Exceller durant l’entretien inversé de GEM !

Nous sommes allés à la rencontre d’étudiants ayant obtenu entre 18 et 20 aux oraux de GEM afin de récolter leurs meilleurs conseils pour réussir l’exercice original de l’entretien inversé. Après avoir lu cet article, cette épreuve n’aura plus aucun secret pour vous et vous aurez toutes les cartes en main pour exceller le jour-J. Merci à Alexandre, Paola, Benjamin, Alpha et Dorian pour leurs précieux témoignages (respectivement 19.5 – 18 – 20 – 20 – 20)

 

Comment se déroule l’entretien de GEM en 2021 ?

Pour avoir toutes les informations concernant les épreuves orales de GEM en 2021, nous avons réalisé un article dédié qui explique tout cela très en détails ! Cliquez ici pour découvrir l’article !

 

Le déroulé de l’entretien inversé

L’entretien de personnalité se déroule en 2 parties.

  • Partie 1 : Les jurys (qui sont au nombre de 2 ou 3) se présentent rapidement à tour de rôle. Prenez des notes au brouillon car vous devrez ensuite choisir celui que vous voulez interroger et procéder à une interview de 9 minutes.
  • Partie 2 : 1 minute de synthèse – Bilan de l’échange, prise de recul à partir des notes et de tout ce qui s’est dit durant l’échange.

 

Comment se préparer à cette épreuve ?

Paola : « Je pense vraiment qu’il faut s’entraîner montre en main avec son entourage. Par exemple pourquoi pas avec des amis de vos parents s’ils ont des postes qui vous intéressent dans une grosse boîte -ou pas-. Vous pouvez leur envoyer un message en demandant s’ils seraient d’accord pour s’appeler ou se rencontrer afin de simuler un entretien. Ensuite le plus important à mon sens c’est d’apprendre à rebondir à leurs réponses. Vous pouvez vous entraîner à poser des questions en entonnoir et structurées. Par exemple sur le passé, puis sur le présent et enfin sur le futur ».

Alexandre : « Il faut s’entraîner à le faire une ou deux fois maximum. Si vous êtes trop préparés, vous perdrez tout votre naturel et vous ne laisserez aucune place à la spontanéité. Ce serait dommage car le jury le ressentira. »

 

Lire plus : Pour les oraux, GEM s’adapte à toutes les situations ! 

 

Aurais-tu des exemples concrets de questions structurées à poser ?

Paola : « Par exemple sur le passé : qu’est-ce que vous avez fait jusqu’ici ? (qu’est-ce qui vous a amené à ce poste ?), puis sur le présent : qu’est-ce que vous faites actuellement ? quels sont vos facteurs de motivation ? Et enfin sur le futur :  Comment voyez-vous l’avenir du métier ? Le fait de procéder ainsi vous permettra de synthétiser très facilement le parcours à la fin de l’oral. Également si vous connaissez un peu le secteur d’activité de la personne, saisissez l’opportunité de placer 2-3 éléments qui montrent que vous savez de quoi la personne parle, ça peut vraiment être un critère différenciant ! »

 

Qu’est-ce que les jurys cherchent à évaluer en priorité avec cette épreuve ?

Alpha : « On teste votre capacité d’écoute active. C’est une compétence fondamentale pour des futurs commerciaux car vous aurez toujours besoin d’être à l’écoute de vos clients pour comprendre leurs besoins et interagir avec eux. »

Dorian : « On teste votre capacité analytique, c’est-à-dire que vous savez extraire les éléments essentiels évoqués par le jury pour rebondir dessus et poser de bonnes questions. Vous êtes notés sur comment vous posez et comment vous structurez vos questions et sur votre capacité à créer un échange qui soit logique et cohérent car vous rebondissez à chaque fois sur ce qui s’est dit. »

Paola : « Ce que GEM évalue au cours de cet entretien, c’est principalement la curiosité, l’écoute active, la cohérence et l’esprit de synthèse des candidats. Curiosité pour le poste et le parcours de la personne à qui l’on s’adresse, l’écoute active est essentielle pour tester votre capacité à traiter des informations et à rebondir dessus, la cohérence de ses propos se ressent dans l’enchaînement logique des questions que pose le candidat, l’esprit de synthèse lors du récap final d’une minute à la fin ».

 

Comment gérer le jour-J devant le jury ?

