Maîtriser les expressions idiomatiques en espagnol

Que ce soit en colle ou en DS, les expressions idiomatiques, utilisées par les locuteurs natifs d’un pays, ont probablement déjà dû te donner du fil à retordre !

Malheureusement, si elles te sont étrangères, ces tournures idiomatiques peuvent mener à de lourds contresens étant donné qu’elles n’ont pas un sens littéral mais figuré.

A l’inverse, lorsqu’elles sont maîtrisées et comprises, les expressions idiomatiques permettent de faire la différence. En effet, il est très fréquent de tomber sur des expressions idiomatiques en traduction. Bien souvent, ces dernières ont une traduction précise, et la retranscrire sans dénaturer l’expression  permet ainsi de rester le plus proche du texte, et donc de faire la différence face aux autres qui, ne connaissant pas l’expression idiomatique, la traduisent littéralement (ou tentent de trouver une signification ressemblante, ce qu’il faut faire si l’on ne connaît pas la traduction exacte!).

Grâce à cet article, ces expressions idiomatiques n’auront plus de secret pour toi !

  • Tirar la toalla : laisser tomber, jeter l’éponge, abandonner
  • Ser uña y carne : être comme les deux doigts de la main, être inséparable
  • Tener a alguien entre ceja y ceja : ne pas sentir quelqu’un
  • No tener pelos en la lengua : avoir la langue bien pendue
  • Hablar por los codos: parler à n’en plus finir, être bavard
  • Importar un pimiento/ un bledo: “cela m’importe peu”/ s’en ficher
  • Pedir peras al olmo: demander la lune, l’impossible
  • Tomar el pelo a alguien: embêter qqn
  • Ser pan comido: “c’est du gâteau”
  • Echar agua al mar : pour exprimer quelque chose qui est inutile (tratar de hacerla reír es como echar agua al mar : il est inutile d’essayer de la faire rire, tu n’y arriveras pas)
  • No estar para fiestas : ne pas être d’humeur à plaisanter
  • Empezar la casa por el tejado:  mettre la charrue avant les bœufs 
  • Tirar la casa por la ventana: jeter l’argent par les fenêtres
  • A quien madruga, Dios le ayuda: le matin appartient à ceux qui se lèvent tôt
  • No le da ni frío ni calor : cela ne lui fait ni chaud ni froid
  • Cuando las ranas críen pelos/ cuando las vacas vuelen : quand les poules auront des dents
  • En boca cerrada no entran moscas: la parole est d’argent mais le silence est d’or
  • Dios los cría y ellos se juntan : qui se ressemble s’assemble
  • Ir directo al grano: aller droit au but
  • Hacer castillos en el aire: faire des plans sur la comète
  • Matar dos párajos de un tiro: faire d’une pierre deux coups
  • La gota que colmó el vaso: la goutte d’eau qui fait déborder le base
  • Estar piripi : être éméché, pompette
  • Dejar plantado/ dar plantón : poser un lapin
Elisa De Figueiredo

Actuellement à l'EDHEC après deux ans de prépa ECE au Lycée Marcelin Berthelot, j'ai à cœur d'aider les étudiants en langues!

Vous pourriez aussi aimer