Comment réussir ses concours en HGG ?

L’épreuve d’HGG demande de multiples compétences afin d’être réussie aux concours : c’est l’une des épreuves les plus redoutées par les élèves. Effectivement, que ce soit par la rédaction, la masse de connaissances à mobiliser, la qualité de la langue ou encore des références mobilisées, l’HGG demande un travail conséquent et efficace, auquel aucun élève ne saurait déroger, tant les coefficients de la matière sont importants.
Cet article se penche sur les manières de travailler efficacement l’HGG, pour un résultat optimisé. Le but ? Arriver serein face à sa copie de concours.

 

Revenir aux bases

La base d’une copie d’histoire géopolitique repose avant tout sur la qualité des connaissances qui y sont apportées. En ce sens, il est essentiel, non seulement de mobiliser des connaissances pertinentes, mais aussi de mobiliser des connaissances qui vous différencient des autres : les concours sont un lieu de distinction. Alors comment faire ? Ne tombez pas dans le piège de la facilité : l’HGG se travaille en dehors du cours. Si les manuels Nathan sont, bien entendu, parmi les plus complets, ils restent relativement généraux, sans réellement vous donner de connaissances spécifiques. Premier conseil : fouillez l’actualité, la presse et faites des études de cas sur des concepts importants (Land Grabbing par ex.).
Alors comment exactement creuser la presse, l’actualité et établir des études de cas ? En connaissant de bonnes sources. Notons en plus des sources traditionnelles : World Finance, Bloomberg (articles en anglais très détaillés et chiffrés), Diplomatie (rapports complets sur des situations précises), Questions Internationales. Pour nos amis qui ont une mémoire visuelle, retenez Visual Capitalist, qui vous fournira de nombreuses infographies très utiles. Ainsi convient-il de ficher ces actualités régulièrement, ou au moins de les lire, pour non seulement être au fait de l’actualité mais aussi de pouvoir borner, qualifier des phénomènes précis.
Comment alors utiliser ces nouvelles ressources ? Il faut d’abord les mettre en valeur intelligemment ! Si votre copie est légère en noms d’auteurs, n’hésitez pas à souligner les noms d’articles ou au moins le nom des journaux dont ils sont issus, afin de donner du poids à votre copie. D’ailleurs, n’allez pas simplement matraquer vos statistiques et vos chiffres sur votre copie, sous peine d’« assommer » le correcteur. Les chiffres, lieux permettent de conforter un argument et de montrer que vous ne parlez pas en l’air. Par exemple, ne dites pas : « Le détroit du Tana au Kenya, accaparé par des entreprises canadiennes et européennes, voit 25 000 de ses habitants jetés hors de leurs terres. C’est le Land Grabbing. » mais plutôt « L’influence étrangère en Afrique est aussi marquée par le Land Grabbing. L’exemple du détroit du Tana au Kenya, accaparé par des entreprises canadiennes et européennes, et qui voit 25 000 de ses habitants jetés hors de leurs terres, est caractéristique de…. ». Appuyez une assertion plutôt que de fonder cette dernière sur un tas de chiffres.

LIRE PLUS : Une habitude quotidienne qui m’a fait progresser en géopolitique

 

Gérez votre temps intelligemment

L’HGG est une matière des plus chronophages et sans méthode il est facile de s’y perdre. Il faut donc établir une méthode, faire des choix stratégiques sur la manière de travailler cette matière. Le premier conseil offert est celui de la modération : ne fichez que ce que vous vous savez capable de retenir. Par-là, entendons que ficher un rapport de la CEPALC de 400 pages pour les concours peut être utile, mais en ficher 5 est délétère. Il faut allouer son temps : ne fichez que ce qui vaut la peine d’être fiché (articles chiffrés, bourrés d’exemples), reléguez les grandes tendances au cours et aux manuels. Aussi me semble-t-il inutile de ficher les manuels Nathan et autres, tant ils sont denses, préférez la relecture, armé d’un stabilo.
Vous l’aurez compris : le temps est une ressource clé. Ainsi, si vous le pouvez préférez travailler en groupes, afin de ficher plus, plus rapidement. En outre, cela vous ménagera plus de temps pour les révisions puisque vous finirez vos fiches plus vite en groupe. Pour un travail de groupe efficace, préférez l’utilisation de l’ordinateur, quitte à imprimer les fichages après coup : en plus de rendre les fichages accessibles à tous les membres du groupe, cela vous sera plus pratique que de traîner une masse colossale de fiches.
Un dernier conseil pour optimiser votre temps serait de relire vos fiches numériques ou papier afin d’en surligner les éléments essentiels. La relecture des fiches interviendra à un moment ou à un autre et gagner du temps sur cette phase est toujours une bonne chose. N’hésitez pas à instituer un code couleur (e.g. : lieu / date / très important). Sur une toute autre note, entraînez-vous, lisez une méthodologie solide au sujet de la carte : épreuve souvent négligée par les élèves, elle occasionne des pertes de temps importantes, ainsi qu’un stress injustifié. Prenez de l’avance dès maintenant : une méthodologie solide vous amènera loin et vite.

LIRE PLUS: Concours 2023 : Le kit pour réussir la géopolitique

 

Revenez à votre expertise

Il convient, dans votre copie, de vous montrer sous le meilleur jour possible : Fourbissez une argumentation solide, claire, dans un registre courant, un style élégant. Cela est atteignable ! Quelques conseils : ne tombez pas dans le piège de la phrase kilométrique, préférez des phrases simples, concises. De même, ajoutez des connecteurs logiques, ajoutez un vocabulaire précis, évitez le « on », qui, général et souvent barbare, fait perdre à votre propos sa substance. En ce sens, lisez les rapports de jury : en évitant les erreurs trop communes, vous gagnez déjà certainement des points et donc des places.
Ensuite convainquez-vous de votre compétence : vous avez été entraînés à ces exercices, vous savez faire ! La copie d’HGG est discriminante en ce qu’elle éliminera les candidats inaptes à la nuance ou encore la perspective. En plus de l’exigence de simplicité, montrez que vous saisissez tous les aspects du sujet, que vous les traitez au moins en surface et surtout que vous les élaborez : les notions sont à travailler dans la copie et ne doivent en aucun cas rester vierges de tout apport de votre part. Aussi, affirmez votre position : on attend d’un élève de prépa qu’il sache argumenter ; alors comment peut-on évaluer cet élève s’il n’argumente rien ? Attention au piège du manichéisme, de la sur-simplification ou encore de la vulgarisation à outrance. Il vous faut peser du pour et du contre afin de montrer de la nuance (certaines positions sont malgré tout intenables).
Enfin, rappelez-vous de la définition de la géopolitique : une étude des rapports de forces sur une zone donnée. Deux questions sont donc toujours essentielles à rappeler tout au long de votre copie : « Quels acteurs la lutte politique implique-t-elle ? » et « De quelle zone traite-t-on et quels effets la lutte a-t-elle sur ladite zone ? ». Un exemple bien creusé en amont peut donc se révéler d’une valeur inestimable alors qu’il faudrait répondre à ces questions sur une copie de concours…

Avec ce guide, vous voici prêts à vous préparer aux concours. En espérant vous avoir fourni des conseils utiles, il reste à vous souhaiter bonne chance et bon travail !!

Vous pourriez aussi aimer