Paola : « Lors des présentations des trois jurys, soyez extrêmement attentifs et identifiez lequel d’entre eux a le parcours/ la profession qui vous plaît ou avec qui vous avez le plus de centres d’intérêts communs. Ce sera ainsi beaucoup plus facile de leur poser des questions et de mener l’entretien. Vous serez sincèrement curieux d’en savoir plus. »

Benjamin : « J’ai choisi le jury qui était le plus avenant, qui semblait le plus ouvert à l’échange car c’est celui qui me donnait le plus envie de s’intéresser à son parcours. L’autre jury était assez froid, c’est sûrement voulu et c’est souvent le cas, mais en entretien ça peut mettre le candidat mal à l’aise.

Paola : « Même si vous choisissez le jury qui est plus froid, qui semble indifférent car son parcours vous intéresse plus, ne vous laissez pas déstabiliser. Les jurys restent très bienveillants et j’ai déjà vu des candidats obtenir des notes brillantes alors que le jury s’était montré glacial voire agacé. »

Dorian : « L’astuce c’est de toujours prendre quelques secondes de réflexion – après que le jury a parlé- avant de poser une nouvelle question. Ça prouve que vous avez une bonne capacité analytique, que vous savez extraire les informations importantes pour rebondir sur ce que le jury vous a dit, que vous vous adaptez à votre interlocuteur. Il faut vraiment exploiter au maximum chaque thématique avant de passer à autre chose et ne pas passer d’un thème à l’autre sans lien logique entre les questions».

Alexandre : « Même si à un moment la conversation s’essouffle un peu et que vous sentez que vous êtes à court d’idées car vous avez déjà exploité au maximum une thématique, vous pouvez toujours rebondir et essayer d’aller plus loin dans les réponses. Faire des liens entre les questions et les domaines peut vous aider ! Lors de mon entretien, on avait beaucoup parlé du sport (en l’occurrence le golf à très haut niveau) et aussi de son parcours professionnel car il avait monté une entreprise. Je n’avais plus grand-chose à dire car on avait déjà développé ces deux sujets mais j’ai rebondi en lui demandant de faire un lien entre ces deux activités dans sa vie et ça a véritablement relancé l’échange. Par exemple on peut dire « Vous avez joué à haut niveau donc vous êtes sûrement un compétiteur, comment est-ce que votre goût du challenge vous a permis de progresser dans votre vie d’entrepreneur ?

 

Comment faire le résumé final (1 min) ?

Paola : « Soyez synthétiques : lors de la dernière minute, on ne vous demande pas de résumer tout ce qui s’est dit mais plutôt prendre du recul sur le parcours de la personne et faire part de ce que vous avez compris à la suite de l’échange.

Benjamin : « Il faut montrer qu’on a cerné au mieux la personnalité de la personne interviewée. On examine votre capacité à aller à l’essentiel et à résumer un propos long, car c’est ce qu’on attendra de vous en entreprise »

Dorian : « Ce qui est essentiel c’est d’avoir une logique dans le parcours (profil académique puis professionnel puis enchaîner sur les passions. Par exemple « Je suis aujourd’hui face à Clément qui a fait GEM après sa classe préparatoire. Passionné par l’IA, il a décidé de créer sa boite dans ce secteur. Également passionné de sport, il a atteint un niveau professionnel. Son goût pour les challenges, développé dans le football à haut niveau, il le met tous les jours à profit dans sa vie d’entrepreneur, ce qui lui a permis de … »

 

Ce qu’il faut retenir pour l’entretien inversé de GEM : 

  • Evitez les questions trop personnelles ou trop clivantes (ex : religion, parti politique)
  • Ne préparez pas vos questions à l’avance : soyez spontanés.
  • Adaptez-vous à votre interlocuteur pour rebondir à chaque réponse et poser des questions personnalisées, qui ont trait à ce que le jury a évoqué sur son parcours. Le but n’est pas d’enchaîner des questions générales mais de rebondir et de creuse chaque thématique.
  • Evitez à tout prix de poser des questions qui n’ont pas de lien logique entre elles.
  • Soyez synthétiques et structurés lors de la dernière minute, ne vous contentez pas de résumer.

 

On espère de tout cœur que ces conseils vous seront utiles et qu’ils vous permettront d’exceller aux oraux de GEM. Tout le monde peut très bien réussir cet entretien un peu original si les enjeux de l’exercice ont été compris et si les méthodes appliquées pour structurer l’échange assurent la cohérence du dialogue.

 

A présent c’est à vous de jouer mais on est certains que vous allez y arriver !

Vous pourriez aussi aimer
Vous pourriez aussi aimer :
Découvrez tous les conseils d'étudiants ayant obtenu des excellentes notes lors des oraux de NEOMA, notamment grâce au questionnaire !