Comment gérer son temps en épreuve ?

Sans être un critère à proprement parler de notation, le fait d’achever sa copie reste néanmoins un essentiel pour le correcteur. En effet, il est absolument indispensable de rendre une copie achevée lors du concours, à moins de voir sa note chuter. Il faut donc ainsi éviter de rendre une copie sans conclusion, ou même qui s’arrêterait en plein milieu d’une partie. Cela tient au fait qu’il est donné à chacun le même temps de composition et qu’aucune personne ne saurait avoir le droit à du temps supplémentaire : on évalue justement ta capacité à réfléchir, produire une réflexion argumentée, répondre à un exercice,…dans un temps contraint et pour lequel tu auras pu te préparer dès ton premier concours blanc à ta rentrée en classe préparatoire.

Pour certains élèves, cela ne pose aucune problème, mais pour d’autres c’est beaucoup plus compliqué : tu peux ainsi avoir du mal à chaque concours blanc à finir dans les temps, ou bien rédiger ta conclusion seulement quelques secondes avant l’arrêt du chronomètre, sans avoir le temps de te relire. Chaque épreuve est une véritable course contre la montre que tu ne réussis qu’à quelques secondes près. Mais alors qu’en sera-t-il au moment du concours ? Avec le stress, des conditions d’épreuves différentes, un programme beaucoup plus large…comment être sûr de finir dans les temps ? Dans cet article nous te donnons tous nos conseils pour gérer ton temps en épreuve !

 

Ne pas s’attarder sur le brouillon

Le premier conseil est de ne pas trop s’attarder sur son brouillon. En effet, il reste une étape majeure dans la rédaction d’une copie car c’est lui qui te permet de fixer tes premières idées, dégager un plan, ou encore déterminer les enjeux du sujet. Néanmoins, celui-ci ne doit pas se substituer à ta copie : il ne s’agit pas de la rédiger une première fois au brouillon, pour la réécrire intégralement au propre ensuite. Il est bien sûr compréhensible que rédiger sa copie peut rassurer, mais cela te fera assurément perdre beaucoup de temps. Tu peux donc tenter d’autres manières de réaliser un brouillon, qui reste néanmoins toujours aussi utile, par exemple une carte mentale qui te permet en même temps de restituer tes connaissances et de les organiser une première fois, ce qui pourra t’être très utile pour le plan. 

Tu peux néanmoins rédiger sur ton brouillon ton introduction avant de le faire au propre, afin d’être réellement sûr d’avoir soulevé tous les enjeux et de pouvoir commencer ta copie de manière satisfaisante. 

 

Préparer un plan précis

Le deuxième conseil est de préparer au préalable un plan précis : en effet, rédige un plan avec pour chaque partie les éléments majeurs que tu développeras, sous la forme d’un plan développé. Cela sera ta feuille de route pour la rédaction à suivre, et te permettra de jeter un premier coup d’oeil sur sa pertinence, la manière dont les parties s’articulent, mais aussi de prévoir les inégalités entre les parties qui pourraient intervenir, par exemple une dans laquelle se situent tous des développements majeurs face à une autre beaucoup moins dépourvue. 

L’usage de la carte mentale au brouillon peut ainsi être d’une très grande utilité afin d’y voir plus clair dans la manière dont les informations peuvent être liées entre elles. N’hésite pas à tenter plusieurs formes de plan afin d’arriver à la version la plus satisfaisante. Il est en effet préférable de passer un peu plus de temps sur la rédaction d’un plan satisfaisant que de devoir le refaire en cours de route, te rendant compte qu’il est déséquilibré ou pas assez pertinent.

 

Lire plus : Khôlle : comment la préparer à l’avance ?

 

Fixer un temps de rédaction pour chaque partie

Une fois le plan trouvé et une idée générale des informations que tu vas développer dans chaque partie nous te conseillons, en fonction du temps qui te reste, d’associer chaque partie à une durée de rédaction : tu devras ainsi tout faire pour t’y contraindre et respecter ce temps scrupuleusement, à moins de ne pas finir dans les temps. Cela t’oblige donc, si par exemple tu dépasses le temps imparti pour une partie, à écourter sa rédaction : en effet, mieux vaut une partie un peu écourtée mais avec toutes les informations nécessaires, bien que pas autant développées que tu ne le voudrais, qu’une copie inachevée !

 

Ecrire les informations capitales en premier

Pour cela, nous te conseillons également, lors de la rédaction, de commencer chaque sous-partie par les informations principales que tu détailleras ensuite. Cela est un attendu des jurés car cela permet de mieux cerner ta réflexion à la lecture de la copie, mais cela peut être également un avantage pour toi : si tu vois, au cours de la rédaction, que le temps te manque, tu pourras l’écourter sans craindre de rater des informations : celles-ci seront dites dès le début, et le reste n’est qu’un développement qui vise à argumenter, démontrer…ton propos. 

 

Se laisser au minimum 10 minutes pour la relecture 

Enfin, dernier conseil mais pas des moindres : laisse toi au moins 10 minutes à la fin de l’épreuve pour relire ta copie. Ce conseil est sans cesse répété par tes professeurs mais à raison : une copie pleine de fautes fera tâche, même si son contenu est très bon. De plus, cela te permettra de corriger quelques irrégularités, des articulations un peu étranges, ou même revenir sur quelques points minimes dont la rédaction n’aurait pas été parfaite. Cela te permet d’être certain de rendre une bonne copie, mais cela te laisse également, si tu le prends en compte à l’avance dans ta répartition du temps, une marge de débordement si la rédaction te demande plus de temps que prévu.

 

Lire plus : s’organiser en classe préparatoire

 

En conclusion, la gestion du temps est un élément essentiel de toute épreuve qui, si elle n’est pas maîtrisée, pénalisera forcément ta copie. Tu peux néanmoins apprendre à mieux maîtriser ton temps tout au long des concours blancs en respectant scrupuleusement ces conseils. Chacun est différent, et il est aussi de ton ressort de les adapter à tes propres habitudes et tes propres besoins durant une épreuve, afin de trouver la méthode qui te correspond le mieux. 

Vous pourriez aussi aimer