement dans tous les sujets CCIP ou ESC depuis de nombreuses années. Ce dernier permet d’analyser la structure financière d’une entreprise en comparant ses emplois (actifs) à ses ressources (passifs).

Généralement dans la majorité des sujets, il vous sera demandé d’établir le bilan fonctionnel, de calculer le FRNG, Le BFR et la trésorerie nette, ce qui oblige à construire le bilan fonctionnel. Ainsi, ce dernier est la partie la plus importante car elle vous permettra de réaliser les autres calculs dans un second temps.

Le bilan fonctionnel se présente sous cette forme (tableau) :

Actif = Emplois

Passif = Ressources

Actif stable/Emplois stables

Ressources stables/Ressources stables

Actif stable :               

  • immobilisations incorporelles
  • immobilisations corporelles
  •  immobilisations financières

 

Ressources propres :

  •  Capitaux propres (dont résultat de l’exercice)
  •  Amortissement et dépréciation de l’actif
  •  Provisions (du passif)
  •  Dettes financières stables (emprunts à long/moyen terme hors CBC/SCB – Intérêts courus)

Actif circulant d’exploitation (ACE)

Passif circulant d’exploitation (DCE)

  •  Stocks et encours
  • Avances et acomptes versés sur commandes
  •  Créances d’exploitation :

   – Clients

   -Autres créances

  • Charges constatées d’avance d’exploitation
  •     Avances et acomptes reçus sur commandes
  •     Dettes d’exploitation :

   -Fournisseur

   -Fiscales et sociales (hors IS)

   -Autres

  •  Produits constatés d’avance d’exploitation

Actif circulant hors exploitation (ACHE)

Passif circulant hors exploitation (DCHE)

  • Créances diverses
  •  Intérêts courus/ prêt
  •  VMP (si difficilement cessibles)
  •  Charges constatées d’avance hors exploitation
  •     Dettes diverses :

   – Fournisseurs 

   – Fiscales (IS)

   – Intérêts courus sur emprunt

  • Produits constatés d’avance hors exploitation

Trésorerie de l’actif (TA)

Trésorerie du passif (TP)

  •         Disponibilités
  •       VMP (si facilement cessibles)
  •     Concours bancaires courants /SCB

 

  2) Le fonds de roulement global (FRNG)

Remarque : Avant de se lancer dans les calculs du FRNG, BFR et de la TN, vous devrez vérifier que l’équilibre financier de base est bien respecté c’est à dire que le total général de l’actif = à celui du passif, que l’entreprise possède un FRNG positif et donc qu’elle finance bien du long terme les immobilisations avec des ressources à long terme et que cela lui permet d’avoir une certaine marge de sécurité pour pouvoir financer un éventuel BFR.

Quand au FRNG, ce dernier exprime l’indice du cycle d’investissement sur l’équilibre financier global de l’entreprise.

Il doit être > 0 c’est-à-dire que tous les emplois stables financent les ressources stables. Cet excédent de ressources stables pourra donc financer le besoin en fonds de roulement (BFR)

Calcul du FRNG (2 façons) :

  • Ressources stables – Emplois stables (par le haut)
  • (ACE+ACHE+TA) – (DCE+DCHE+TP) (par le bas)

 

3) Le besoin en fonds de roulement (BFR)

Il représente le montant qu’une entreprise doit financer afin de couvrir le besoin résultant des décalages des flux de trésorerie correspondant aux dépenses et recette liés à son activité.

 

Ce dernier est composé :

  • Du BFRE qui est destiné au cycle d’exploitation

Son calcul :

BFRE= Actif circulant d’exploitation – Passif circulant d’exploitation

 

  • Du BFRHE qui est destiné au cycle hors d’exploitation

Son calcul :

BFRHE= Actif circulant hors exploitation – Passif circulant hors exploitation

 

BFR= Actif circulant – Passif circulant = BFRE+BFRHE

 

  4) La trésorerie

La trésorerie nette est l’ensemble des sommes d’argent mobilisables à court terme. Elle est un indicateur de santé financière d’une entreprise puisqu’elle vérifie l’équilibre ou l’absence d’équilibre de sa structure financière.

Son calcul :

Trésorerie nette = trésorerie de l’actif – trésorerie du passif = FRNG – BFR

 

  5) L’analyse financière

Comment interpréter les résultats ?

Il y a 2 cas ici :

  • Si le FRNG > BFR, alors Trésorerie > 0 (positive)

Le FRNG est suffisant pour couvrir le BFR. L’entreprise parvient à financer son cycle d’investissement et son cycle d’exploitation.

 L’excédent (FRNG-BFR) alimente ainsi la trésorerie.

  • Si le FRNG < BFR, alors Trésorerie < 0 (négative)

Le FRNG est insuffisant pour couvrir le BFR. L’entreprise est obligée de recourir aux CBC/SCB pour financer son besoin.

 La Trésorerie est donc insuffisante.

Vous pourriez aussi aimer