L’Union Européenne : quelques exemples pour briller en copies !

Voici quelques exemples, tous à propos de l’Union Européenne (UE), pour illustrer tes copies et faire en sorte qu’elles se démarquent ! 

 

L’Union européenne face à sa dissolution

Le 7 octobre 2021, le Tribunal constitutionnel polonais a estimé que plusieurs articles des traités européens étaient incompatibles avec la Constitution polonaise.

Cette déclaration témoigne d’un éloignement polonais du projet de construction européenne, qui dure en réalité depuis plusieurs années. En effet, depuis l’arrivée au pouvoir du parti populiste Droit et Justice (PiS) en 2015, les tensions entre la Pologne et l’Union européenne ne cessent de s’accroître notamment autour de l’indépendance des juges polonais.

Cependant, les polonais sont loin d’être unanimes sur la question. Le 10 octobre 2021, des dizaines de milliers de polonais ont manifesté dans tout le pays en soutien au projet européen, témoignant d’une polarisation des opinions polonaises quant à cette question.

Notons qu’à l’été 2023, la Pologne n’avait toujours pas touché le moindre euro du plan de relance européen, toujours en raison de manquements à l’indépendance de la justice. Pouvons-nous voir le spectre d’un futur « Polexit » ?

Lire plus : Tout comprendre aux tensions entre l’UE et la Pologne

 

L’Union Européenne et son voisinage

En septembre 2021, Angela Merkel déclare à Belgrade qu’“il est dans l’intérêt géostratégique de l’UE d’accepter les pays des Balkans en tant que nouveaux pays membres”. La chancelière envoie alors un message fort envers les Balkans, une intégration future possible de ces pays dans l’UE.

Cependant, seulement deux ans plus tôt, Emmanuel Macron met son véto à l’ouverture des négociations sur l’adhésion de l’Albanie et de la Macédoine du Nord.

Cet exemple illustre bien la position ambiguë des européens sur la question des élargissements : certains s’y opposent fermement tandis que d’autres y sont favorables. 

Pour rappel :

  • candidats depuis plusieurs années : l’Albanie, la Macédoine du Nord, la Serbie, le Monténégro et la Turquie.
  • Candidats depuis 2022 : l’Ukraine, la Bosnie-Herzégovine et la Moldavie.
  • Candidatures déposées mais pas encore officiellement candidats : la Géorgie et le Kosovo.

 

L’Union Européenne et la Méditerranée

Selon Michel Foucher, la mer Méditerranée est une « Méta-frontière » : non seulement elle sépare des continents, mais aussi des cultures, des niveaux de richesses, des religions… Elle ne peut donc pas s’étudier seulement sur le plan géographique, mais est l’épicentre de nombreux enjeux.

Le principal défi méditerranéen est sans conteste l’immigration. Elle est devenue « un grand cimetière » comme l’a rappelé le pape François en visite à Marseille le 22 septembre 2023. C’est que, depuis janvier 2023, plus de 2300 migrants sont morts en Méditerranée. Cela illustre bien la difficulté d’une part des européens à joindre leurs efforts, d’autre part de leur capacité à travailler avec les pays du Maghreb et du Proche et Moyen-Orient pour y faire face ensemble.

 

L’Union Européenne et les Etats-Unis

Dans le chapitre 2 de son livre La nouvelle impuissance américaine, essai sur 10 années d’autodissolution (2011), Olivier Zajec étudie la question du lien transatlantique et de la manière dont ce lien s’affaiblit. Il évoque un « divorce entre les deux rives de l’Atlantique » tant l’Union Européenne et les États-Unis tendent à s’éloigner. Les années suivant la parution du livre donnent raison à l’auteur : jamais ce lien n’avait autant été mis à mal que sous le mandant de Donald Trump. Et si cette relation tend à s’améliorer, Joe Biden a montré à de nombreuses reprises que les intérêts nationaux primeraient.

Un exemple probant est celui de la controverse autour du dernier plan d’investissement américain (aout 2022) de 370mds de dollars, l’Inflation Reduction Act. Il instaure par exemple la création d’un crédit d’impôt pour l’achat de voitures électriques à condition qu’elles soient entièrement fabriquées aux États-Unis. Cela va très fortement nuire à la compétitivité européenne en contribuant à la délocalisation des usines du vieux continent vers les États-Unis.

En décembre 2022, Emmanuel Macron rencontre Joe Biden et qualifie l’IRA de plan « super agressif « , accusé de “fragmenter l’occident”.

Lire plus : L’Inflation Reduction Act de Biden, le nouveau mal des européens

 

L’Union Européenne et le monde

Emmanuel Macron à son retour de Chine en avril 2023 déclare dans un entretient avec les Echos qu’il faut refuser “une logique de bloc à bloc” entre les États-Unis et la Chine. Il invite ainsi l’UE à “se réveiller”, à “ne pas être suiviste” quant à la question de Taiwan. Selon le président français, l’autonomie stratégique doit être “le combat de l’Europe”. Pour parvenir à cette autonomie stratégique, définie comme la capacité de l’UE à défendre ses intérêts et agir de manière autonome, Emmanuel Macron préconise le renforcement de l’identité européenne et de l’industrie de la défense.

Le risque serait, selon lui, de se retrancher sous le pavillon américain face à la montée des tensions entre la Chine et les Etats-Unis, par peur ou par panique.

Ainsi, “nous deviendrons des vassaux alors que nous pouvons être le 3e pôle” déclare-t-il. Cela démontre parfaitement la volonté de l’UE d’affirmer sa prétention géopolitique, de ne pas être suiviste des américains, de construire une UE puissante. Toutefois, cette vision de l’Europe est controversée et ne fait pas l’unanimité, elle est notamment critiquée par les PECO, qui eux rêvent plus d’une Europe marché, axée sur le développement commercial entre les pays européens, avec peu voire sans prétentions militaires.

Pour conclure, ces quelques exemples ont tous cela en commun : bien maitrisés, ils permettront de se démarquer en copies. À utiliser pour briller !

Jean-Baptiste Brault

étudiant à l'EDHEC après 3 années de classe préparatoire au lycée Joffre à Montpellier, j'espère pouvoir vous apporter tout ce que j'ai appris en géopolitique et en langues, mais aussi pendant ma cube!

Vous pourriez aussi aimer