Le téléphone, meilleur ami ou pire ennemi en prépa ?

Objet incontournable du quotidien de tout jeune de 18 ans, en prépa ou non, celui qui peut être notre allié au quotidien s’avère être également un gros point négatif pour la concentration d’un étudiant qui prépare ses concours…

 

1) Le téléphone, un objet majeur de distraction…

Nos téléphones sont partout et toujours avec nous, à portée de main. Que vous en soyez addict ou non, on le sait bien : une notification sur l’écran peut vite déconcentrer. Le téléphone, et en particulier tous les réseaux sociaux, sont particulièrement chronophages. Or lorsque l’on perd son temps sur son écran, un fort sentiment de culpabilité s’immisce car on sait bien que le temps est précieux, d’autant plus quand on est en prépa. Et la possibilité de l’utiliser sans contraintes renforce encore plus la procrastination ! Alors, si vous voulez enfin finir d’apprendre votre dernier cours ou finir votre annale de maths, il va falloir apprendre à lâcher ce téléphone.

Pour vous en détacher, vous pouvez avoir recours à des techniques anciennes (l’éteindre, l’éloigner, le mettre dans un endroit difficile d’accès…). Mais maintenant, de nombreux moyens vous permettent de réduire le temps passé à utiliser votre téléphone, à partir de ce dernier ! Si la fonctionnalité « limitation du temps d’écran » existe déjà sur iOS, et vous permet de choisir une certaine durée quotidienne à ne pas dépasser (adaptable selon les jours et les applications), d’autres applications prennent en compte le temps que vous passez sur votre téléphone et vous incitent à décrocher (Space, Off Time, Forest…).

Une application est très bien pensée pour optimiser son temps de concentration et donc de révisions : il s’agit de Pomodoro. Ce nom est celui d’une technique de travail par tranches de 25 minutes (les pomodori), suivies de 5 minutes de pause. Au bout de 4 pomodori, vous pouvez vous accorder une pause plus longue. C’est une technique que j’ai trouvée très efficace en prépa lorsque j’avais du mal à me motiver pour travailler et que je me retrouvais toutes les cinq minutes à scroller mon fil d’actualité Instagram. Vous serez en effet beaucoup plus efficaces en travaillant par périodes plus courtes, mais en étant complètement concentrés sur votre tâche, et vous apprécierez d’autant plus vos pauses !

 

2) … mais qui s’avère pourtant très pratique en prépa

Et oui, malgré les problèmes d’addiction qu’il peut engendrer, le téléphone n’est pas à diaboliser pour autant ! Même s’il est mauvais pour la concentration de le conserver à côté de soi pendant que l’on travaille, il est vrai qu’il permet d’effectuer une recherche sur internet ou de traduire un mot en quelques secondes. Dans ce cas, pensez tout de même à rester en mode avion ou « ne pas déranger » pendant que vous travaillez, pour ne pas être déconcentrés à chaque nouvelle notification… Pour certains, réviser en musique peut aussi permettre d’être davantage concentré en se créant une bulle. Pour éviter de se laisser distraire par ses chansons préférées, il peut être préférable de privilégier des playlists de musiques spéciales pour la concentration. On en retrouve sur Youtube (« Deep focus », « Productive music for work »…) ou sur des applications comme Soundcloud.

De plus, utiliser son téléphone est un des moyens les plus pratiques pour suivre l’actualité. En effet, tous les médias nationaux et internationaux ou presque sont disponibles via les applications mobiles (Le Figaro, Le Monde, BFM Business, The Guardian, Euronews, BBC News, DW, El Pais, Zeit, La Repubblica…). Alors le matin, à la pause ou dans les transports, au lieu de checker directement tous vos réseaux sociaux, pourquoi ne pas optimiser votre temps en faisant un tour sur ces applications ? Ça peut vous sauver pour une accroche ou même un sujet de colle qui porterait sur l’actualité… Testé et approuvé !

Enfin, le téléphone peut également permettre de réviser de façon plus ludique, grâce à des applications très bien pensées comme Anki ou Quizlet. Le principe est simple : vous créez une liste thématique, et dans celle-ci, vous créez des cartes. D’un côté, vous rentrez le mot ou la question, et de l’autre la réponse, la traduction, etc… Ensuite, libre à vous de regrouper vos listes en dossiers selon les matières. L’apprentissage est répétitif et les applications sont faites en sorte de vous refaire travailler plus souvent les cartes qui vous posent problème. Cela permet de changer des révisions traditionnelles, et il a été prouvé que changer de manière de réviser vous permet d’être plus productif et de mieux retenir ! De plus, comme ces applications se trouvent sur votre téléphone, elles sont donc très accessibles, et il est alors possible de réviser quelques cartes dans les transports, entre deux cours ou même dans son lit avant de dormir.

 

En conclusion

Le téléphone peut donc s’avérer être un atout comme un poids pour un étudiant qui prépare ses concours : il s’agit d’en faire bon usage. En effet, pour un travail efficace, il est important de faire des pauses mais qui ne s’éternisent pas, et de varier les supports de travail. Le téléphone peut alors être un bon allié pendant sa prépa, à condition d’en faire un usage sain et utile !

Maiwenn Kerzerho

Étudiante en pré-master à l'ESSEC après deux années de prépa ECE, je vous apporte mes meilleurs conseils pour survivre à la prépa et réussir les concours !

Vous pourriez aussi aimer
Vous pourriez aussi aimer :
Zoom sur les parcours proposés à BSB, qui ont la particularité d'être sans cesse affinés pour s'adapter aux évolutions du…