5 habitudes qui changent la vie en prépa

Parfois, de simples petits gestes peuvent faire une différence quand on étudie en classe préparatoire : régularité dans les fiches, carnet d’erreurs, planning de travail, sommeil ou encore routine réconfortante, découvrez dans cet article les 5 bonnes habitudes qui changent la vie quand on est en prépa !

 

Lire plus : 5 astuces naturelles pour prendre soin de sa santé mentale en prépa

 

Ficher ses cours au fur et à mesure

Ficher ses cours n’est certes pas ce que les étudiants préfèrent : entre trier les informations, synthétiser le contenu et trouver des effets visuels, l’exercice n’est pas si simple et prend souvent du temps. Et pourtant, en adoptant le bon réflexe de ficher ses nouveaux cours de la journée chaque soir, cela n’est pas si chronophage : vous aurez juste à y passer trente minutes chaque jour au lieu de 10 ou 15 heures consécutives par mois. Cela fait une réelle différence : non seulement ficher ses cours régulièrement rend la tâche beaucoup plus digeste, mais en plus cela permet d’être constamment à jour dans ses leçons et de les assimiler plus facilement.

 

Lire plus : Tous les avantages à ficher ses cours

 

Tenir un « carnet d’erreurs »

Il s’agit d’une astuce très utile : le fameux « carnet d’erreurs ». Le carnet d’erreurs, c’est un carnet que vous organisez matière par matière ; pour chaque discipline, vous pouvez répertorier vos erreurs relevées par vous-mêmes ou par vos professeurs au cours des devoirs surveillés ou encore des khôlles, et les organiser dans différentes catégories (« orthographe », « méthodologie », « présentation », etc.). Tenu assidument, ce carnet peut faire une réelle différence au cours de votre année : en vous permettant de visualiser vos différentes erreurs de manière organisée, vous pouvez vous fixer de nouveaux objectifs pour le prochain DS ou la prochaine khôlle. De cette manière, vous devriez progresser très régulièrement tout au long de l’année !

 

Faire un planning de travail hebdomadaire

Si vous ne le faîtes pas déjà, alors élaborer un planning de travail hebdomadaire va sans aucun doute vous changer la vie ! Avoir une vague idée de ce que vous avez à faire n’est pas suffisant : en effet, entre les DS, les DM, les khôlles ou encore le concours blanc, vous pouvez vite vous retrouver noyé sous le travail qui s’accumule. Dès lors, pour être absolument certain d’avoir le temps de tout faire et de tout concilier avant votre prochain DS ou votre prochaine khôlle, il est absolument primordial de mettre en place une organisation digne de ce nom. Le plus judicieux reste donc d’opter pour un planning hebdomadaire, à ajuster au fur et à mesure (selon si vous êtes plus rapides ou plus lents que ce que vous aviez initialement prévus), qui vous offre une vue panoramique sur les différentes échéances de la semaine. Si vous n’êtes pas un adepte du planning papier ou de l’agenda, vous pouvez opter pour des outils en ligne comme Notion.

 

Dormir au moins huit heures par nuit

Vous le savez déjà…mais le faîtes-vous ? Toute la difficulté consiste à se forcer à aller dormir même lorsqu’il nous reste du travail à faire. Parfois, il vaut mieux continuer après une bonne nuit de sommeil, lorsque vous êtes frais et disponible. Tentez ce petit exercice : essayez de vous coucher à une heure raisonnable et régulière pendant au moins semaine (comme 23h par exemple) ; petit à petit, votre corps devrait s’y habituer et vous réclamer du sommeil lorsque cette heure approche. Par ailleurs, si vous êtes efficaces dans votre travail, vous coucher à 23 heures vous laisse largement le temps de continuer vos révisions après le dîner. Vous l’aurez compris : tout est question d’organisation !

 

Lire plus : 5 astuces naturelles pour avoir de l’énergie en hiver

 

Avoir une routine réconfortante

L’astuce consiste à vous créer une petite routine que vous prenez plaisir à faire et qui vous redonne de la motivation pour faire vos tâches quotidiennes. Elle est à créer sur-mesure, en fonction de ce que vous aimez et de ce qui vous fait plaisir : cela peut être, par exemple, une demi-heure de pause après les cours pour prendre une boisson chaude, seul ou avec un ami ; ou encore, bouquiner quelques minutes avant de vous remettre au travail ou avant de dormir, ou pourquoi pas faire une petite marche revigorante dehors. Vous l’aurez compris : l’essentiel est de prendre un petit moment, chaque jour, pour faire quelque chose qui vous apporte réellement du réconfort.

 

Vous pourriez aussi aimer