ZOOM SUR LE GROUPE ISC PARIS, L’ÉCOLE DE L’ACTION LEARNING

Localisé à Paris ainsi qu’en région, à Orléans, le Groupe ISC Paris se définit comme la Grande École de l’Action Learning, qui aime les prépas et qui le fait savoir ! Entretien avec Jean-Christophe HAUGUEL, Directeur Général et Amélie Harré, étudiante en Master et Présidente de l’entreprise étudiante HUMAN ISC. 

 

PARTIE 1 : JEAN-CHRISTOPHE HAUGEL – LE POINT DE VUE DE LA DIRECTION

Dans un premier temps, nous avons rencontré Jean-Christophe HAUGUEL, Directeur Général du Groupe ISC Paris depuis près d’un an et demi, également Président de SIGEM. Il revient sur sa fonction au sein de cette école de commerce, située à Paris et Orléans, et nous raconte en quoi celle-ci a quelques chose de spécial à ses yeux. 

 

Bonjour, pourriez vous vous présenter en quelques mots ?  

Je m’appelle Jean Christophe HAUGUEL, j’ai 50 ans et je suis le Directeur Général du Groupe ISC Paris depuis un an et demi. En parallèle, je préside le SIGEM (Système d’Intégration aux Grandes Ecoles de Management) depuis maintenant 6 ans. Diplômé d’un doctorat en économie, je me suis spécialisé sur les risques systémiques liés au passage à l’euro au début des années 2000, avant d’enchaîner sur des postes d’enseignement dans le milieu de l’enseignement supérieur, puis sur des postes de direction dans les Grandes Ecoles de commerce.

 

Vous êtes dans l’univers de la direction d’écoles de commerce depuis une bonne quinzaine d’années, qu’est-ce qui vous plaît là-dedans ?

J’ai débuté par l’enseignement et la recherche, j’ai beaucoup appris sur le fond et la forme au côté des étudiants. Au fur et à mesure du temps, j’ai évolué vers des fonctions de direction dans mes postes. Ce qui me plaît, c’est qu’aucune journée ne se ressemble, on travaille sur beaucoup de dossiers avec différents interlocuteurs. Il n’y a vraiment pas de routine et c’est très stimulant. Une fonction de direction, c’est avoir un impact sur son environnement, le voir évoluer au jour le jour. Il y a une quinzaine d’années, malgré des sollicitations en universités et en entreprises, j’ai choisi de me diriger vers la direction d’écoles de commerce. J’aime être au contact des étudiants, au plus proche d’eux et de leur formation intellectuelle et humaine. L’enseignement supérieur de manière générale est un secteur très stimulant mais j’ai été particulièrement attiré par les grandes écoles de management.

 

Vous avez pris la direction du Groupe ISC Paris en septembre 2019… Comment décririez-vous cette école ?

Le Groupe ISC Paris est une école très attachante, qui a une communauté très active. Ce qui me frappe, c’est l’ADN du Groupe qui est visible et qui transparaît de partout où on va. J’ai vite été amené à rencontrer différents alumni de l’école qui restent très attachés au Groupe ISC Paris. L’école forme des étudiants qu’on appelle des « couteaux-suisse » : des étudiants qui s’adaptent et savent se ré-inventer au fur et à mesure de l’avancée de leur carrière. On peut par exemple citer un profil comme Bertrand Godinot, un de nos anciens étudiants, passé par la direction d’Apple France et nommé tout récemment Directeur Général d’EasyJet. La particularité de l’école, je dirais, est de former des étudiants avec une fibre entrepreneuriale et intrapreneuriale très forte, avec notamment un gros accent mis sur la pédagogie par l’action, ce fameux Action Learning auquel nous sommes très attachés ici.

Hormis cela, j’ai vite senti que le thème de l’international est extrêmement fort au sein du Groupe ISC Paris, nous sommes sur un modèle d’approfondissement des relations avec nos universités partenaires plutôt que sur l’ouverture de campus en propre à l’étranger qui ne permettent pas selon nous une immersion à 100% de nos étudiants. Nous sommes plutôt dans une logique de circuit-court avec des universités présentes de partout dans le monde, à l’instar des universités de Dublin Business School (Irlande), Nottingham Trent University (Angleterre), Korea University (Corée du Sud) ou encore California State University (Etats-Unis) qui proposent toutes des doubles-diplômes à nos étudiants.

