Comment performer à l’écrit en CG?

Les concours se rapprochent et vous avez sûrement peur de cette fameuse épreuve de culture générale où vous allez traiter un sujet de quelques mots pendant 4 heures. J’étais dans la même situation que vous l’année dernière mais grâce à ma méthode que j’ai appliquée tout au long de la deuxième année et surtout pendant la phase des révisions j’ai obtenu 19/20 à l’épreuve de CG HEC !

 

Ficher le cours 

Suivre le cours de CG en deuxième année est primordial car l’épreuve a un grand coefficient. Réussir cette épreuve peut avoir un vrai impact sur vos admissibilités. Ne négligez pas cette matière! C’est pourquoi il est impératif de bien connaître le cours du professeur sur le bout des doigts, d’approfondir vous-même le cours si vous le trouvez trop léger ou encore demander le cours à vos amis dans d’autres prépas.

Je vous conseille, avant tout, de faire des fiches par concept sur votre thème de l’année.

Comme le thème de mon année était « l’animal », j’avais une fiche sur la « bestialité », une autre sur « l’amitié homme-animal », une autre sur la « métamorphose », une sur « l’animal-machine »,…

Pour rédiger la fiche je vous propose la méthode suivante :

  • Developper le concept, c’est-à-dire, définir le mot ou le groupe de mot que vous voulez utiliser. Par exemple, si on veut utiliser le concept de « bestialité », on définit ce mot en une ou deux phrases.
  • Relier le concept au sujet en une phrase ou deux.
  • Introduire l’exemple et bien le développer. J’insiste sur ce point car il ne faut pas juste donner un exemple. Il faut bien l’analyser en profondeur pour se faire remarquer par le correcteur et montrer qu’on illustre bien notre idée, notre concept par un exemple concret. Attention, l’exemple sert à enrichir votre réflexion et ne remplace en aucun cas le concept.
  • Conclure par une petite phrase.

Ce système de fiche est très pratique car quand vous composerez votre dissertation vous n’aurez qu’à reprendre les concepts que vous voulez utiliser et réécrire vos exemples. Surtout, vous allez vous rendre compte que certains concepts sont réutilisables dans quasiment toutes les dissertations !



Avoir un planning précis
 

Pendant la 2ème année je révisais la CG le week end pendant deux heures en relisant mes fiches en fin de journée. En semaine, avant de me coucher, je faisais la même chose et je fichais le nouveau cours et les nouveaux concepts.

La phase la plus importante est celle des révisions. Tous les jours après le dîner je révisais pendant au moins deux heures la CG. Je récitais mes concepts par cœur! C’est important car si vous les connaissez par cœur c’est beaucoup plus simple de rédiger la dissertation et de comprendre l’enjeu du sujet.

 

 

S’exercer sur des sujets 

L’idéal est de s’entraîner sur des sujets. Essayez de récolter les sujets qui tombent dans les prépas de vos amis. Exercez vous à rédiger des plans puis regardez éventuellement la correction pour voir si vous avez saisi l’enjeu du sujet. Plus vous allez vous exercer, plus ce sera facile le jour du concours !

Ainsi, quand vous êtes face à votre sujet, surtout ne paniquez pas ! Il faut impérativement maîtriser la méthode et l’appliquer quelque-soit le sujet.

Premièrement, je vous conseille de regarder le terme secondaire. Par exemple dans le sujet que j’ai traité à l’épreuve de CG HEC « Dire l’animal », le terme secondaire est le verbe « dire »! Il faut donc l’analyser, le définir et extraire le maximum d’information de ce mot. Écrivez des jeux de mots, des synonymes, des antonymes, tout ce qui vous vient à l’esprit !

N’oubliez pas les rouages, les petits mots qui complètent le sujet tels que « peut-on », ou juste des déterminants. Ce sont souvent les petits mots que personne ne va penser à analyser qui sont les plus importants.

Tout ce travail va vous permettre de voir si les termes du sujet se contredisent, si ils se complètent, si le sujet peut avoir plusieurs sens,…

Deuxièmement, écrivez sur votre feuille tous les concepts que vous pouvez relier à ce sujet. En effet, on ne donne pas un sujet juste comme ça, il y a toujours un problème auquel on doit se confronter. Les concepts que vous connaissez par cœur, car vous avez bien appris vos fiches, vont vous aider à établir un plan et trouver des idées de paragraphes.

Enfin, essayez de faire un plan détaillé en trois parties bien équilibrées. Si vous avez bien fait la première étape du travail (l’analyse des termes du sujet) le plan se fait assez naturellement.

Lire plus: Rédiger une introduction, un paragraphe et une conclusion en culture générale

 

 


Conclusion

C’est donc grâce à cette méthode rigoureuse que j’ai réussi à progresser en deux ans de prépa en passant de dernière de classe en philosophie à major de ma classe aux concours !

Vous pourriez aussi aimer