Misterprepa

Trump: bientôt la prison?

Sommaire
Dans cet article, nous analysons les différents procès auxquels Donald Trump devra faire face en 2024.

Le 26 août 2023 D. Trump était placé en état d’arrestation en raison de pressions électorales, qui auraient eu lieu en Géorgie durant les élections de 2020. Une arrestation qui fut brève grâce au paiement d’une caution de 200.000 dollars. Bien qu’il est le grand favori pour les primaires des républicains, ce n’est pas la première fois que D. Trump a des problèmes avec la justice depuis qu’il a quitté la Maison Blanche. Dans cet article, je vous explique les différentes grandes affaires que le futur candidat à la primaire républicaine devra affronter en 2024.

Lire plus : Tout savoir sur la politique américaine

 

Le premier mugshot en prison pour un ancien président américain

L’année 2024 sera donc une année de « procès historique » pour les américains, qui verront leur ancien président comparaitre devant la justice dont devant le tribunal fédéral de Washington- pour les pressions électorales survenues dans l’état de Géorgie en 2020-. Tout commence le 3 janvier 2021, lorsque le media Washington Post divulgue un appel téléphonique entre Donald Trump et le secrétaire d’État de Géorgie Brad Raffenspeger.  D. Trump n’ayant pas récolté suffisamment de voix au sein de l’état de la Géorgie, il demande alors au secrétaire d’État de lui trouver les voix manquantes. Ce dernier refuse et Donald Trump le menace alors de poursuites judiciaires et fait donc pression sur ce dernier. Toutefois, ce n’est qu’en août 2023 que l’affaire est ouverte en Géorgie. Contrairement aux autres affaires auxquelles l’ancien président est confronté, D. Trump a dû se rendre dans une prison pour se faire « ficher », ses empreintes ont alors été prises comme convenu par la procédure… Ainsi qu’une « mugshot » : la photo judiciaire du président. Cette photo est devenue historique, puisque jamais aux États-Unis un ancien président n’avait été fiché et donc il s’agit du premier mugshot d’un ancien président. Notons que D. Trump a lui-même reposté la photo sur son compte X -signant son retour sur la plateforme après avoir été banni- en y écrivant « Never surrender ! ».

 

2024 : Une année entre élections et procès pour Trump

Notons qu’en 2024, Trump devra aussi comparaitre à New York le 25 mars 2024 pour l’affaire  « Stormy Daniels ». Pour rappel, Stormy Daniels est une actrice pornographique avec laquelle D. Trump aurait eu des relations extraconjugales en 2006. 10 ans plus tard alors que Donald Trump est candidat à la présidentielle, il décide de verser 130.000 dollars à cette dernière pour qu’elle ne divulgue rien au grand public. Selon le tribunal de New York,  il peut s’agir de fausses déclarations ou pire un manquement aux lois concernant le financement électoral, ce dernier représentant un délit pénal. En effet, afin d’acheter le silence de Stormy Daniels il est fort probable que des documents commerciaux de la Trump organization –qui est une entreprise- furent falsifiés.

 

Trump :  intouchable chez les Républicains ?

Vous l’aurez donc bien compris, 2024 sera une année d’élections et de procès pour Donald Trump. D’ailleurs, un de ces procès -celui où il est accusé de pressions électorales- aura lieu le 4 mars 2024… Or il s’agit de la veille d’une journée connue sous le nom de « Super Tuesday », en effet ce même jour ce n’est pas moins d’une quinzaine d’États qui voteront pour désigner le  candidat   des deux partis à l’élection présidentielle qui se déroule au début du mois de novembre . Bien évidemment cela agace l’équipe de Donald Trump, mais au-delà de ça nous pouvons toutefois souligner le fait que Trump reste intouchable chez les Républicains. Nous pouvons d’ailleurs reprendre une de ces phrases « Je suis la première personne inculpée à devenir encore plus populaire » avait -il dit lors d’un de ses meetings dans l’Iowa. D’après un sondage du New York Times et du Siena College, 54% de l’électoral républicain voterait pour Trump et seulement 17% pour DeSantis.

Lire plus : Ron DeSantis : the new Trump ? 

 

Newsletter
Picture of Selma El Houti
Selma El Houti
Vous pourriez aussi amer