 

Vous avez aussi découvert l’univers des entreprises étudiantes de l’école…

En effet ! L’entreprise étudiante est au coeur d’un dispositif qui concerne tous les étudiants de l’école. Cela fait réellement partie du parcours des étudiants, qu’on appelle l’Entrepreneurial Track, et qui délivre des crédits ECTS, nécessaire pour valider le diplôme de Master. Les professeurs sont là pour encadrer les travaux et les avancées des étudiants sur leurs projets de développement. C’est d’ailleurs dans le bâtiment de direction de l’école que sont situées toutes ces entreprises étudiantes. Ce dispositif forme vraiment les étudiants à de vraies compétences, de par les postes qu’ils occupent au sein de ces entreprises. Nos étudiants ressentent le poids des responsabilités au quotidien et se professionnalisent rapidement grâce à cela. Au-delà de cet aspect, il y a aussi un certain sentiment d’appartenance au sein des entreprises étudiantes : un étudiant se définit aussi et surtout par l’entreprise étudiante au sein de laquelle il s’investit. 

Enfin, pour un étudiant, s’investir au sein d’une entreprise étudiante, c’est aiguiser son sens des priorités puisqu’il faut réussir à conjuguer ces forts impératifs professionnels à des cours qui sont aussi très exigeants.

 

Le Groupe ISC Paris est l’école de l’Action Learning… Pouvez-vous nous en dire plus ? 

L’Action Learning est le positionnement central de notre école. Les étudiants retiennent bien plus lorsqu’ils sont actifs dans l’apprentissage. Il y un socle théorique très fort en Action Learning. Une étude menée par HEC Montréal révèle que 80% de ce que j’apprends en étant actif est retenu 24 à 48h après contre seulement 10% lorsque l’apprentissage est effectué de manière active. L’action ancre donc les connaissances, c’est scientifiquement prouvé. Partant de ce constat, nous mettons en place deux types de pédagogie par l’action :  premièrement tout ce qui se passe en dehors de la salle de classe (les stages, l’alternance, les entreprises étudiantes, l’incubateur, les business games etc) et deuxièmement, ce qui se passe dans les salles de classes (cours très interactifs, études de cas, flip-pedagogy, peering entre étudiants…). Pour résumer, l’école s’ancre dans une pédagogie au sein de laquelle l’action, la prise de risque et l’erreur sont nécessaires à l’apprentissage.

 

Le Groupe ISC Paris est connu pour être une des écoles les plus attachées aux étudiants de CPGE… Pourquoi aimez-vous autant les profils prépa ?

Tout simplement parce que les étudiants de prépa sont très bien formés à l’intégration en école et à la vie professionnelle ensuite. Les études montrent clairement que les profils qui réussissent le plus sont les candidats qui savent allier un socle théorique poussé à des compétences professionnelles en adéquation avec les attentes et les évolutions du marché. L’esprit de synthèse, une forte capacité de travail et une culture générale très poussée sont extrêmement appréciés dans le monde professionnel et nous aimons recruter ces profils pour leur apporter les compétences techniques qui leur manquent pour s’insérer en toute sérénité dans la vie professionnelle. Faire le choix de la prépa, c’est être ambitieux et le Groupe ISC Paris aime les profils ambitieux !

 

Vous nous avez annoncé une réduction des frais de scolarité, faisant du Groupe ISC Paris une des très rares écoles sous la barre des 10 000 euros pour l’année Pré-Master. Pourquoi un tel choix ?

Le Groupe ISC Paris est très attentif aux problématiques de financement des frais de scolarité. L’enquête de Mister Prépa montre d’ailleurs que les frais de scolarité sont en constante augmentation. Dans un contexte de COVID, nous avons fait le choix de réduire les frais de scolarité de l’année Pré-Master en dessous de la barre des 10 000 euros, à 9 950 euros pour être très précis. Cela permet à nos étudiants de payer moins cher la première année d’école et d’enchaîner dans la mesure du possible avec deux années de Master en Alternance. Au total, les étudiants du Groupe ISC Paris qui optent pour ce parcours s’en sortiront avec des frais de scolarité s’élevant à 9 950 euros seulement pour 5 ans d’études.

 

De manière plus globale… comment concevez-vous le Groupe ISC Paris dans les 10 ans à venir ?

La question est tout sauf évidente tant le contexte évolue rapidement.  À mon avis dans une dizaine d’années, les écoles auront évolué, de même que leur hiérarchie. Des questions telles que l’expérience étudiante, l’individualisation des profils, les certifications en parallèle des parcours classiques et les frais de scolarité vont être de vrais enjeux. Quoi qu’il en soit, le Groupe ISC Paris est paré pour ces enjeux-là, et nous déploierons tous les efforts pour rester à la pointe sur ces thématiques.

 

Vous êtes en parallèle Président du SIGEM… Comment réussissez-vous à concilier cela et la gestion du Groupe ISC Paris ?

