Le Tiers-Monde existe-t-il encore aujourd’hui ?

Bienvenue en première, en seconde ou en troisième année de prépa ! Pour certains, il s’agit de la dernière ligne droite avant les concours BCE et ECRICOME 2022 ! Pour d’autres l’arrivée en prépa doit être une épreuve déroutante. Dans tous les cas, vous devez être stressés (c’est normal), paniquer pour un rien toutes les trente secondes (encore plus normal). Bref, la période n’est pas à la joie. Pour vous rassurer et entrer sereinement dans votre année, un moyen très simple : s’attaquer aux annales des années passées. Pour vous aider dans cette démarche, voici le dix-septième numéro d’une vaste série de reprise de sujets probables ou déjà tombés aux concours destinée à vous proposer une piste de réflexion pour vous aguerrir de manière à ce que vous soyez fin prêts le jour J. Attention : l’idée n’est pas ici d’avoir la prétention de fournir un corrigé parfait, mais simplement de vous guider dans votre réflexion ! Bon courage à vous et bonne lecture ! Aujourd’hui au programme, une petite pause (promis les sujets d’annales reviennent vite) dans les sujets déjà tombés, pour aller étudier un sujet que personnellement je trouve très intéressant concernant un ensemble géopolitique original mais qui pourrait parfaitement faire l’objet dans les prochaines années d’un sujet aux concours BCE ou Écricome.

 

 

Sujet : Le Tiers-Monde existe-t-il encore aujourd’hui ?

 

 

Définition des termes du sujet

  • Tiers-Monde : Le Tiers-Monde est une entité géopolitique conceptualisée par l’auteur français Alfred Sauvy en 1952. Celui-ci regroupe l’ensemble des pays en voie de développement (aussi souvent appelés « pays du sud » par d’autres auteurs) que Sauvy oppose aux deux autres mondes à savoir le bloc communiste à l’époque dirigé par l’URSS et le bloc des pays riches dits « du nord » capitalistes. Ici, devant une notion définit il y a maintenant quasiment soixante-dix ans, il convient de clairement tout au long de la copie discuter la pertinence de la définition de Sauvy que ce soit aujourd’hui ou même à l’époque.
  • Exister : Même se terme à priori banal doit être l’objet d’un véritable effort de définition dès l’introduction. « Exister » dans le cadre d’une entité signifie « avoir une réalité ». Mais de quelle réalité parle-t-on ? Une réalité physique donc ici géographique territoriale ? Une réalité diplomatique ? Une réalité économique voire historique ? De plus, le Tiers-Monde existe-t-il en tant que bloc ou en tant qu’ensemble d’unités non unies.
  • Encore : ce petit mot à priori anodin a une importance : le sujet part du postulat que le Tiers-Monde a un jour existé, et que ce que l’on questionne est sa continuité dans le temps. Mais les meilleures copies interrogeront même la validité de la vision de Sauvy lorsqu’il écrit son article quelques années après la fin de la seconde guerre mondiale.
  • Aujourd’hui : Ici, on nous fournit les bornes chronologiques du sujet qui nous invite à étudier le Tiers-Monde de 1952 à nos jours.

 

 

Problématique : Est-il encore pertinent 60 ans après Sauvey de parler de Tiers-Monde ?

 


Proposition de plan détaillé

I. De nombreux pays connaissent encore les caractéristiques de ceux que l’on considérait comme membre du Tiers-Monde dans les années 1950

  • Un Tiers-Monde dont beaucoup de pays continuent d’être à l’écart du monde, et surtout de subir les relations internationales qu’elles soient politiques ou géopolitiques dans lesquelles ils demeurent bien souvent des plus passifs
  • Un Tiers-Monde encore soumis bien souvent même dans les pays qui semblent les « mieux partis » de cette catégorie à une pauvreté endémique et à un sous-développement certain
  • Les économies des pays appartenant à la catégorie du Tiers-Monde demeurent aujourd’hui encore très fragile et primarisée

II. Néanmoins, force est de constater que certains pays du Tiers-Monde connaissent aujourd’hui des mutations tendant à les faire sortir de cette catégorie

 

  • De nombreux pays du Tiers-Monde tentent aujourd’hui de remonter la pente en intégrant par des moyens et avec des réussites variées la scène internationale tout en modernisant et consolidant leur économie
  • Le Tiers-Monde dont les membres tentent depuis 50 ans de s’unir pour plus peser et défendre leurs intérêts dans la scène internationale mondialisée, même si ces efforts restent souvent embryonnaires et ne doivent pas cacher des dissensions majeures
  • Le Tiers-Monde dont certains pays ont parfois (avec un succès mitigé) tenté de se couper du reste du monde afin d’accéder à la croissance et au développement.

 

III. Typologie des anciens pays du Tiers-Monde, avec aujourd’hui une grande variété de cas différents, symbole d’un morcèlement du Tiers-Monde, qui si il demeure, voit sa forme évoluer

  • Un nombre non négligeable pays émergents semblant s’être aujourd’hui s’être extirper de la catégorie du Tiers-Monde et s’être intégré sur la scène géopolitique et géoéconomique internationale
  • …Arbres cachant une forêt de PED, aux économies fragiles et aux problématiques multiples pouvant encore même si certains semblent parfois s’en extraire être classés dans la catégorie du Tiers-Monde
  • Les PMA, semblant condamnés à demeurer dans le Tiers-Monde
Julien Vacherot

Étudiant en première année à HEC Paris et rédacteur géopolitique, j'ai pour but de vous faire partager ma passion et de vous aider dans cette matière et partout où c'est possible

Vous pourriez aussi aimer