Tout comprendre sur l’enjeu des Mid-Term Elections 2022 aux USA

Alors que les pronostics prévoyaient une vague républicaine pour ces élections de demi-mandat aux conséquences cruciales, la progression des Républicains s’est avérée limitée. L’occasion de faire un point sur le fonctionnement et les enjeux actuels de cette élection majeure aux Etats-Unis.

Lire plus : L’actualité d’octobre aux Etats-Unis

 

Le principe des Mid-Term Elections

Ayant eu lieu le 8 novembre 2022 aux US, ces élections de mi-mandat n’ont finalement pas donné de résultats définitifs pour certaines régions. Lors de ces élections, les citoyens américains élisent le représentant de leur Etat qui siégera dans la Chambre des Représentants (House of Representatives). C’est ainsi les 435 sièges de cette Chambre qui sont renouvelés, ce qui peut faire basculer la politique intérieure aux US. Mais ce n’est pas tout, ces Mid-Term Elections ont également une incidence forte sur le spectre politique du Sénat puisqu’un tiers de ses sièges sont renouvelés.

 

Les enjeux historiques de ces élections

Vous l’aurez compris, les Mid-Term rythment la vie politique intérieure des Etats-Unis. C’est un moment essentiel pour le gouvernement en place en ce sens que des élections en sa défaveur pourraient l’empêcher de mettre en place le programme pour lequel il avait été élu. De plus, la tendance historique penche en défaveur du président, lequel perd bien souvent ces élections. Tandis que le Sénat vote les lois et contrôle le gouvernement, la Chambre des Représentant vote les lois fédérales et détient l’initiative de voter le budget. La couleur politique du Congrès a donc une influence capitale sur le pouvoir du gouvernement américain.

 

Les Mid-Term, une bataille cruciale dans un paysage politique américain éclaté et divisé

Alors que la côte de Biden se situe aux alentours des 40%, les sondages prévoyaient une perte du Sénat et de la Chambre au profit des Républicains. Pourtant, les résultats actuels viennent démentir de ce qui était prévu. Alors que la Chambre des Représentants a été remporté par les Républicains avec une courte majorité de 220 sièges contre 213 pour les Démocrates, le sort du Sénat demeure incertain. Pour l’instant les Républicains disposent de 49 sièges contre 48 pour les Démocrates. L’Etat de Géorgie quant à lui n’a pas encore donné de résultats définitifs.

Ces Mid-Terms ont mis en lumière deux thématiques majeures aux USA qui contribuent à la polarisation du pays : l’avortement et la démocratie. Ces deux sujets sensibles ont favorisé la victoire des Démocrates dans certains Etats comme la Pennsylvanie par exemple.

 

Zoom sur deux Etats : la Pennsylvanie et l’Etat de New York

En Pennsylvanie, les Démocrates ont excellé, en particulier par rapport aux voies remportés dans cet Etat par Joe Biden en 2020. John Fetterman a ainsi gagné le poste de Sénateur avec 51,2% des voix. Cet Etat est un « swingstate », c’est-à-dire un Etat pivot où le vote est souvent extrêmement serré entre le camp démocrate et le camp républicain. Une des raisons de cette victoire démocrate est que les Républicains ont désigné comme candidat au poste de gouverneur Doug Mastriano, une personnalité au cœur des efforts visant à annuler l’élection présidentielle en 2020. Son éventuelle victoire aurait pu également remettre en cause le droit à l’avortement puisque Doug Mastriano en est un opposant farouche.

Dans l’Etat de New York, ce sont les Républicains qui ont raflé les sièges. Les candidats républicains au Congrès ont même obtenu des résultats supérieurs de 7 à 13 points à ceux de Donald Trump aux élections présidentielles de 2020. Le camp républicain a pour cela misé sur le thème de la criminalité pour mener à bien sa campagne.

 

Le succès de DeSantis en Floride

Alors que l’Etat de Floride avait été longtemps considéré comme un « swingstate » oscillant entre les Démocrates et les Républicains, les Mid-Term ont confirmé l’influence grandissante de Ron DeSantis et par la même occasion le fait que la Floride semble désormais avoir basculé durablement dans le camp républicain. En plus d’importantes victoires à la Chambre des Représentants, DeSantis est réélu gouverneur avec près de 20 points de plus que son opposant démocrate Charlie Crist. Cette élection est d’autant plus spectaculaire que Ron DeSantis parvient à gagner largement le soutien des électeurs d’origine hispanique, une force électorale loin d’être négligeable.

Au sein du camp des Républicain, une bataille s’annonce donc de plus en plus nettement en vue des présidentielles 2024 entre Donald Trump et Ron DeSantis. En témoigne la très élogieuse une du New York Post (en date du 9 novembre 2022) surnommant le gouverneur de Floride « Ron DeFuture ».

 

En bref

S’il n’y a pas eu de vague conservatrice, le nouveau visage politique du Congrès (qui se précisera le 6 décembre prochain avec les résultats définitifs) obligera le gouvernement de Joe Biden à gouverner par compromis.

Vous pourriez aussi aimer