Fiche récap : La puissance américaine depuis 1991

  • Chute du bloc soviétique consacre l’hégémonie américaine
  • 1ère puissance économique mondiale : personne ne peut se passer d’eux
  • 1ère puissance agricole et 1ère Zone Economique Exclusive (ZEE)
  • Puissance : « Capacité d’un acteur à imposer sa volonté » (R. Aron)

Les Etats-Unis : leader d’un monde unipolaire

Un pays solidement ancré dans la diplomatie

  • New-York abrite le siège des Nations Unies depuis 1945. Les Etats-Unis sont membres permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU aux côtés de la Chine, la Russie, le Royaume-Uni et la France.
  • New-York est la principale place financière mondiale où sont implantés les deux plus grandes bourses mondiales : Le NYSE (Wall Street) et le NASDAQ.
  • Washington accueille les locaux du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale (BIRD)
  • A la tête de l’OTAN
  • Membre de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et de l’Accord Etats-Unis-Mexique-Canada (AEUMC), vaste zone de libre-échange nord-américaine

 

Les Etats-Unis deviennent les gendarmes du monde

1991 : Intervention au Koweït contre l’Irak de Saddam Hussein

1992 : Intervention en Somalie, opération Restore Hope

1993 : Accords d’Oslo entre Israël et l’Organisation de Libération de la Palestine sous l’égide des Etats-Unis

1994 : Intervention en Bosnie-Herzégovine et accords de Dayton en 1995

2001 : Intervention en Afghanistan suite aux attentats du 11/09 ; retrait en 2021

2003 : Intervention en Irak pour instaurer la démocratie ; retrait en 2011

 

Un équilibre hard/soft power (J.Nye)

Hard power :

  • 1ère puissance militaire mondiale. Leur puissance est complète (terre, mer, air, espace)
  • 1996 : la loi Helms-Burton renforce l’embargo sur Cuba
  • Opérations tournées vers le Moyen-Orient de George H. Bush à George W. Bush
  • Obama : pivot vers l’Asie et notamment la Chine
  • Trump : durcissement des relations sino-américaines et fort soutien à Israël = les Etats-Unis sont incontournables dans la région du Golfe


Soft power :

  • 2ème pays touristique
  • Diffusion de l’American Dream par le cinéma
  • Flux migratoires importants dont main d’œuvre qualifiée
  • Centres de recherche importants (Silicon Valley), siège des plus grandes firmes internationales
  • Covid : les Etats-Unis irriguent le monde en vaccins (Pfizer et Moderna)

CONCLUSION : Personne ne peut se passer des Etats-Unis

 

Un pays aux multiples forces et faiblesses

Une alternance politique

  • George Herbert Bush (1989-1993) : républicain
  • Bill Clinton (1993-2001) : démocrate
  • George Walker Bush (2001-2009) : républicain
  • Barack Obama (2009-2017) : démocrate
  • Donald Trump (2017-2021) : républicain
  • Joe Biden (depuis 2021) : démocrate

Malgré ces alternances, la politique extérieure est la même : l’isolationnisme. Les Etats-Unis interviennent uniquement pour la sauvegarde de leurs intérêts (Irak 1991). La question de la frontière mexicaine est aussi centrale : le durcissement de la politique arrive en 2006 avec la construction d’un mur, politique continuée par Obama et Trump.

 

Des choix économiques importants

  • Création d’une zone de libre-échange avec le Canada et le Mexique : l’ALENA (1992) puis l’AEUMC (2018)
  • George H. Bush est tourné vers les relations internationales, Clinton vers l’économie : il réindustrialise le pays grâce au pivot vers les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC).
    Résultat : 3% de chômage, d’inflation et de croissance économique
  • L’intervention au Moyen-Orient s’explique aussi par la volonté de sécuriser les approvisionnements en énergie
  • Obama est le président de la révolution du gaz de schiste et du pivot vers l’Asie
  • Trump prône l’unilatéralisme : Retrait des accords Transpacifique, des accords de Paris sur le climat (les Etats-Unis sont les 2ème plus gros émetteurs de gaz à effet de serre) et des négociations du traité Transatlantique. Les industries sont rapatriées sur le sol américain et les produits chinois sont fortement taxés.

 

Des faiblesses américaines ?

  • L’économie américaine souffre de la Guerre froide : forte dette publique, désindustrialisation, 75% des entreprises licencient donc augmentation du chômage et baisse de la demande
  • 1991 : déficit commercial de 9 Mds $
  • 1997 : les inégalités sociales persistent malgré l’excédent commercial
  • La consommation se fait à crédit depuis l’Asie : le pays est financé par des acteurs plus pauvres que lui, la croissance est construite sur la dette. La dette dépasse 100% du PIB.
  • Le repli sur soi peut être analysé comme une faiblesse.
  • La population américaine vieillit, la démographie est soutenue par l’immigration
  • Les Etats-Unis sont fragilisés par la crise des subprimes dont ils en sont l’épicentre

 

Une puissance contestée de l’extérieur

Le temps des défaites américaines

  • En Irak : les Etats-Unis sont encore piégés dans l’illusion de la GF. Les interventions de 1991 et 2003 ont coûté 3000 Mds $.
  • En Afghanistan : En 2001, les attentats islamistes remettent en cause l’hégémonie américaine. En 2021, les Etats-Unis perdent face aux Talibans après 20 années d’intervention : elle est vécue comme une honte semblable à celle subie au Vietnam en 1975.

 

La Chine : le challenger

  • La Chine est le concurrent des Etats-Unis au XXIème siècle = nouvelle Guerre froide ?
  • L’Indopacifique devient une région stratégique où les Etats-Unis tentent de contenir l’influence chinoise. Les Etats-Unis multiplient les partenariats stratégiques : le QUAD
  • La pandémie de Covid-19 révèle un monde sino-centré
  • La conquête de l’espace est relancée (lancement d’Artemis 1)
  • La guerre en Ukraine : Les Etats-Unis ne peuvent pas se passer militairement de l’Allemagne et de la France et organisent des sommets avec la Chine, proche de la Russie = fin d’un monde unipolaire

 

Lire plus : Pourquoi la suprématie américaine est-elle aujourd’hui remise en cause ?

Vous pourriez aussi aimer