Faire un job étudiant pendant sa prépa, c’est possible ?

 

 

Devoirs sur table réguliers, khôlles hebdomadaires, révisons acharnées : la classe préparatoire n’est pas de tout repos. S’il s’agit de bien s’organiser pour répondre aux exigences et aux attendus de la formation, certains étudiants relèvent un double-défi : réussir en prépa tout en faisant un job étudiant. Qu’ils le fassent par choix ou par nécessité, qu’ils soient en classe prépa littéraire, scientifique ou économique, les contraintes sont les mêmes : concilier cours, évaluations et engagements professionnels. Découvrez dans cet article les conseils d’organisation de Camille, Audrey et Mathieu pour faire un job étudiant sans sacrifier sa réussite en prépa.

 

Lire plus : Comment trouver son équilibre en prépa ?

 

  

Faire un job étudiant quand on est en khâgne : les conseils de Camille, khûbe A/L

Travaillant par nécessité pour payer son internat, Camille, actuellement khûbe en prépa littéraire A/L, nous rappelle avant tout que concilier job étudiant et réussite en prépa n’est pas chose aisée : « C’est comme faire une double journée : je me lève tôt pour réviser avant que les cours ne commencent, car en rentrant de mon job le soir je suis trop fatiguée pour travailler. » Si Camille ne considère pas que faire un job étudiant signifie renoncer à la réussite en prépa, elle reconnaît néanmoins que cela rend l’année plus difficile, moins digeste : « Travailler en parallèle de la prépa, c’est certes sacrifier des créneaux de révision, mais aussi renoncer à des moments de détente. »

 

Les conseils de Camille :

 -pour ceux qui font un job par nécessité, sachez qu’il existe aussi des aides financières fournies par certains lycées

-pour s’organiser, un seul mot d’ordre : l’autodiscipline : cela s’acquiert à force d’expérience

restez indulgents avec vous-mêmes, vous n’êtes pas un super-héros : le plus important, c’est d’être organisé dans la dernière ligne droite des révisions

 

 Lire plus : Les 10 commandements du khûbe en prépa littéraire

 

 

Faire un job étudiant quand on est en ECE : les conseils d’Audrey, ancienne ECE, étudiante à Neoma

Ancienne étudiante en classe préparatoire ECE, Audrey a relevé le défi de concilier réussite en prépa et petits jobs : en parallèle de ses cours, elle faisait du baby-sitting le soir ainsi que pendant le week-end, mais était aussi animatrice en centre de loisir pendant les petites vacances. S’engager dans le milieu professionnel en parallèle de la prépa était pour Audrey une évidence : un moyen de se stimuler autrement mais aussi une manière de valoriser son CV. Selon elle, tout est question d’organisation ! Et il y en a pour tous les profils : « Si vous sentez que c’est trop pour vous ou que vous n’êtes pas sûrs de tenir le coup, privilégiez des contrats à courte durée, du freelance ou de l’intérim, çela vous évitera d’avoir trop de pression ou de vous sentir piégés ! ».

 

Les conseils d’Audrey :

Préservez avant tout votre santé : ne vous surmenez pas

– Pesez les pour et les contre : économiser c’est bien, mais à quel prix ?

– Organisez-vous bien, faites un planning complet pour avoir une vue panoramique de ce que vous avez à faire

Avancez-vous au maximum sur votre travail

Savoir dire non ou stop quand un job qui ne vous convient pas

 

 Lire plus : Pourquoi s’engager dans un projet en parallèle de la prépa ?

 

 

 Faire un job étudiant quand on est en ECS : les conseils de Mathieu, anciens ECS, étudiant à Neoma 

Ancien ECS, Mathieu s’est tourné vers un job étudiant avant tout par nécessité immédiate -payer la voiture dont il avait besoin- mais aussi par anticipation -couvrir une partie des frais de scolarité de sa future école de commerce. Employé polyvalent au Macdo, Mathieu a su s’organiser pour concilier cours et 12 heures de travail professionnel hebdomadaire, non sans reconnaître que la compatibilité des deux emplois du temps touchait à sa limite. Cet étudiant nouvellement intégré à Neoma affirme même que ce devoir d’organisation a été un vecteur de réussite : « Comme je devais maximiser mon temps, impossible de remettre les choses au lendemain : cela m’a aidé à me détacher des distractions qui peuvent compromettre la réussite en prépa. »

 

Les conseils de Mathieu :

-ne pas hésiter à concilier prépa et petit job : cela vous responsabilise énormément

choisissez un job assez flexible pour faire passer votre prépa avant

tentez l’expérience en première année où il n’y a pas le stress du concours, et renouvelez en deuxième année si vous avez trouvé le bon rythme !

 

 Lire plus : Comment optimiser son temps en prépa ?

 

 

En définitive : job étudiant pendant sa prépa, bonne ou mauvaise idée ? Cela dépend de vous ! Situation personnelle, organisation, aptitude à gérer le stress, autant de paramètres à prendre en considération avant de vous engager dans une aventure professionnelle en parallèle de votre prépa.

Vous pourriez aussi aimer