Zoom sur le BNEM, l’engagement en école par excellence

En parallèle des cours et de la vie associative, les étudiants engagés des Grandes Ecoles de Management ont depuis quelques mois la possibilité de rejoindre une entité qui lutte en faveur de grandes questions de société… Zoom sur le BNEM avec son Président, Etienne LOOS ! Très utile pour vous différencier aussi pendant vos oraux !

 

Bonjour peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour, je m’appelle Etienne LOOS, j’ai 22 ans, je suis étudiant à SKEMA Business School et président du Bureau national des Étudiants en École de Management, le BNEM.

 

Il y a un peu moins d’un an, tu décides de créer le BNEM… pourquoi ?

Cet engagement est né d’un double constat. Premièrement, les étudiants de la filière école de Management étaient les seuls à ne pas disposer d’un organe de représentation au niveau national.C’est pourtant le cas de l’ensemble des autres filières. Je suis convaincu que les étudiants des écoles de commerce doivent pouvoir prendre part aux débats qui les concernent et jouer un rôle actif dans la conception des politiques de l’enseignement supérieur. Pour cela, ils devaient être en capacité de parler d’une voix unie. Le BNEM est l’outil qui leur permet de le faire. Le second constat tenait des révélations de Médiapart en janvier 2020 quant aux violences sexistes et sexuelles que l’on observe encore trop souvent dans l’enseignement supérieur. Les étudiants doivent être placés au cœur de ce combat. Avec le BNEM nous menons une multitude d’initiatives sur ce sujet. Nous devons être la génération qui aura su faire bouger les lignes et dire stop !

 

Comment s’organise le BNEM ?

Le BNEM est organisé en différents organes. Tout étudiant peut d’abord rejoindre une commission de travail pour prendre des positions et travailler sur les grands sujets de sociétés qui irriguent les débats d’aujourd’hui (diversité sociale, lutte contre les violences sexuelles et sexistes, enjeux écologiques, etc.). Dans chaque école, chaque promotion élit également un binôme paritaire, chargé de représenter les étudiants de son établissement au sein du conseil d’administration du BNEM.

Ce CA est donc composé des représentants de chaque école. C’est une sorte de forum qui permet un partage de bonnes pratiques, mais également de construire la stratégie du BNEM sur les sujets d’actualité. Enfin, ce CA élit le bureau du BNEM qui est chargé de la représentation de l’ensemble des étudiants de la filière auprès des acteurs institutionnels de l’enseignement supérieur. Cette année nous avons notamment été reçu à l’Élysée et à Matignon pour évoquer la situation des étudiants des grandes écoles en période de crise Covid.

 

Concrètement, quelle est la raison d’être du BNEM ? Et ses actions ?

La mission principale du BNEM est de représenter les étudiants des grandes écoles de Management et donc de faire en sorte que leur voix soit entendue et écoutée sur l’ensemble des sujets qui les concernent.

Le deuxième axe essentiel de notre association est de permettre à tous les étudiants en école de management de s’engager pour relever les grands défis de notre filière : égalité des genres et violences sexuelles et sexistes, prise en compte des enjeux écologiques, diversité social et handicap etc.

 

Qu’attends-tu des étudiants de CPGE qui s’apprêtent à effectuer leur rentrée en école de commerce ?

Je veux d’abord les féliciter pour leurs concours et l’année difficile qu’ils viennent de passer. Désormais tout cela est derrière eux et ils rentrent dans la grande famille des écoles de Management. Si l’envie leur dit de participer à des projets qui ont du sens pour l’ensemble de la filière, de construire des initiatives d’échelle nationale et de dépasser le simple cadre associatif de leur école, alors ils sont les bienvenues au BNEM pour participer à la représentation de l’ensemble des étudiants de la filière ! Nous avons besoin de profils engagés et inspirants !

 

Pour consulter l’article sur le Magazine n°8

Dorian Zerroudi

Rédacteur chez Mister Prépa, j'ai à coeur d'accompagner un maximum d'étudiants vers la réussite !

Vous pourriez aussi aimer
Vous pourriez aussi aimer :
La seule vraie méthode pour réussir son entretien est d'arriver à convaincre et « charmer » son interlocuteur !