Mode d’emploi : réussir ses oraux d’anglais

Texte, vidéo ou encore audio, autant de formats différents avec lesquels se familiariser pour les oraux d’anglais. Découvrez dans cet article comment réussir ses épreuves orales d’anglais pour intégrer une Grande École de commerce.

 

BANQUE ELVI

Quelles écoles ?

Particulièrement exigeante, la banque ELVI regroupe les meilleures écoles du Top 10 au classement SIGEM : HEC, ESSEC, ESCP, ED- HEC, EMLYON, SKEMA, Audencia, GEM ou encore TBS Education.

 

Quel format ?

Les épreuves de langue en général et d’anglais en particulier ont plus ou moins le même format au sein de la banque ELVI : dans chaque école, vous aurez environ vingt minutes de préparation pour restituer en seulement dix minutes un court résumé (2-3 minutes) et un commentaire (7-8 minutes) à partir d’un article de presse anglophone. Le format diffère entre certaines écoles : ESSEC (texte en français), EDHEC (texte plus long), emlyon (texte plus complexe)… Autrement dit, il s’agit d’une épreuve exigeante qui mêle compréhension écrite et expression orale. S’en suivra, comme le veut la tradition, une dizaine de minutes de discussion libre avec le jury qui vous posera des questions spécifiques au texte mais aussi d’ordre plus général sur votre motivation, votre parcours, etc.

 

Comment réussir l’épreuve ?

  • S’entraîner à lire vite : lire une page de presse anglophone et en tirer une synthèse ainsi qu’un commentaire en seulement vingt minutes est un véritable défi, d’où l’importance de lire régulièrement de la presse anglophone pour gagner en rapidité de compréhension
  • Prendre des notes dès la lecture : le temps de préparation étant très restreint, il est essentiel de noter des éléments clés dès votre première lecture pour ne pas perdre de temps (éléments de synthèse, idées de plans, notions à aborder, etc.)
  • Réviser ses cours de civilisation : avoir des références précises reste le meilleur moyen de trouver des idées d’une part, d’argumenter et d’avoir de la crédibilité d’autre part
  • Ne pas bloquer sur le vocabulaire, à l’écrit comme à l’oral : l’important reste de comprendre le texte dans sa globalité, et de parler de manière suffisamment fluide pour que l’oral ne soit pas trop hésitant
  • Être efficace au brouillon : préférez les mots-clés à l’exhaustivité et notez sur votre brouillon seulement les mots-clés de la synthèse, vos grandes parties ainsi que quelques exemples et références
  • Gérer son temps : la restitution orale ne durant que 10 minutes, il est primordial que la synthèse n’excède pas 3 minutes pour avoir le temps de développer un commentaire un minimum dense et fourni • Faire preuve d’esprit critique : il ne s’agit pas juste d’un exposé impersonnel



Lire plus : Mode d’emploi : réussir ses oraux d’espagnol

 

BANQUE ECRICOME

Quelles écoles ?

La famille ECRICOME s’est agrandie cette année avec Montpellier BS qui a rejoint NEOMA, KEDGE, Rennes SB ainsi que l’EM Strasbourg. NB : il y aura uniquement une seule épreuve de LV1 et de LV2 qui vaudra pour l’ensemble des écoles de la banque.

 

Quel format ?

Le format ECRICOME est le même format que celui IENA à ceci près que le support de compréhension n’est pas un audio seul mais une vidéo. Là encore, vous avez vingt minutes pour visionner la vidéo, préparer une introduction, une courte synthèse (2-3 minutes) et un commentaire (7-8 minutes), que vous restituez en une dizaine de minutes. L’avantage reste que vous pouvez visionner la vidéo plusieurs fois, à votre rythme, revenir en arrière, mettre sur pause, etc. S’en suivront quelques minutes de questions-réponses avec le jury, qui ne se limitera pas forcément à des questions sur la vidéo elle-même.

 

Comment réussir l’épreuve ?

