Comment réussir ses débuts en prépa ECG ?

Vous rentrez en prépa ECG ? Le début de prépa est un moment aussi important que stressant : il est primordial de ne pas prendre de retard et de tout de suite être efficace dans son travail, alors même que l’on entre dans un univers nouveau où la part d’inconnu est très grande. Mais pas d’inquiétude à avoir : on vous explique ici comment réaliser les meilleurs débuts possibles dans cette aventure longue de deux (ou trois) ans.

 

Être motivé et actif

Cela pourrait paraître évident, mais être acteur de sa scolarité joue un grand rôle dans la réussite en prépa. Vous prendrez de l’avance sur vos camarades si vous êtes actifs en classe : participation, prise de note efficace, écoute attentive et surtout reprise de ce qui a pu être fait en cours une fois la journée terminée. Rien ne doit être laissé au hasard : il est important de ne pas laisser des points de flou autour de votre cours, des choses qui ne sont pas claires pour vous, avant la reprise du cours du lendemain : vous risquez de vous perdre et de rentrer dans un cercle vicieux. Pour cela, il faut donc être motivé : certaines de vos soirées de révision s’éterniseront peut-être, mais vous ne pouvez pas vous permettre de prendre du retard sur des notions clés.

 

Être organisé et efficace

Evidemment, il va de soi que pour ne pas prendre de retard, il vaut mieux travailler de la bonne façon. Pour cela, il faut mettre en place une vraie organisation de travail, basée sur plusieurs points.

On vous conseille premièrement de ne pas être diverti par un élément extérieur quand vous révisez : éteignez-moi ce téléphone, être à moitié en période de mi repos mi travail, c’est le meilleur moyen pour passer une soirée où l’on ne s’est ni reposé ni amélioré. 

Il faut ensuite accorder à chaque matière un volume horaire cohérent. Ainsi, on vous conseille de beaucoup travailler votre cours de maths (approfondies ou appliquées) en priorité, et chaque soir. Les maths sont une matière qui fait de grosses différences au concours, pour laquelle il y a relativement peu de surprises. La première étape est donc de bien maîtriser les bases : le cours, puis petit à petit les méthodes classiques. On vous conseille également de travailler vos cours de géopo / ESH régulièrement ainsi que de faire un petit peu de travail sur vos LV chaque soir : civilisation, vocabulaire, grammaire, podcast voire séries, tout peut être bon à prendre. En revanche, c’est sur le volume horaire de CG qu’il ne faut pas se méprendre : la CG se joue surtout en deuxième année, après l’annonce du thème. L’objectif en première année n’est donc pas de maîtriser un maximum de références, qui seront in fine souvent inutiles (démocratie, naissance des sciences, théâtre grec…) mais de se concentrer sur la méthodologie : à la fin de l’année, il est important que vous connaissiez les points nécessaires pour réaliser une bonne dissertation et une bonne synthèse : focalisez vous sur ces points là, que ce soit en cours ou chez vous.

 

Livres et ressources externes

Une erreur commune des étudiants consiste à se perdre dans l’achat compulsif de différentes ressources. Or, un manuel très utile quand il est utilisé à bon escient, mais en utiliser trop peut aussi vous perdre dans vos révisions. Ainsi, on vous conseille dans un premier temps de limiter au maximum l’achat de livres et de cibler en priorité vos besoins personnels. Beaucoup d’élèves ont chez eux des piles de livres qu’ils n’ont que très peu consultés, ce qui ne sert… à rien. Une fois vos besoins identifiés, limitez-vous à un manuel par matière et qui correspond à vos besoins. On peut vous conseiller le Dunod J’intègre en maths, l’Optimum de F.Grenèche en anglais ou encore les vidéos méthodologiques de Romain Treffel en CG sur YouTube. Mais encore une fois, une étape importante consiste à apprendre à se connaître soi-même : petit à petit vous ciblerez mieux vos besoins, ce qui influera sur toute votre manière de travailler.

 

Reprendre ses erreurs

C’est une des clés pour progresser rapidement : travailler sur les défauts qui nous sont propres. Travailler en profondeur sur les points mal maîtrisés après chaque DS, refaites les exercices que vous n’avez pas réussi, travailler les corrections et comparez les à ce que vous avez produit, notez les conseils de vos professeurs… le travail sur soi est l’un des plus efficace pour progresser rapidement, on ne peut que vous encourager à travailler sur vous.

 

Ne pas culpabiliser 

La prépa, c’est beaucoup de travail. Mais qui dit beaucoup de travail dit périodes de repos obligatoires. Il ne faut pas avoir peur des périodes de repos, elles sont essentielles. Pourtant la culpabilité est un sentiment qui revient souvent chez de nombreux préparationnaires « je ne travaille pas assez, d’autres sont en train de me passer devant… » : il n’y a pas de honte à programmer un temps de repos, à regarder une série, à faire du sport si c’est ce dont on pense avoir besoin. Ne culpabilisez pas, c’est normal et même vivement conseillé d’avoir du temps pour soi.

On espère que cette liste non exhaustive de conseils pour éviter les erreurs classiques du début de prépa vous aura été utile.. Et n’oubliez pas : travaillez du mieux que vous pouvez, mais apprenez surtout à vous connaître pour être le plus efficace possible. On vous souhaite bon courage pour la suite : tout va bien se passer !

Vous pourriez aussi aimer