L’actualité en bref – Semaine du 05 avril au 11 avril 2022

Nous nous retrouvons aujourd’hui pour notre rendez-vous hebdomadaire, marqué cette semaine par l’opposition de Twitter concernant le rachat de Elon Musk, le ralentissement de la croissance en Afrique ainsi que la mise à l’arrêt d’une usine Kinder en Belgique.

 

Twitter va s’opposer au rachat de Elon Musk

Il y a quelques jours, Twitter subissait une offre publique d’achat non sollicitée de la part d’Elon Musk. Pourtant, Twitter vient d’annoncer des mesures pour se défendre de cette offensive, des sanctions censées empêcher le patron de Tesla de racheter facilement les actions. Cette clause, surnommée « pilule empoisonnée », se déclenchera si l’actionnaire hostile dépasse les 15 % d’actions de la société sans l’accord du conseil d’administration. Concrètement, s’il rachète suffisamment de titres pour parvenir aux 15 %, tous les autres détenteurs d’actions de la plate-forme pourront en racheter à un prix réduit, ce qui renchérirait grandement le prix que l’entrepreneur devrait débourser pour mettre totalement la main sur le réseau social.

Source: https://www.lemonde.fr/pixels/article/2022/04/15/twitter-adopte-un-plan-pour-empecher-elon-musk-de-racheter-facilement-ses-actions_6122391_4408996.html

 

Ralentissement de la croissance en Afrique pour 2022

La Banque mondiale prévoit un ralentissement de la croissance en Afrique car de nombreux pays, à peine remis du choc économique de la pandémie, sont confrontés aux conséquences de la guerre en Ukraine. Dans un rapport, l’institution prévoit « une croissance de 3,6 % pour 2022, en baisse par rapport aux 4 % enregistrés en 2021 ». Malheureusement, la flambée des prix du pétrole, du gaz et des denrées alimentaires de base risque surtout d’affecter les populations les plus pauvres des zones urbaines. L’étude relève aussi que la reprise économique post-pandémie est inégale dans la région. 

Source: https://www.lemonde.fr/afrique/article/2022/04/13/afrique-la-banque-mondiale-prevoit-un-ralentissement-de-la-croissance-en-2022_6122018_3212.html

 

L’usine de chocolat Kinder mise à l’arrêt en Belgique

Alors que depuis plusieurs semaines, plus d’une centaine de cas de salmonellose ont été identifiés en Europe, l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire belge a annoncé vendredi 8 avril l’arrêt de la production de chocolats Kinder à l’origine des contaminations. Cette décision a pour objectif de clarifier la situation actuelle. L’autorité sanitaire souligne qu’elle « suivra de près les étapes entreprises par Ferrero et n’autorisera la réouverture du site qu’après avoir pu conclure que l’établissement répond à l’ensemble des règles et exigences de sécurité alimentaire ».

Source: https://www.lemonde.fr/economie/article/2022/04/08/salmonellose-l-usine-de-chocolats-kinder-mise-a-l-arret-sur-ordre-des-autorites-belges_6121256_3234.html

 

Retournement de situation pour Amazon

Alors que dans L’actualité en bref – Semaine du 29 mars au 04 avril 2022, nous vous annoncions la naissance du premier syndicat dans un entrepôt d’Amazon New-Yorkais, quelques jours après Amazon tente de contester la création de ce syndicat. Alors que Joe Biden se « réjouissait » de cette initiative, cette dernière n’est pas au goût d’Amazon qui estime que le petit groupe de syndicalistes, qui a remporté un vote historique à New York la semaine dernière, a « menacé » les employés de son entrepôt pour les forcer à voter en faveur de la création d’un syndicat.

Source: https://www.lemonde.fr/international/article/2022/04/08/amazon-conteste-la-creation-de-son-premier-syndicat-aux-etats-unis_6121137_3210.html

 

Le Medef donne son avis sur le duel Macron – Le Pen

Au lendemain du premier tour, le Medef s’est montré plutôt explicite pour son candidat favori, en déclarant que « le programme d’Emmanuel Macron est le plus favorable pour assurer la croissance de l’économie et de l’emploi dans notre pays ». Quant à lui, le programme de Marine Le Pen conduirait « le pays à décrocher par rapport à ses voisins et à le mettre en marge de l’Union Européenne » à travers notamment une « dégradation de la confiance des acteurs économiques, [qui réduirait] les investissements et les créations d’emplois ». Cela renforce l’inquiétude du patronat à propos d’une élection de Marine Le Pen puisque depuis début avril, « les marchés commencent à intégrer le risque Le Pen pour la dette française. Son élection ancrerait définitivement et de façon probablement irréversible la France dans le club des pays du sud ».

Source: https://www.lesechos.fr/elections/presidentielle/presidentielle-le-projet-economique-de-marine-le-pen-ne-passe-pas-aupres-du-patronat-1400005

Damien Copitet

Je suis étudiant à SKEMA BS après deux années de classe préparatoire au lycée Gaston Berger (Lille). Nous nous retrouvons toutes les semaines pour l'actualité en bref, tous les mois pour les news écolo et très régulièrement pour la publication d'articles économiques donc SWIPE UPP

Vous pourriez aussi aimer