  • S’entraîner à la compréhension orale : regardez des chaînes YouTube anglophones, des points info, des films en VO, etc.
  • Ne pas raconter ce que vous voyez : la vidéo ne doit pas prendre le pas sur la compréhension de ce qui est dit, ce n’est pas le but de l’exercice !
  • Ne pas consacrer trop de temps à l’écoute pour avoir le temps de préparer votre synthèse et de densifier votre commentaire
  • Ne pas bloquer sur un passage : il ne s’agit pas d’une compréhension exhaustive
  • Adopter la technique du 5W : Who, Where, When, What, Why
  • Étayer son commentaire de références culturelles, politiques, historiques, économiques précises pour avoir de la crédibilité
  • Faire preuve d’esprit critique : il ne s’agit pas de se montrer vindicatif sur des sujets sensibles mais de montrer votre capacité à prendre du recul sur ce qui est dit



Lire plus : Oraux 2022 : les questions que tout le monde se pose 

 

BANQUE IENA

Quelles écoles ?

L’épreuve orale d’anglais IENA est commune à dix Grandes Écoles de la BCE : Brest BS, BSB, EM Normandie, ESC Clermont, Excelia, ICN, INSEEC Grande École, IMT-BS ISC Paris ou encore SCBS.

NB : il y aura uniquement une seule épreuve de LV1 et de LV2 qui vaudra pour l’ensemble des écoles de la banque.

 

Quel format ?

L’oral d’anglais IENA repose sur un audio brut qui dure entre trois et quatre minutes. Comme pour chaque épreuve orale, vous disposez de vingt minutes de préparation pour écouter et réécouter l’audio à partir duquel vous construisez une introduction, une courte synthèse de quelques minutes puis un commentaire plus fourni. La restitution orale dure dix minutes, et donnera lieu à un échange de dix minutes avec le jury.

 

Comment réussir l’épreuve ?

  • S’entraîner à la compréhension orale : il est judicieux d’écouter quotidiennement quelques minutes d’anglais pour affûter votre compréhension. De nombreuses chaînes d’information anglo- phones vous permettront de vous habituer au style reportage
  • Écouter une première fois l’audio en entier : avant de mettre sur pause, de prendre des notes ou de faire un retour en arrière, il est stratégique d’écouter l’audio une première fois en entier pour l’appréhender dans sa globalité (contexte, intervenants, situation globale)
  • Ne pas consacrer trop de temps à l’écoute : sur un format de préparation de seulement 20 minutes, consacrer 10 ou 12 minutes pour 3 écoutes au maximum semble raisonnable pour avoir le temps de construire une synthèse et un commentaire dans la foulée
  • Ne pas bloquer sur un passage : il ne s’agit pas d’une compréhension exhaustive, mais d’une approche du sujet dans sa globalité. Mieux vaut donc ne pas rester bloqué sur un passage et avancer, d’autant plus que la suite pourrait vous aider
  • Adopter la technique du 5W (voir plus haut)
  • Étayez votre commentaire de références précises (voir plus haut)
  • Faire preuve d’esprit critique lors de la restitution



Une minute pour connaître les expressions utiles aux oraux

Il se trouve justement que : it just so happens that

Étant donné que : seeing as / considering that

Sans parler de : without mentioning

À cet égard : in that respect

À tel point que : so much so that

En ce qui concerne : as far as {sujet} is concerned

En ce qui me concerne : as far as I am concerned

Pour le dire autrement : to put it differently

Tout cela montre que : all this goes to show that

Tout compte fait : all things considered

Il a raison / tort de dire que : he is right / wrong in saying that

Ce que je veux dire, c’est que : what I mean is that

Je suis convaincu que : I am convinced that

Je suis d’accord pour dire que : I agree that

Son opinion peut être nuancée : his opinion could be qualified

D’un côté…mais de l’autre : on the one hand…but on the other hand

 

Lire plus : Anglais : les personnalités à connaître pour vos oraux – Politique 

Vous pourriez aussi aimer