Les conseils de la première intégrée à GEM pour avoir 20/20 aux oraux

Tour de France, révisions des langues, préparation des entretiens spécifiques… Tous les conseils de Carolina pour exceller et obtenir la note maximale aux épreuves orales !

 

Pour savoir comment finir 1er au concours de GEM avec une moyenne de 15,83/20 : cliquez ici 

 

Comment as-tu réagi le jour des résultats d’admissibilité ?

J’étais partie toute la journée pour ne pas regarder les résultats au compte goute. Le soir, je regarde mon téléphone et je vois un SMS de GEM qui m’annonce que je suis admissible. Je regarde les autres écoles également. Le soir même j’étais un peu déçue car j’ai manqué l’EDHEC et l’EM à quelques centièmes de point près, mais le lendemain ça allait déjà mieux et je me concentrais sur mes oraux à venir.

 

Le Tour de France : c’est comment ?

C’est beaucoup d’organisation, de réservations de trains, trouver un sens logique dans nos déplacements mais j’en garde un super souvenir ! Au-delà des épreuves orales qui ne durent pas si longtemps finalement, on visite plusieurs villes et on fait des rencontres.

 

Raconte-nous une journée type dans une école pendant les oraux ?

On est convoqué assez tôt le matin pour faire une sorte de check-in, on s’enregistre puis on nous donne nos temps de passages. La journée est assez longue et on a souvent pas mal de temps entre l’entretien et les langues pour faire des activités proposées avec les autres admissibles et admisseurs. On peut également visiter l’école, parler avec les admisseurs de leurs assos, de la ville, de leurs parcours etc.

 

Comment se préparer aux épreuves spécifiques de chaque école (entretien inversée, questionnaire, cv projectif…) ?

Il faut faire au moins un entrainement pour chaque école, c’est-à-dire se mettre dans la situation demandée : préparer un questionnaire à l’avance, son CV projectif, ou interviewer un ami sous forme de jeu de rôle pour l’entretien inversé.

 

L’entretien de GEM se déroule en 3 étapes… Tes conseils pour réussir chacune d’entre elles ?

  • Exposé (Etape 1 – 5min) : trouvez un sujet original, quelque chose qui vous ressemble, qui lie projet pro, personnalité et géopolitique/économie. Le jury va rebondir sur cet exposé pendant l’entretien et il faut être capable de justifier son choix sans dire que c’était simplement un sujet étudié en cours.

 

  • Entretien inversée (Etape 2 – 10 min) : le but est d’interviewer une personne du jury, parfois ils peuvent mettre en place un jeu rôle où un des deux joue au « méchant » pour nous déstabiliser. Si on se sent suffisamment à l’aise, une bonne stratégie peut être de prendre celui qui nous paraît le plus austère pour se confronter à la difficulté et marquer des points. Il faut garder en tête que c’est un échange humain, que l’on s’intéresse à une personne, à sa vie, son travail etc. Il faudra ensuite faire un résumé de manière hiérarchisée avec un vrai fil conducteur pendant une minute. Vous pouvez ainsi prendre des notes durant l’entretien.

 

Lire plus : Comment réussir l’entretien inversée et avoir 20/20 à GEM ? 

 

  • Entretien classique (Etape 3 – 15min) : se présenter brièvement pour ensuite laisser place à l’échange. L’objectif est que la discussion soit naturelle, que ce soit un échange intéressé et intéressant. La moindre question posée est une opportunité pour faire passer un message, pour se vendre, pour se mettre en avant, quitte à ensuite rebondir soi-même sur sa propre réponse et ajouter des informations complémentaires. Il faut trouver un équilibre entre parler en étant proactif et laisser de la place au jury pour qu’il puisse aussi faire des remarques et partager ses interpellations.

Selon toi, qu’est-ce qui a fait la différence pour que tu puisses avoir 20/20 à l’entretien de GEM ?

Je pense que mon sujet d’exposé était assez original, j’avais choisi la « géopolitique de l’art » ce qui se liait bien à ma personnalité, à mon projet pro et à ce que l’école pouvait m’apporter. Même si aujourd’hui mes plans d’orientation ont changé, je reste convaincue que pour le jour de l’oral il faut avoir un projet solide, que l’on maîtrise, savoir de quoi l’on parle pour convaincre le jury que notre place est ici. Je pense aussi qu’il faut être confiant et sûr de soi tout en jouant la carte de l’authenticité et de la simplicité. Il faut réussir à se vendre mais de façon assez naturelle et élégante.

  

Quelles sont les erreurs à absolument éviter en entretien ?

Je dirais qu’il ne faut pas rester muet face à une question, si bien qu’elle puisse être déstabilisante, il faut répondre, en reformulant, en contournant le problème sans perdre ses moyens. Rester clément et respectueux avec le jury aussi, bien entendu. Il ne faut pas non plus se montrer fuyant, vous regardez le jury droit dans les yeux et vous souriez pour lui montrer que vous êtes à l’aise.

 

Les oraux, ce sont aussi des épreuves de langues, comment bien les préparer pendant la période ?

La préparation se fait certes via l’expression orale en parlant dans la langue étudiée mais aussi via l’écoute. Écoutez des podcasts (« The Daily » du New York Times par exemple), la radio, ou regardez même des séries en VO pour sensibiliser votre oreille. Vous aurez certainement plusieurs colles d’entrainement avec vos professeurs mais vous pouvez toujours vous imprimer des articles en plus pour les faire entre vous.

 

Sur quels types de sujets, pouvons-nous tomber lors des oraux de langues ?

Tout et n’importe quoi. Il ne faut pas réviser un sujet en particulier mais se concentrer sur l’actualité en général. Lisez la presse internationale, anglo-saxonne et du pays de votre LV2, soyez curieux des nouveautés, que ce soient des innovations, des découvertes, des sommets diplomatiques, des évènements sportifs, des procès en cours et bien plus encore.

 

Le conseil pour faire la différence ?

Il me semble que pour être la meilleure version de soi-même il faut rester fidèle à ses valeurs, ne pas jouer de rôle, rester authentique et vrai.

 

Le mot de la fin pour motiver les prépas dans cette dernière ligne droite ?

Le plus dur est passé, il vous reste désormais la meilleure partie alors profitez de ce dernier mois de prépa !

Dorian Zerroudi

Rédacteur chez Mister Prépa, j'ai à coeur d'accompagner un maximum d'étudiants vers la réussite !

Vous pourriez aussi aimer