Travailler en musique : Bonne ou mauvaise idée ?

Salut à toi, étudiant ou futur étudiant en classe préparatoire ! Aujourd’hui, je vous propose un article concernant la possible efficacité d’écouter de la musique en travaillant pour améliorer votre concentration et plus en générale vos études.  

Après m’être penché sur la question (et d’avoir lu plusieurs études), je me suis rendu compte que certaines personnes se sentent obligées d’écouter de la musique lorsqu’elles étudient ou travaillent. À l’inverse, d’autres trouvent que la musique est trop distrayante pour eux. Mais elle présente de nombreux avantages que nous allons voir dans cet article.

Bonne lecture à toi !

 

 

L’effet Mozart

Dans les années 1990, une étude a montré que l’écoute de musique classique, en particulier du Mozart, améliorerait les capacités intellectuelles et les résultats aux examens. 

De nombreuses discussions ont eu lieu pour savoir si la musique pouvait ou non augmenter l’activité cérébrale. De nombreuses personnes affirment que l’écoute de la musique classique augmente l’intelligence. Même si certaines personnes démontrent que ce n’est pas le cas. 

Dans tous les cas, Mozart a un effet transitoire, et l’on pense généralement qu’il améliore l’humeur plutôt que l’intelligence.

 

 

L’effet de flou

Après l’effet Mozart, d’autres études sur la musique ont établi The Blur Effect. Dans cette étude, les enfants qui ont écouté le groupe pop britannique Blur pendant qu’ils passaient un test ont obtenu de meilleurs résultats que ceux qui ont écouté de la musique classique ou aucune musique, et les chercheurs ont émis l’hypothèse que cela était dû au fait que les enfants préfèrent la musique pop à la musique classique. 

Ces résultats suggèrent que si vous aimez la musique, il est plus probable qu’elle soit bénéfique pour vos études et votre productivité. On pense toujours qu’elle est liée au fait que la musique agit sur l’humeur plutôt que d’avoir un impact sur l’intelligence. 

 

 

La musique réduit le stress

Les devoirs surveillés et les concours en prépa peuvent engendrer un stress élevé, qui peuvent affecter vos études. Le stress peut venir améliorer votre capacité d’apprentissage, mais à l’inverse, il nuit également à votre capacité à vous remémorer les cours que vous venez d’apprendre. Cela peut entraîner des problèmes de mémorisation pendant les examens, et donc de mauvaises performances. 

Écouter de la musique peut vous aider à vous détendre et à réduire votre stress, ce qui peut vous aider à étudier

 

Lire Plus : Comment gérer le stress à l’approche des concours 

 

La musique améliore l’attention et la concentration

La musique peut également avoir un effet positif comme négatif sur votre concentration et votre attention. Une étude française a montré que le fait de diffuser de la musique en fond sonore pendant un cours d’une heure permettait aux étudiants d’obtenir de meilleurs résultats à un test que ceux qui écoutaient le cours sans musique. 

D’autres études montrent que les musiques avec des paroles peuvent affecter l’attention des étudiants. L’écoute de musique avec des paroles est plus susceptible de provoquer des distractions et des problèmes de concentration. La mémoire de travail et la compréhension de la lecture se dégradent également, ce qui entraîne des difficultés à comprendre ce que l’on lit. 

 

Lire Plus : Comment booster sa concentration en prépa

 

Quels types de musiques est-il préférable d’écouter ? 

Pour tirer le meilleur parti de votre musique, écoutez de la musique que vous aimez. La musique classique, des sons ambiants ou des musiques instrumentales avec des guitares ou d’autres instruments à cordes peut être moins distrayante, mais vous pouvez utiliser tout ce qui n’est pas trop rapide ou avec trop de paroles. À l’inverse, il faut éviter les musiques trop bruyantes, car elles pourraient être davantage plus distrayantes et donc nuirait à votre concentration.  

Personnellement, pendant mes études en classe préparatoire, et encore aujourd’hui, j’avais l’habitude lorsque que je lisais quelque chose que je dois visualiser et mémoriser, j’avais besoin d’un silence absolu. Mais lorsque je faisais un travail fastidieux comme ficher mes cours, faire des exercices de maths, apprendre du vocabulaire, etc. J’écoutais de la musique sans paroles (bruits blancs, lofi, ambiants,…)

 

Comme les recherches sont assez divisées, je pense que vous devriez utiliser ce qui fonctionne le mieux pour vous. Pour moi, cela change en fonction de mon humeur et du type de tâche que je dois effectuer. Quand je suis en forme, je n’écoute rien. Le bruit blanc fonctionne bien quand je n’arrive pas à me concentrer. Si je ne suis pas motivé, j’écoute de la musique car elle me permet de travailler au lieu de procrastiner. Vous seul savez ce qui fonctionne pour vous !



Gael Samoud

Étudiant en première année à Grenoble EM après 2 ans de prépa ECT, j'ai pour but de vous partager mon expérience de la classe préparatoire afin de vous aider à profiter à 100% de ces deux ou peut-être trois années de prépa.

Vous pourriez aussi aimer