Les dernières précautions à prendre avant les épreuves

Entre le stress et l’excitation, oublier quelque chose pendant son concours est vite arrivé. Pour éviter toute mauvaise surprise et passer votre examen dans les meilleures conditions, découvrez dans cet article la check-list des dix précautions à prendre avant chaque épreuve.

 

Lire plus : Les 5 erreurs à ne pas faire avant le concours

 

Prendre plusieurs stylos

Il s’agit d’une erreur classique : se rendre au concours avec un seul et unique stylo. Or, le règlement du concours est très clair : tout échange de matériel est strictement interdit pendant l’épreuve, de sorte que vous ne pourrez pas demander de stylo à votre voisin si le vôtre n’écrit plus. De même, continuer votre copie avec un stylo de couleur différente vous expose à un malus si le correcteur s’en agace. Mieux vaut donc anticiper cette situation inconfortable et prendre avec vous plusieurs stylos neufs lors de l’épreuve.

 

Remplir sa bouteille d’eau

S’hydrater pendant une épreuve, c’est booster ses fonctions cérébrales et ainsi maximiser sa performance. Ayez donc le réflexe d’apporter avec vous une petite bouteille d’eau à chaque épreuve ! Cela vous évitera par ailleurs de perdre du temps en vous rendant aux toilettes si vous avez soif.

 

Prévoir un vêtement chaud dans votre sac

True story : plusieurs amis à moi avaient du mal à écrire pendant une épreuve du concours de l’ENS tellement ils avaient froid aux mains. En effet, pour ceux qui passent leurs épreuves en avril, dans le Nord et en plus dans un gymnase (souvent pas isolé), mieux vaut anticiper la situation et prévoir un pull ou un gilet dans votre sac.

 

Prévoir un élastique pour cheveux

Des mèches rebelles qui tombent dans les yeux ou qui tiennent chauds peuvent rapidement devenir insupportables en épreuve et troubler votre attention. Ayez toujours un élastique dans votre sac !

  

Repérer sa salle d’examen

Ne pas trouver sa salle d’examen peut être très angoissant, a fortiori pour les étudiants qui passent leurs épreuves dans un autre établissement que le leur. Dès lors, pour éviter toute source de stress inutile et supplémentaire avant l’épreuve, vous pouvez partir en éclaireur la veille de l’épreuve de sorte à repérer la salle d’examen, dont le numéro est indiqué sur votre convocation. De cette manière, non seulement vous serez beaucoup plus serein le jour même de l’épreuve, mais en plus vous n’aurez pas besoin de partir trop en avance pour trouver la salle.

 

Prendre des délais pour arriver à l’heure

Dans la continuité du conseil précédent, il s’agit de tout mettre en œuvre pour ne pas arriver en retard, sans quoi l’accès à la salle d’examen peut vous être refusé. Dix minutes d’avance ne sont pas suffisantes, surtout le premier jour d’épreuve : le temps de montrer votre convocation, de trouver votre table, de vous installer, de remplir vos en-tête et de faire une minute de méditation, il faut compter entre quinze et vingt minutes.  

 

Éteindre son téléphone

Un téléphone qui sonne au mauvais moment, ça arrive à tout le monde. Mais un jour d’épreuve, cela n’est pas possible : non seulement la sonnerie va troubler la concentration des autres candidats, mais aussi et surtout vous pourriez être accusés de tricherie pour n’avoir pas respecté le règlement du concours, qui stipule clairement que le téléphone doit être éteint et rangé dans le sac.

 

Emprunter son dictionnaire à l’avance

Réaliser le matin même de l’épreuve que l’on a oublié d’emprunter son dictionnaire au CDI ou encore qu’il n’y a plus de dictionnaire disponible parce que l’on s’y est pris trop tard, tel est le cauchemar du khâgneux qui s’apprête à passer l’épreuve de langue. Là encore, il s’agit d’anticiper : empruntez-votre dictionnaire de langue plusieurs jours à l’avance et assurez-vous qu’il corresponde bien à la référence autorisée.

 

Avoir des crayons de couleur taillés

Ce conseil s’adresse là encore aux khâgneux et concerne l’épreuve de géographie : produire des schémas étant obligatoire, il importe avant tout de ne pas oublier d’apporter quelques crayons de couleur, mais aussi d’avoir des crayons qui soient déjà bien taillés, de sorte à éviter de perdre du temps inutilement.

 

Préserver sa santé physique

Ne pas attraper le Covid ou autre virus handicapant, ne pas se blesser au poignet, tels sont les impératifs à remplir pour être en capacité physique de passer les épreuves. Dès lors, à quelques jours du concours, soyez particulièrement vigilants concernant les règles sanitaires et évitez le ski ou le sport extrême (vous ferez du ski quand les épreuves seront terminées).  

 

Lire plus : Khâgne : travailler entre les épreuves de l’ENS, bonne ou mauvaise idée ?

Vous pourriez aussi aimer