Une semaine type en khâgne

Il peut être difficile de se projeter dans une filière de laquelle on ne connaît rien. La classe préparatoire étant un monde à part, il est essentiel de se préparer à certains aspects de la formation : khôlles régulières, devoirs surveillés hebdomadaires ou encore travail supplémentaire, autant de caractéristiques de la classe préparatoire en général et de la khâgne en particulier. Entre emploi du temps, khôlles, devoirs et temps libre, découvrez dans cet article à quoi ressemble une semaine type en khâgne.

 

 

 

Les cours – emploi du temps

Le volume horaire de cours varie entre la khâgne dite « classique » (khâgne Ulm) et la khâgne dite « moderne » (khâgne Lyon) : en effet, l’emploi du temps en khâgne classique est plus important, pour la simple et bonne raison qu’il inclut déjà des créneaux de préparation à l’oral dans différentes matières, ce qui n’est pas le cas de la khâgne moderne. Pour donner un ordre d’idée, les enseignements de tronc commun en khâgne moderne occupent environ 16 heures de l’emploi du temps, tandis qu’ils représentent environ 20 heures en khâgne classique. À ces cours s’ajoutent entre trois et six heures d’enseignement de spécialité. Vous l’aurez compris : l’emploi du temps en khâgne reste relativement acceptable et permet aux étudiants de se ménager du temps de préparation, d’apprentissage et de repos. En effet, il n’est pas rare d’avoir au moins une ou deux demi-journées de libre dans la semaine, ce qui permet notamment de se préparer pour le devoir surveillé de la semaine.

 

 

 

Les khôlles

Les khâgneux passent traditionnellement une khôlle par matière à chaque semestre. Théoriquement, ces khôlles peuvent avoir lieu n’importe quand selon vos disponibilités et celles de votre professeur, mais il n’est pas rare qu’elles se terminent en début de soirée. Bien que la plupart des professeurs vous laissent vous inscrire sur le créneau qui vous convient pour vous permettre de vous organiser, il reste fréquent d’avoir plusieurs khôlles lors de la même semaine, et aucune khôlle pendant plusieurs semaines. La durée des khôlles est d’environ une 1h30 en khâgne moderne (1h de préparation, 20 minutes de passage et 10 minutes d’entretien) et de 2h en khâgne classique (1h30 de préparation, 20 minutes de passage et 10 minutes d’entretien).

 

 

 

Les DS

Les DS, c’est-dire les devoirs surveillés, se font traditionnellement en fin de semaine, le vendredi après-midi ou le samedi matin. Ces fameux DS consistent en dissertations de six heures -le format du concours de l’ENS. Si cela peut paraître beaucoup -les étudiants sont davantage habitués aux épreuves de trois ou quatre heures-, vous ne verrez finalement pas le temps passer. Il faut donc se préparer à voir son week-end sérieusement entamé par ces DS hebdomadaires qui finissent souvent en début d’après-midi le samedi.

 

 

 

Le temps libre

Parlons peu, parlons bien : quid du temps libre en classe préparatoire littéraire ? Faut-il oublier toute sortie le week-end ? Sacrifier ses soirées ? Théoriquement, la semaine est agencée de telle sorte que les khâgneux ont du temps libre, cela est indéniable. Mais dans les faits, chacun investit son temps libre comme il le souhaite : si une immense partie du temps libre sert bien-sûr à réviser, apprendre pour le DS de la semaine ou encore préparer ses khôlles à venir, il demeure que vous avez toujours du temps libre pour vous. Vous pouvez ainsi opter pour de longues soirées de révisions si vous souhaitez avoir davantage de temps le week-end, ou encore préférer vous coucher tôt le soir pour faire de meilleures nuits mais, en contrepartie, vous réveiller plus tôt le matin. Vous l’aurez compris : l’investissement du « temps libre » est éminemment différent d’une personne à l’autre. Une chose est sûre : la khâgne, ce n’est pas non plus la prison !

 

Vous pourriez aussi aimer