Valentin et Yoann – De la prépa à l’Art de la mémoire !

Bonjour à vous 2, pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

Yoann : Yoann Allardin, je viens de la région grenobloise et ai effectué ma classe prépa ECE au Lycée Ampère, à Lyon. J’ai par la suite intégré l’EM Lyon, où je termine actuellement mon MSc in Management. Malgré mon parcours en école de commerce, j’ai toujours été très attiré par les disciplines scientifiques – le spatial notamment, mais aussi les sciences cognitives.

Valentin : Je m’appelle Valentin MICHEL, je suis un amateur de tennis, de piano et de mémorisation de compétition. J’ai grandi à Lyon, ville que j’aime énormément. J’y ai fait ma prépa, en ECE au Lycée Ampère, entre 2015 et 2017. J’ai ensuite intégré HEC Paris, où j’étudie actuellement en dernière année. Passionné par l’Art de la Mémoire, j’ai co-écrit « Révélez les super pouvoirs de votre mémoire », chez Dunod, avec Yoann. Ensemble, nous avons fondé Clever, afin de donner à chacun les armes pour exploiter le maximum de ses capacités mémorielles.

 

Vous avez tous deux effectué une Prépa ECE, comment résumeriez-vous vos années en prépa ?

Valentin : J’ai adoré la prépa. J’y ai construit de profondes amitiés (dont Yoann, qui allait devenir mon associé dans notre première entreprise), et je me suis éclaté sur le plan intellectuel. J’aimais particulièrement l’ESH et les maths. J’avais de grosses difficultés en langues, notamment en anglais, et Yoann m’a sauvé en m’introduisant aux championnats de mémorisation en deuxième année de prépa. J’ai pu appliquer les méthodes utilisées par les athlètes de la mémoire à mes propres problématiques, et j’ai vu mes notes de langues grimper du jour au lendemain.

Yoann : La prépa m’a apporté, en plus de l’éthique de travail bien sûr, un vrai sentiment d’épanouissement intellectuel.  J’ai toujours adoré la philosophie et les langues, et je n’ai donc jamais eu aucun mal à les travailler. L’économie s’est révélée pour moi plus compliquée, et c’est en partie ce qui m’a motivé à chercher des méthodes d’apprentissage plus performantes. C’est comme ça que j’ai découvert l’Art de la Mémoire, avec Valentin. Ça a marqué un tournant radical, en début de 2e année de prépa, mais ça a porté ses fruits et on a fini par majorer, à deux, dans toutes les matières ou presque.

 

Vous avez à l’issue de cette dernière intégré HEC PARIS et EMLYON BS, quel parcours avez-vous respectivement suivi ?

Valentin : J’ai commencé HEC par le séminaire de Leadership à Saint-Cyr. J’en garde un souvenir exceptionnel et je pousse tous les futurs intégrés à le faire, vous ne le regretterez pas ! Sur le plan purement académique, j’ai suivi en parallèle d’HEC une Licence de droit, puis un Master 1 de Droit des Affaires, une Licence d’Économie, et j’ai passé mon CFA Level 1 (un examen de finance). Je suis actuellement en Double Diplôme avec la NUS (National University of Singapore). Sur le plan associatif, j’ai fait partie de la Junior Entreprise, de Grand Cru (l’asso d’œnologie), et du Tennis Club HEC. J’ai aussi présidé le HEC Private Equity Club et le HEC Consulting Club.

Après un stage d’Audit puis 1 an de stratégie, j’ai fondé Clever avec Yoann, dans le but d’enseigner l’Art de la Mémoire. Dans ce cadre, nous avons publié « Révélez les super pouvoirs de votre mémoire », donné des cours dans différents établissements (EMLyon, Notre Dame Du Grandchamp, Paris 1, Paris 3, UVSQ, …) puis nous avons créé la première série sur la mémoire afin d’aider les étudiants à mieux apprendre.

Yoann : mon intégration à EMLYON a été pour moi l’occasion de faire naître tous mes projets. Dans le spatial d’une part – j’ai cofondé une entreprise de maquettes de nanosatellites, et porte toujours un projet d’envoi d’un véritable satellite, cette fois-ci. Quelques mois seulement après être arrivé à l’EM LYON, on m’a proposé d’animer un cours sur l’Art de la Mémoire. C’est comme ça que je me suis retrouvé, du jour au lendemain, à faire cours à des étudiants dans le cadre d’un électif de 24h. Cela a été un formidable tremplin et j’interviens maintenant avec Valentin dans de nombreux établissements, tels que la Sorbonne, l’UVSQ, etc. Notre expérience intensive en classe prépa semble intéresser non seulement les préparationnaires, mais aussi les professionnels qui doivent apprendre à gérer une charge mentale conséquente.

 

Auriez-vous un conseil clé pour les étudiants qui visent les meilleures écoles de commerce ?

En premier lieu, aimez ce que vous faites. Quand on aime, on ne compte pas, et on réussit toujours mieux. Si vous peinez à trouver de l’intérêt dans des dates historiques, dites-vous que vous n’avez qu’aujourd’hui cette « chance » de les apprendre.

Soyez confiant dans ce que vous faîtes. A moins de ne pas avoir de méthode de travail du tout, aucun effort n’est fait dans le vide, et finira par porter ses fruits.

Soyez ambitieux. C’est l’ambition qui vous poussera à travailler d’avantage. C’est elle qui est votre force intérieure, et qui doit être le moteur de votre travail. Vous aussi, vous avez droit à la réussite.

Voyez long-terme. Tout ce que vous faites doit avoir pour objectif la réussite de vos concours, et pas seulement celle du devoir de la semaine prochaine.

Prenez le temps d’adopter une méthodologie de travail solide et efficace. Lincoln disait : « Que l’on me donne 6 heures pour couper un arbre, j’en passerai 4 à préparer ma hache ». On a réalisé la justesse de ses propos en deuxième année de prépa – un peu tard, mais pas trop !

Vous avez justement créé CLEVER, une entreprise que vous avez co-fondée, pouvez-vous nous en dire plus ?

Clever est partie du double constat que la mémoire est une science, mais aussi un art. En réalité, il n’y a pas de mauvaises mémoires, seulement des mémoires sous-entraînées. Saviez-vous que le record de mémorisation est de 154 dates en 5 minutes ?

Nous avons épluché plus de 260 études scientifiques et les méthodes utilisées par les athlètes de la mémoire. Cela nous a permis de réaliser la première série sur la mémoire pour aider les étudiants à réussir leurs études. Nous y apportons notre retour d’expérience sur l’utilisation intensive de ces techniques en prépa, mais aussi le fruit de notre enseignement à plus d’un millier d’étudiants depuis 2017.

Nous mettons à disposition sur notre site un épisode gratuit pour découvrir notre méthode !

Dorian Zerroudi

Directeur de Mister Prépa et étudiant à emlyon business school, j'ai à coeur d'accompagner un maximum d'étudiants vers la réussite !

Vous pourriez aussi aimer :
Que faut-il retenir de l'actualité du monde hispanique du mois d'octobre 2020 ? La réponse est dans cet article.