Les plannings de révision tout cuits (ECS)

A quelques semaines du début des concours qui marquent la fin de deux à trois années d’efforts pour enfin intégrer l’école de vos rêves, l’équipe de Mister Prépa vous partage quelque exemples de plannings d’élèves d’écoles et de profils différents. A vous d’essayer de vous en inspirer pour créer votre propre planning et maximiser votre temps de révision car l’organisation est primordiale en cette période pour faire les derniers ajustements avant le début des épreuves.

Julien-HEC Paris (Point forts: Maths et Géopolitique)

Mon planning s’est adapté à l’année un peu spéciale qu’on a pu vivre l’an dernier, avec une longue période de révisions durant laquelle on a su que tardivement quand les concours auraient lieu. Etant donné ces circonstances,  j’ai préféré établir un emploi du temps avec moins de temps de travail pour durer dans le temps. Il faut bien penser que ce n’est pas pas le temps passé à travailler qui compte mais avant tout l’efficacité qu’on a eu durant ce temps de travail. 

Pour ma part, ayant toujours très à l’aise en mathématiques, et puisque que j’avais déjà une certaine expérience étant cube, j’ai préféré faire beaucoup moins de maths au profit de matières où j’étais moins à l’aise comme la philosophie ou les langues. Je ne conseille pas nécessairement ma méthode mais elle m’a permis de dégager un nombre d’heures conséquents pour travailler mes points faibles et approfondir mes cours de géopolitique.

Jules-EM Lyon (Points Forts: Langues et Géopolitique)

Etant donné que les maths étaient mon gros point faible durant l’année j’ai décidé de les bosser tous les matins durant les révisions en faisant un maximum d’annales. Cela m’a permis de progresser assez rapidement. Puisque j’étais à l’aise en langue, je préférais leur consacrer moins de temps pour dégager des plages horaires plus conséquentes pour les autres matières. 

Le travail régulier de la géopolitique l’après-midi m’a permis de revoir le programme dans sa globalité en deux semaines, d’où l’importance d’avoir effectué un travail assidu de fichage au cours de l’année. En langues comme en géopolitique,  je n’hésitais pas à suivre au maximum l’actualité pour avoir des éléments qui permettent de se démarquer le jour des concours.

Ethan-Audencia BS (Points forts : Philosophie et Géopolitique)

Je reproduisais le même planning chaque jour, car j’avais pris l’habitude d’apprendre la géopolitique (où j’ai eu 20/20 à l’essec) le matin (là où on est le plus frais) et je souhaitais vraiment me bloquer quatre heures l’après-midi au travail d’annales en condition réelle. Qui plus est, je travaillais cette annales en même que mes amis avec lesquels je passais les révisions dans une maison de campagne, ce qui nous permettaient de bien rester concentrer. Je vous conseille aussi de bien vous réserver un temps de reprise à l’annale travaillé. Enfin, je travaillais relativement tard la philosophie qui était ma matière forte car elle me demandait moins d’énergie.

N’hésitez pas à vous accorder des pauses dans votre emploi du temps elles vous permettront de rester motivé mais aussi de souffler entre deux sessions de travail. Durant celles-ci, faites vraiment quelque chose qui vous permet de déconnecter un peu avec les cours, de mon coté, je regardais des épisodes de Naruto avec mes amis.

Iyad Ben Abdelatif

Elève à Grenoble Ecole de Management, après une prépa ECE, j'interviens essentiellement pour donner des conseils en mathématiques afin de cartonner au concours!

Vous pourriez aussi aimer
Vous pourriez aussi aimer :
Il faut être bon le jour du concours, mais il est encore plus important de coller aux attentes des jurys…