C’est une question d’organisation et d’expérience ! Ma fonction principale, qui me prend 100% de mon temps, est bien la fonction de Directeur Général du Groupe ISC Paris. La présidence du SIGEM est une activité très saisonnière, avec une année globalement équilibrée qui commence toutefois à fortement s’accélérer fin juin pour les affectations des étudiants, où j’y consacre environ la moitié de mon temps. Pendant ce mois particulier, durant lequel je suis particulièrement axé sur les questions des étudiants de prépa, mes collaborateurs prennent le relai sur certains sujets relatifs à l’école. Encore une fois, tout est question d’organisation et de priorités, c’est d’ailleurs ce que nous nous efforçons de transmettre à nos étudiants.

 

Le Groupe ISC Paris en 4 mots ?

Ambition, partage, ouverture résilience ! Chacun se retrouvera sans hésiter dans au moins une de ces 4 valeurs.

 

PARTIE 2 : AMÉLIE HARRÉ – L’OEIL DE L’ÉTUDIANTE

Etudiante en Master, Présidente d’une des plus importantes entreprises étudiantes de son école, Amélie HARRÉ se livre sur sa vie en Grande Ecole.

 

Hello Amélie ! À ton tour de te présenter…

Je m’appelle Amélie Harré, j’ai 21 ans, je suis en première année du Master marketing management et je suis également la présidente de l’une des entreprises étudiantes de l’école : HUMAN ISC. J’ai intégré le groupe ISC Paris après deux ans de classe préparatoire ECE.

 

HUMAN, c’est quoi ?

HUMAN ISC est une entreprise étudiante de l’école. Créée il y a 27 ans, elle s’engage à apporter aide et assistance à plus de 300 enfants défavorisés à l’échelle régionale. Nous agissons auprès des enfants déscolarisés, en situation d’handicap, touchés par la maladie ou encore dans une situation familiale compliquée. Notre but est de leur apporter joie et bonheur à travers des permanences, des journées à thème, des sorties hebdomadaires ainsi que des voyages que nous organisons tout au long de l’année. Nous organisons également le Human Comedy Club : le plus grand stand-up caritatif de France étudiant ainsi que la Human Charity Football Cup un tournoi de foot indoors. Nous travaillons tous ensemble autour de nos valeurs : l’humilité, la solidarité et le partage. 

 

Vous avez récemment remporté un concours des assos national organisé par Planète Grandes Ecoles. En quoi cela consistait ?

Nous sommes fiers d’avoir pu gagner ce concours ! Au départ il y avait 64 associations de différentes écoles de commerces de France. Le concept était assez simple : obtenir le plus de voix possible lors d’une battle contre une association adverse pour pouvoir accéder à la prochaine manche. Nous avons accédé à chaque manche en gagnant au total 6 battles. Lors de la battle finale nous avons obtenu plus de 8000 votes ! Nous avons donc remporté les 1 000 euros avec lesquels nous souhaitons financer une partie du voyage solidaire de l’association.

 

Concrètement, qu’est-ce que t’apporte ton entreprise étudiante ?

Mon expérience au sein de mon entreprise étudiante m’a énormément appris. D’abord en tant que recrue, j’ai appris à travailler en collectivité et à me professionnaliser. J’ai par exemple participé à de gros événements comme le Human Comedy Club qui a regroupé l’année dernière 1800 spectateurs au théâtre Mogador. J’ai donc appris à démarcher, à parler à des professionnels, ou encore à négocier et conclure de gros partenariats. L’expérience avec les enfants m’a aussi permis d’être plus à l’écoute et patiente. Aujourd’hui dans mon rôle de présidente je gère une équipe de 70 personnes environ. Ceci requiert de l’expérience dans le management de personnes et de projet : je participe à la coordination de tous nos pôles, de tous nos projets et de toutes nos assemblées générales. Je suis aussi la représentante de l’association au sein de l’administration de l’école, de nos partenaires financiers mais aussi matériels. C’est un vrai travail de chef d’entreprise !

Mon expérience en entreprise étudiante m’a aussi permis de m’ouvrir aux autres et de me créer de fortes amitiés, les entreprises étudiantes sont avant tout de grandes familles !

  

Le Groupe ISC Paris est connu pour aimer les prépas… Comment as-tu vécu la tienne ?

J’ai très bien vécu ma classe préparatoire, nous étions une très bonne promo, il y avait beaucoup d’entraide entre tous les élèves de la classe ! C’était certes très difficile mais aujourd’hui je n’en retiens que du positif ! La prépa m’a aussi permis d’enrichir ma culture générale et mes connaissances de manière globale.

 

Ton école en 1 mot ?

Une grande famille !

Dorian Zerroudi

Rédacteur chez Mister Prépa, j'ai à coeur d'accompagner un maximum d'étudiants vers la réussite !

Vous pourriez aussi aimer
Vous pourriez aussi aimer :
Intéressons nous à un sujet type concours qui joint différents chapitres d'ESH, conjugué à une problémtique de fond très intéressante.