Les entretiens de personnalité en école de commerce

Réussir son admissibilité est un premier pas, il faut par la suite passer par la case entretien de personnalité, et c’est cette épreuve qui permettra au candidat d’être véritablement « admis » ! Ces entretiens de personnalité, appelés aussi oraux d’admission des grandes écoles de commerce, départagent chaque année les candidats déclarés admissibles au terme des épreuves écrites.

Certes, il y avait déjà les oraux de « connaissances » (langues vivantes ou autres) qui se tenaient avec les tests écrits, mais eux permettaient de s’assurer qu’un candidat a bien le niveau pour intégrer l’école. L’entretien en école de commerce sert quant à lui à vérifier que l’école conviendra bien à l’élève qui souhaite l’intégrer. En d’autres termes, il leur faut comprendre la personnalité du candidat, ses expériences, ses motivations, ses projets et ses ambitions, entre autres. Les questions de l’entretien de personnalité vont alors permettre d’apprécier l’adéquation de la personnalité du candidat avec le programme de l’école et les besoins des entreprises.

L’entretien en école de commerce, une étape décisive à ne jamais prendre à la légère !

De nombreuses écoles accordent de l’importance aux traits de personnalité des candidats, à leur motivation, à leur capacité à se projeter dans l’avenir, leur enthousiasme et leur envie d’apprendre. En effet au-delà de la compétence technique, les qualités humaines et comportementales des candidats priment. Si les épreuves écrites permettent de déterminer le niveau académique des étudiants, l’entretien de personnalité ne se base pas en grande partie sur la connaissance, les écoles cherchent avant tout à déceler la personnalité et les qualités humaines du candidat. L’important est donc de montrer un profil engageant, le candidat se doit de convaincre le jury de choisir son profil plutôt qu’un autre.

Un entretien en école de commerce ne s’improvise jamais ! L’équation est simple : pour 700 places disponibles par exemple, on peut avoir jusqu’à 2000 candidats admissibles. De même, face à un niveau d’exigence de plus en plus élevé du côté des écoles, il convient de s’y être correctement préparé. Par ailleurs, il faut garder en tête que l’entretien dispose généralement d’un coefficient plus important. Ainsi, un candidat moyen aux écrits, mais qui a su particulièrement convaincre le jury à cette épreuve orale pourra faire perdre la place à un bon candidat à l’écrit qui n’est pas fort persuasif à l’entretien de personnalité.

Pour réussir cette étape, il faut une préparation soignée pour pouvoir se distinguer du lot le moment venu. Toutefois, il n’est pas question d’essayer de ressembler à un élève modèle imaginaire, mieux vaut affirmer ses particularités par ses expériences personnelles, son vécu, ses centres d’intérêt… Avec les questions de l’entretien de personnalité, le jury est déjà habitué aux réponses stéréotypées « propres et lisses » se conformant aux standards. Autrement dit, ici les écoles ne cherchent pas à connaître la bonne réponse ni entendre les mêmes réponses que se partagent des milliers de candidats. Cela ne veut pas non plus dire que le candidat devra se mettre en avant en rabaissant les autres. Pour faire simple, dans un entretien de personnalité, authenticité, humilité et sens des réalités sont souvent les qualités les plus appréciées.

Le déroulement des entretiens de personnalité est souvent le même, quelle que soit l’école. Le candidat est seul face à un groupe de deux ou trois personnes. Il peut s’agir de professeurs, administratifs ou diplômés. Pour une grande majorité des écoles, l’entretien de motivation et l’oral d’anglais sont souvent incontournables. Parfois, un entretien collectif ou un entretien d’argumentation peut avoir lieu.

Il n’y a pas de secret, il faut juste bien se préparer aux questions de l’entretien de personnalité !

Pour toutes ces raisons citées et bien d’autres encore, nombreux sont ceux qui stressent, rien qu’à l’idée de devoir tenir tête aux jurys lors de l’entretien en école de commerce. Mais cela peut arriver à tout le monde, même ceux qui ont déjà passé des vingtaines d’entretiens de toutes connaissent à chaque fois ce sentiment ! Pour tout dire, les oraux en école de commerce peuvent être moins intimidants que tous les mythes qui tournent autour, et particulièrement lorsqu’on s’y est bien préparé. Il s’agit simplement alors d’apprivoiser et d’avoir pensé en avance aux éventuelles questions de l’entretien de personnalité. En domptant ces questions, le candidat sera en mesure de donner le meilleur de lui-même devant les membres du jury.

En premier lieu, le candidat doit manifester un intérêt pour l’école en se renseignant d’avance sur les programmes d’études, les matières enseignées ou les partenariats internationaux de l’école… Autrement, comment convaincre le jury que l’on veut intégrer leur établissement sans connaître ce que ce dernier peut nous offrir et permettre ? Les questions centrées sur l’intérêt du candidat et ses motivations pour l’école sont des plus classiques et incontournables. Les candidats qui ont pris soin de s’informer sur l’école partent toujours avec une longueur d’avance.

Préparer une introduction en incluant une présentation formelle est aussi un grand avantage. Puisque le jury cherche à cerner la personnalité du candidat à travers l’entretien, on peut ainsi lui tendre des perches, et mieux encore, on peut en quelque sorte orienter la conversation vers ce dont on souhaite parler.

Projet personnel et professionnel, ambition, hobbies… il faut tout savoir les mettre en avant, ce sont souvent ces éléments qui vont faire la différence. Par ailleurs, les questions de l’entretien de personnalité se référant aux qualités et défauts du candidat sont aussi des grands classiques. Mieux vaut donc s’y préparer, car si les candidats ont généralement peu de mal à se trouver des qualités, identifier ses défauts semble parfois plus compliqué. La majorité des candidats optent parfois à ce sujet pour un « défaut-qualité » du genre « je suis un peu trop perfectionniste » pour essayer de contourner la question. Mais pour faire mieux et faire preuve de maturité, l’idéal c’est de se pencher sur un vrai défaut, qu’on en a conscience, et qu’on fait tout notre possible pour le corriger.

Par ailleurs, les questions d’actualité sont également une manière pour un jury de tester l’ouverture au monde d’un candidat. Il faut faire attention aux nouvelles économiques, sociales, politiques ou internationales.

Enfin, il ne faut jamais oublier que, outre la tenue vestimentaire soignée et correcte, soigner sa communication non verbale pendant tout l’entretien en école de commerce est également très important pour l’image que l’on renvoie.