Pourquoi faire du sport en prépa ?

Beaucoup d’entre vous disent avoir arrêté le sport en entrant en prépa. Cela va de la simple activité sportive pour rester en forme à un sport en compétition et à haut niveau. En effet, lorsqu’on pense « prépa », on se dit que l’on n’a plus de temps à accorder à cette distraction qu’est le sport et qu’elle n’a que pour conséquence de nous faire perdre du temps, là où d’autres en gagnent et se concentrant à 100% sur leur travail.

 

Il est temps de vous mettre au sport !

Nous vous le disons haut et fort : n’arrêtez pas le sport en prépa ! Mieux encore, si vous ne faisiez pas de sport au lycée, c’est le moment de vous y mettre. Tant sur un niveau mental que physique, le sport vous fera du bien et vous permettra de mieux gérer la prépa. En effet, le sport, c’est avant tout un domaine dans lequel vous pouvez vous fixer des objectifs simples que vous pourrez réaliser sans difficultés. Après une journée passée dans une salle de classe à avoir écrit 10 pages en deux heures de cours, vous rentrez chez vous et vous fixez de faire un sujet d’annales de maths en entier et en 4 heures. Un objectif, pour la plupart, irréalisable et qui ne fera que vous démoralisez puisque vous ne pourrez pas l’atteindre. C’est donc plus contre-productif que réellement utile. A l’inverse, vous vous accordez une heure pour allez, disons, nager. Vous vous fixez de faire 1km à la nage. Cet objectif est facilement atteignable, et vous serez fier de vous-même pour avoir réussi à accomplir votre objectif sans trop de difficultés. C’est un sentiment qui n’est pas nécessairement fréquent en prépa et que l’on a besoin de ressentir malgré tout.

 

Le sport vous fait revenir à la réalité…

Mais le sport, ce n’est pas qu’une question d’objectifs à atteindre, c’est aussi un moment où vous réussissez à penser à autre chose que vos cours de la journée et à vos heures de travail qui vous attendent le soir. C’est un moment où vous vous retrouvez avec vous-même, un moment où le fait que vous ne connaissiez pas toutes les hypothèses du théorème de Rolle n’est pas grave et ne vous empêche pas d’avancer. Le sport, c’est avant tout un moment où l’on revient à la « vraie vie », la vie en dehors de la prépa où vous pouvez souffler et lâcher prise.

 

… et prépare votre corps au travail

Enfin, le sport, ce n’est pas que bénéfique sur le plan mental. Le sport a aussi un réel effet positif sur votre corps. En effet, lorsque vous pratiquez un sport, votre cerveau relâche des endorphines, morphine naturelle produite par le corps, qui se dispersent ensuite dans tout votre système nerveux pendant plusieurs heures. Quoi de mieux que de mettre son cerveau dans de bonnes conditions entre la fin d’une journée de cours et le début d’une soirée de révisions ? Un exemple concret est ici nécessaire : la journée de cours vient de se terminer, vous avez eu une khôlle qui s’est mal passée. Vous êtes démoralisé et dans un état d’esprit négatif. Une bonne séance de sport résoudra alors tous vos problèmes ! Cela vous permet de faire une coupure, de vous fixer des objectifs atteignables qui vont remettre votre cerveau dans de bonnes conditions, vous redonner confiance en vous et libérer des endorphines qui vont détendre tout votre corps. Dans ces conditions, « gâcher » une heure de travail afin de vous rendre plus efficace par la suite n’est pas vraiment une perte, mais bien un gain de temps et de productivité.

 

Pour conclure

Ainsi, que vous ayez décidé d’arrêter le sport en entrant en prépa, ou ne pensiez pas avoir le temps de commencer, sachez qu’une activité sportive ne peut qu’être bénéfique et vous mettre dans de meilleures conditions de travail. En prépa, vous avez réussi à surmonter toutes les excuses que l’on s’invente pour ne pas travailler, il est maintenant temps de contrôler et dépasser ces excuses pour vous mettre au sport ! Accordez-vous une ou deux séances de sport par semaine, vous en ressortirez détendu et prêt à vous attaquer aux derniers chapitres de cours que vous venez de commencer !

Elise Casado

J'ai intégré TBS après 2 ans de prépa ECS. J'ai à coeur de partager avec vous mon expérience "prépa" afin de vous aider à profiter à 100% de ces deux ou trois années inégalables de votre vie !

Vous pourriez aussi aimer
Vous pourriez aussi aimer :
Aujourd'hui, dixième passage en revue d'annales du concours BCE et ECRICOME en géopolitique, avec le sujet ESSEC 2018 traitant de…