PREPA ECE

La prépa ECE ou classe prépa ECE est la classe préparatoire des profils généralistes. Cette prépa économique et commerciale, voie éco, a donc pour objectif de préparer en 2 ans au concours des grandes écoles de commerce, afin d’intégrer une de ces prestigieuses écoles reconnues par l’État et délivrant le grade de master. Les classes préparatoires s’adressent aux étudiants qui veulent intégrer une grande école de commerce post-prépa, mais elles offrent aussi de nombreux autres avantages en termes de formation ou de débouchés.

La prépa est une spécificité française, elle est dans l’immense majorité des cas rattachée à un lycée, public ou privé, c’est donc réellement une continuité du lycée. La prépa ECE est proposée dans une grosse centaine de lycées et représente le début d’un cursus en 5 ans, de niveau Master, les deux premières années étant complétées par 3 ans en école de commerce. De leurs côtés, les cursus post-bac en école post-bac sans prépa sont des cursus en 3 ans, de niveau Bachelor.

Comment intégrer une classe prépa ECE ?

Une classe prépa commerce (prépa EC) vise à former des étudiants en vue des concours des grandes écoles de commerce. Même si certaines écoles sont accessibles post-bac, certains recrutent uniquement les étudiants après une classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE). Il existe plusieurs types de prépa dans le domaine du commerce.

Pour poursuivre les études dans une classe préparatoire de commerce de type CPGE, le candidat doit être titulaire du bac au moment de la formation et être en cours d’obtention au moment de la candidature. En outre, les prépa commerce sont des cursus sélectifs, où les notes de première et de terminale sont prises en compte !

Comme mentionné un peu plus haut, la prépa ECE s’adresse exclusivement aux bacheliers généraux. À noter que les filières du bac général ES, L et S ont été supprimées pour la rentrée 2020 et laissent la place à des enseignements de spécialité. La réforme du Bac vise à redonner une plus grande liberté de choix aux lycéens, en rompant avec les filières ES, L et S qui existaient jusqu’ici (2019-2020). Désormais pour 2020-2021, tous les étudiants de la Voie générale suivront un même tronc commun jusqu’en fin de Terminale, pour un volume horaire d’une quinzaine d’heures par semaine.

Ainsi pour intégrer une classe prépa ECE, il est conseillé d’avoir poursuivi un enseignement de mathématiques en terminale, que ce soit en spécialité ou au travers de l’option mathématiques complémentaires. Et aussi d’avoir suivi au moins une spécialité de sciences humaines et sociales, ou au moins une spécialité littéraire ou linguistique. Le profil souhaité est un bon niveau en mathématiques et des résultats satisfaisants dans les disciplines littéraires (français, philosophie, langues, histoire et géographie).

Pour postuler, il faut passer par Parcoursup et remplir le dossier scolaire (bulletins trimestriels de 1ère et de terminale), et parfois une candidature dans laquelle il faut expliquer les motivations. Cependant, les établissements étant libres de leur sélection, il leur appartient de fixer leurs pré-requis de spécialités. Chaque CPGE aura donc des exigences différentes. Ainsi, certaines prépas peuvent étudier à la “marge” les dossiers de candidats qui n’auraient pas suivi la spécialité mathématiques en première, et aussi en terminale donc, mais qui auraient opté pour l’option mathématiques complémentaires. Les meilleurs dossiers seront retenus, mais certaines CPGE pourraient mettre en place des modules de mise à niveau au début de la première année.

Le programme en prépa ECE

Toute classe prépa ECE fait une large place aux mathématiques (8 heures/semaine), ce qui explique pourquoi il est nécessaire de les conserver en première et terminale. À cela s’ajoutent d’autres matières et il est tout aussi difficile de faire l’impasse sur l’une d’entre elles ! À savoir : l’ESH (économie, sociologie et histoire du monde contemporain), la culture générale, TP informatique, LV1 et LV2 et la culture générale (philosophie/lettres). Un devoir sur table (DST) est aussi à faire par semaine, et une interrogation orale par semaine (khôlle) dans chaque discipline, pour s’entraîner progressivement aux concours.

Ainsi pour réussir ses 2 voire 3 années de prépa ECE, mieux vaut partir avec des acquis solides. Or contrairement à ce que l’on peut penser, ce n’est pas toujours une question de niveau, mais aussi d’endurance ! Outre les qualités « académiques » indispensables, la réussite dépend aussi, et peut-être surtout, de la motivation, de la capacité et des méthodes de travail, de la curiosité intellectuelle toujours en éveil, du désir de se cultiver, voire des qualités humaines dont on fera preuve.

Bien adaptées à la formation reçue dans le secondaire, la classe prépa ECE offre aux étudiants qui s’y inscrivent des débouchés variés et des carrières de cadres supérieurs de haut niveau. Le caractère généraliste et diversifié de la formation contribue à rendre les anciens élèves particulièrement attractifs sur le marché de l’emploi.

Après la prépa ECE, on peut bien sûr intégrer les Grandes Écoles de commerce. On peut donc se présenter aux concours des deux grandes banques d’épreuves : la banque commune d’épreuves (BCE) qui rassemble 22 Business Schools, et la banque Ecricome PRÉPA, qui réunit quatre grandes écoles de management.

Cependant à l’issue d’une classe prépa ECE, on peut aussi s’intéresser aux masters de commerce à l’université, ou bien postuler dans les Instituts d’Études Politiques (IEP). L’université est également une option qu’envisagent beaucoup d’étudiants de prépa. Il existe d’ailleurs des licences s’inscrivant dans la continuité de la prépa commerce telle que la licence AES, la licence économie et gestion, la licence droit et économie…