Comment optimiser son temps en classe prépa ?

En classe préparatoire, on n’a qu’une obsession : ne pas perdre de temps. Toute notre vie semble n’être que perte de temps : trajets, repas, discussions, files d’attente… Pendant deux ans, j’ai été obsédé par cette idée ; obsédé par la peur de faire des choses « inutiles » pour lesquelles je paierais la conséquence directe : ne pas pouvoir suffisamment travailler, avoir de mauvais résultats et in fine, avoir une mauvaise admission. Avec un peu de recul, je crois que c’est une erreur. Alors dans cet article, je vais essayer de vous donner quelques idées pour gérer sereinement votre temps et ainsi devenir plus efficace dans chacune de vos tâches.

 

1.Mettre en place des cycles de travail

Le premier conseil dans la gestion de ton temps en prépa est de travailler de manière régulière et cyclique. Il existe de nombreux articles pour t’expliquer comment mettre en place un cycle optimal de travail, je ferais ici seulement quelques rappels : 

    • Une journée efficace se divise en blocs : idéalement en blocs de 30 ou 45 minutes de travail enchainés par 5 minutes de pause. 
    • Ainsi, tu peux enchaîner 4 blocs de travail avant de faire une grande pause (de 20 ou 30min).
    • Il faut changer de matière au maximum après 1h30 de travail (deux cycles).  

Lire plus : l’art de faire des pauses en prépa 

 

De manière synthétique, une fin de journée de travail s’organise de cette façon : 

 Activité Matière 
17h – 17h45TravailMatière 1
17h45-17h50Pause 
17h50-18h35TravailMatière 1
18h35-18h40Pause 
18h40-19h25TravailMatière 2
19h25-19h30Pause 
19h30-20h15TravailMatière 2
20h15-21hGrande Pause 

Il est aussi nécessaire d’apprendre à bien te connaître : tu es plus efficace le soir ? Le matin ? Il convient alors d’adapter tes phases de travail en fonction de ton efficacité. 

Par exemple, je suis beaucoup plus efficace au réveil donc je me levais à 6h pour travailler une heure avant de prendre les cours et je me couchais à 22h.

 

2. Apprendre du vocabulaire 

Pendant les années de classe prépa, on prend tous le train ou on attend toujours à la caisse ; bref on vit toujours. Cependant, on aborde de façon différente ce temps « perdu », on a l’impression d’avoir toujours tellement à faire qu’il est inacceptable d’attendre. Une solution pour optimiser cette attente peut-être de trouver des manières simples de travailler : par exemple réviser du vocabulaire en langue.

Pour ça, rien de compliqué, il suffit de télécharger Anki ou Quizlet, de rentrer des mots de vocabulaire puis de lancer une session à chaque fois que vous « perdez du temps ». 

 

Applications pour apprendre son vocabulaire :

 

Lire plus : comment retenir ses cours avec Anki ?

 

3. Ecouter des podcasts 

Pour ceux qui prennent les transports en commun, qui conduisent régulièrement  ou qui prennent simplement leur douche, une bonne manière d’apprendre de nouvelles infos sans être en cours ou sur ses cahiers, est d’écouter des podcasts. Ils sont un condensé d’informations plus ou moins utiles mais il en existe pour tous les goûts et surtout, toutes les matières. Particulièrement utiles en langues mais aussi pour la géopolitique ou l’économie, j’avais et ai toujours pour habitude d’écouter les podcasts suivant : 

  • en anglais : The Global News Podcast de la BBC. Tous les jours une nouvelle édition pour résumer l’actualité anglophone et mondiale en trente minutes ; de la civi et du vocabulaire, vraiment benef !
  • en allemand : Spiegel Daily. Un podcast de 10 minutes pour avoir l’essentiel de l’actualité quotidienne germanophone. 
  • En géopolitique : Affaires Etrangères de France Culture. Tous les dimanches pendant 1h30, Christine Ockrent débat avec des spécialistes ( directeur de l’IFRI, anciens ministres…) d’un sujet de géopolitique actuel. Un bon moyen d’avoir des informations utiles pour avoir des exemples pertinents dans tes copies !
  • Pour votre culture générale : L’esprit public sur France Culture. Tous les samedis, un petit groupe de spécialistes débat de deux sujets d’actualité française et internationale. Une heure bien rentabilisée par des points de vue éclairés et des exemples détaillés. 

 

Lire plus : l’importance de la nutrition en prépa

 

4. Le meilleur conseil : accepter de perdre son temps 

C’est sans doute le conseil qui vous permettra de mieux optimiser votre temps. En effet, prendre le temps de faire des pauses, de ne pas travailler vous permettra d’avoir par la suite une période de travail efficace. C’est dans les respirations que se gagne la course de fond qu’est la prépa. 

Le plus compliqué lorsque l’on ne travaille pas en prépa, c’est de se séparer de cette culpabilité ; celle qui vous fait penser que vous devriez revoir vos formules de trigo ou des citations en philo plutôt que de prendre du temps pour faire autre chose, et même si souvent vous aimez faire cette chose. Finalement, vous n’éprouvez aucun plaisir car vous n’arrivez pas à vous séparer de cette culpabilité et dans le même temps vous ne travaillez pas : c’est réellement du temps perdu ! Ainsi, il faut savoir se satisfaire de la séance de travaille que vous venez d’avoir et accepter de prendre du temps pour faire tout simplement autre chose ( et le tout sans culpabilité ! ).

C’est la seule manière de tenir dans la durée et de réussir à trouver un bon équilibre entre travail et temps libre : ce même équilibre qui vous permettra de réussir vos concours. En définitive, ce temps que vous croyez perdu est loin de l’être, il est même précisément une des clefs de votre réussite.  

 

Un planning pour les révisions en prépa ?

Vous pourriez aussi aimer