Le trafic de drogue en Amérique latine

Tu cherches un article sur le trafic de drogue en Amérique latine ou simplement sur le cartel de Sinaloa ? Cet article est fait pour toi ! Que tu sois en 1ère année, carré ou cube, la civilisation est toujours une bonne carte à jouer et peut même te servir dans tes dissertations de géopolitique !

Avant de commencer si jamais tu ne sais pas encore comment bosser la civilisation en espagnol, clique ici !

 

Le cartel de Sinaloa, un véritable empire

Ce cartel est né dans les années 80 au Mexique. Son influence s’est renforcée dans le pays durant la première moitié du gouvernement d’Enrique Peña Nieto (2012-18)

  • Il a été l’un des premiers à découvrir un système de tunnels pour faire passer de la drogue à travers la frontière américano-mexicaine.
  • Il représente l’une des entreprises les plus rentables au monde: décrit comme « la plus grande et la plus puissante organisation de transfert de drogues de l’hémisphère occidental »
  • Il n’a pas besoin de tête visible pour fonctionner : son chef, Joaquín Guzmán (alias El Chapo) a été emprisonné trois fois en 15 ans (avant d’être finalement arrêté en janvier 2016) et son emporium, loin de perdre le contrôle, a grandi en ces dernières années. En effet, le cartel opère dans 17 États mexicains et domine au moins 5 d’entre eux, contrôle le marché américain, réalise des envois au Canada, en Australie, en Europe, en Afrique et en Asie. De plus, il a la capacité de déplacer 2 tonnes de cocaïne et 10 000 tonnes de marijuana par mois. Enfin, le cartel produit, transporte et distribue également de la méthamphétamine et de l’héroïne à travers un réseau de production au Mexique et un réseau de distribution à travers le monde

 

Quelles sont les conséquences pour les pays d’Amérique latine qui abritent ces cartels ? Comment faire face à cette situation ?

Le trafic de drogue, un fléau pour les pays d’Amérique latine

De nos jours, le Mexique représente le lieu de transit naturel de la drogue illégale vers les États-Unis

En ce qui concerne les États-Unis, c’est le plus grand marché et l’endroit où la plus grande part de valeur est réalisée.

Enfin, la cocaïne provient principalement des 3 grands producteurs : la Colombie, le Pérou et la Bolivie. Ces 3 pays sont appelés « narco-démocraties », ce qui démontre l’importance du trafic de drogue dans ces pays.

Voir plus : Les trafiquants de drogue face au gouvernement mexicain

 

Conséquences concrètes :

  • Conséquences économiques: Les gouvernements mexicains et étrangers ont émis des messages avertissant leur population concernant la visite de certains États de la République mexicaine qui pourraient présenter un risque. Cette annonce a ainsi affecté le tourisme, laissant ainsi de graves conséquences économiques pour la population mexicaine, notamment une augmentation de 2 % du taux de chômage.
  • Conséquences politiques : Le trafic de drogue engendre donc une corruption très importante due à la circulation massive d’argent.
  • Conséquences humanitaires : 2017 a enregistré un total de 23 100 homicides entre janvier et novembre, principalement dus à des trafiquants de drogue.
  • Conséquences sociales : Le trafic de drogue provoque la création de tensions sociales. En effet, la feuille de coca, plante indigène traditionnelle (Indiens Aymara : Bolivie, Pérou) utilisée lors de rituels. Cependant, cette plante possède aussi des bienfaits comme l’amélioration des performances physiques, la suppression de la faim et la somnolence (sommeil), elle permet en plus de tout cela defaciliter l’acclimatation aux hauteurs ou également des fonctions médicinales. Ainsi, la lutte contre la culture de la coca est très complexe car interdire la coca revient à retirer une partie de la tradition indigène déjà discriminée (Evo Morales se bat pour la conservation des cultures de la coca, comme le montre son discours à l’ONU).

=> La lutte contre le trafic de drogue semble très complexe à mettre en œuvre dans le sens où les cartelssont profondément ancrés dans les systèmes et les peuples indigènes et cocaleros partagent la culture de la coca.

 

La guerre contre la drogue : projet réalisable ou chimère ?

→ Le problème de la drogue est un problème d’endogénéité.

  • En Décembre 2006, le Mexique lance une guerre contre le trafic de drogue : Felipe Calderón Hinojosa élu Président du Mexique décide d’affronter les cartels mexicains de la drogue avec la promesse que les choses pourraient changer. Conjointement à cela, les pays nord-américains ont tenu des réunions pour renforcer la coopération contre le trafic de drogue.

=> Pourtant, la guerre contre le trafic de drogue a été un échec :

– La drogue continue d’arriver aux États-Unis qui constituent des grands consommateurs.

– On estime qu’il y a eu plus de 150 000 morts et plus de 28 000 disparitions à la suite de cette guerre contre la drogue

Les trafiquants de drogue sont extrêmement puissants comme on peut le voir lors des 3 arrestations de Joaquin Guzmán ainsi que le cartel de Sinaloa qui, actuellement, continue de fonctionner sans El Chapo).

  • En 2009, le gouvernement américain annonce l’arrestation de 750 membres du cartel de Sinaloa dans le cadre de l’opération Xcellerator
  • Au cours de février 2019 se déroule le procès d’El Chapo. Durant celui-ci, le procureur du district Est de New York, Richard Donoghue, qualifie la journée d’« historique » et souligne qu’il s’agit d’une « victoire », il déclare alors : « Ceux qui pensent que la guerre contre la drogue ne vaut pas la peine se trompent. »

→ En effet, l’incarcération de l’immense baron de la drogue peut être vue comme une lueur d’espoir.

Voir plus : L’arrestation d’un autre baron de la drogue, Otaniel (Colombie)

Ainsi, avec l’aide des États-Unis, la lutte contre la drogue semble être un projet réalisable. De plus, AMLO a été élu sur, entre autres, la promesse d’exterminer le trafic de drogue.

Aurélia Rotolo

Après une classe préparatoire provinciale à Nîmes, je fais aujourd'hui partie du programme GMT (Global Mobility Track) d'Audencia BS. Dorénavant mon nouveau challenge est de vous aider à réussir en prépa que ce soit en langues, en géopolitique ou même en méthodologie :)

Vous pourriez aussi aimer